Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Brazzaville : conférence de presse de l'ARD du 26 février 2011

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Brazzaville : conférence de presse de l'ARD du 26 février 2011

Envoyer Imprimer PDF

Aujourd’hui, les dictatures prennent l’eau de toute part. Un monde nouveau est en marche. Le vent de la liberté qui a déjà emporté les dictateurs Ben Ali et Hosni Moubarak en Tunisie et en Egypte souffle actuellement sur d’autres dictatures du monde arabe. C’est ici l’occasion pour l’ARD de saluer le courage et la combativité des peuples tunisiens et égyptiens, qui ont su surmonter la peur et les interdits, pour exprimer au grand jour leur soif de liberté et de démocratie.

Ce mouvement de révolte qui aura assurément un effet domino, s’étendra à coup sûr à d’autres pays où les dictatures au pouvoir font la loi, à l’instar de celle du Congo.

L’ARD appelle l’opinion internationale à soutenir et à renforcer les combats pour l’instauration d’une véritable démocratie en Afrique. Dans ce contexte, l’ARD dénonce l’envoi, dans le cadre de l’organisation de l’élection présidentielle en République Centrafricaine, d’éléments de la force publique congolaise, d’hélicoptères et d’experts en tricherie électorale du Congo Brazzaville, sous couvert d’observateurs électoraux. Ces derniers ont, d’après l’opposition de ce pays, perpétré des fraudes électorales, menaçant ainsi la paix civile dans ce pays frère.

De même, l’ARD dénonce avec vigueur les manoeuvres de déstabilisation des pays de la sous-région d’Afrique centrale, orchestrées par le pouvoir de Brazzaville depuis un certain temps, notamment, les tentatives de déstabilisation de la République Démocratique du Congo où, d’après les médias internationaux, des hommes en armes du Congo Brazzaville ont été arrêtés dans la partie Est de ce pays voisin, où les populations aspirent à vivre en paix avec nous.

En ce qui concerne le Congo, l’ARD lance un appel aux fonctionnaires, afin qu’ils comprennent que la prétendue revalorisation de la grille salariale est un bluff. Elle est un miroir aux alouettes pour ennoblir une basse opération d’escroquerie politique. Au lieu d’améliorer leur pouvoir d’achat, la nouvelle grille salariale diminue de 200 points en moyenne, le nombre de points de leur indice. C’est donc pour eux une régression et non pas un progrès. L’augmentation forfaitaire de 10.000 F ou de 15.000 F de leurs salaires est très insignifiante par rapport au coût très élevé de la vie. Ils méritent mieux et le pouvoir dispose d’énormes ressources financières pour améliorer de façon substantielle leurs salaires. C’est pourquoi, ils doivent redoubler de combativité pour exiger du gouvernement, une véritable revalorisation de la grille salariale de la fonction publique qui implique la prise en compte de l’évolution d’ensemble de la carrière des agents de l’Etat et du coût de la vie.

L’ARD exhorte également, les jeunes, les élèves et étudiants sans lendemain, les diplômés sans emploi, les enseignants dits volontaires, les licenciés des entreprises liquidées, les retraités, bref, tous les exclus et toutes les victimes de la politique anti-sociale du pouvoir actuel, à vaincre la résignation, à se mobiliser et à s’organiser pour participer à la lutte de l’ensemble du peuple pour une alternance démocratique au Congo et une rupture totale d’avec ce régime qui s’ingénie à les maintenir dans un chômage massif, la misère, la précarité et l’extrême pauvreté.

En matière électorale, l’ARD réitère sa proposition d’un dialogue politique préalable pour mettre en place les dispositions consensuelles pour toutes les opérations préélectorales et électorales et lance un vibrant appel aux forces politiques dans notre pays, afin qu’elles s’imprègnent des expériences de lutte des autres peuples (Tunisie, Egypte) et s’arment de courage pour les batailles politiques et sociales actuelles et futures.

De façon générale, l’ARD lance un vibrant appel au peuple congolais, pour qu’il tire les enseignements de la lutte des autres peuples du monde, afin que se réalisent au Congo les conditions d’exercice d’une démocratie vraie en vue de l’alternance démocratique.
De façon particulière, l’ARD appelle ses militants et sympathisants, à redoubler de vigilance, pour faire échec aux manoeuvres du pouvoir visant à déstabiliser l’opposition en général, l’ARD en particulier, à travers les intimidations, la corruption et les tentatives de mise en place en leur sein, de groupements politiques fantoches, acquis à son injuste cause.

 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir