19/10/2017

Dernière mise à jour06:52:55 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique CÉRÉMONIE DE DÉPÔT DE GERBE DE FLEURS CE SAMEDI 07 MARS 2015 A LA PLACE DE BRAZZAVILLE PARIS 15 ème

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

CÉRÉMONIE DE DÉPÔT DE GERBE DE FLEURS CE SAMEDI 07 MARS 2015 A LA PLACE DE BRAZZAVILLE PARIS 15 ème

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Chaque année, au mois de mars, la diaspora congolaise honore tous ses morts victime de l’intolérance à la place de Brazzaville à Paris dans le 15ème arrondissement. Cette place en fait office pour un temps en entendant la construction d’une stèle digne de ce nom le moment venu en leur mémoire.

Initiée par le Comité d’Actions, le Codicord, Daabanyl et l’ensemble de la Diaspora congolaise de France, la cérémonie de dépôt de gerbe de fleurs s’est déroulée dans de bonnes conditions.  C’est une journée en souvenirs  de nos  morts sans sépulture,  victimes de l’intolérance  et de la barbarie politique au Congo-Brazzaville.

Cette cérémonie a connu la participation de presque l’ensemble des responsables des structures politiques et de la société civile sur  la place de Paris. Elle  a été un moment important pour chacun des présents de dire que le sang des innocents qui a coulé et qui continue de couler sur  notre terre, la terre de nos  ancêtres, n’a pas coulé en vain.

Ce sang qui cri son innocence et, que les coupables de tous ces crimes odieux, qui continuent de courir,  doivent un jour ou l’autre répondre de leurs actes. Aucun crime ne restera impuni, car  cette manière de faire de la politique en faisant couler le sang des autres, alors que pour la plupart  de ces innocents n’ont eu pour  seul pêché que la défense de la liberté d’expression, de la justice et d’égalité, de la démocratie, est une manière à bannir à tout jamais.

Tout homme devra mourir un jour, mais toutes les morts n’ont pas la même signification, dixit Franklin BOUKAKA. C’est justement à cause de ces morts dont la signification est ambiguë que le devoir de mémoire nous impose à faire ce geste chaque année pour que ces martyrs ne tombent pas  dans l’oubli ; pour que cela ne se reproduit plus jamais, plus jamais, plus jamais !

Comité d’Actions, le Codicord, Daabanyl et l’ensemble de la Diaspora congolaise de France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir