Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Diaspora : L’union de la coalition en marche

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Diaspora : L’union de la coalition en marche

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Dans cet espace feutré, calme et attrayant, les organisateurs de la rencontre citoyenne du 28 Mars 2015 ont accueilli les membres de la diaspora congolaise qui ont bien voulu effectuer le déplacement dans un élan de patriotisme remarquable. On lisait sur les visages des participants l’attente palpable d’une information capitale.

Après une brève présentation des membres du COMITÉ D’ACTION, initiateur de la rencontre de Paris, juste après celle de Lyon, la coordonnatrice Mme Gertrude MALALOU a ouvert la séance par un mot de remerciement militant. Suivi de l’allocution très applaudie du Président d’honneur du COMITÉ D’ACTION, Mr Raphael GOMA. Une allocution qui a mis presque tout le monde d’accord par son contenu et surtout par sa prise de position claire et ferme sur le NON DIALOGUE AVEC SASSOU. Il a dit en substance : « L’appel  à la coalition n’est pas un appel pour la création d’une énième association, ni moins encore la création d’un parti politique. il s’agit simplement de renforcer notre action au sein de cette coalition dans l’apport des idées ou des moyens d’action pour définir dans les faits pratiques le changement que nous souhaitons de tout notre vœu ; Et, non pas seulement, proclamer à cor et à cri le départ de Sassou et de son système sans aucun effet palpable sur le terrain. Il s’agit ici de faire des propositions concrètes sur le comment faire partir Sassou maintenant sans négociation. Il nous faut être dans l’action dynamique sans langue de bois ».

Après un petit rappel des conclusions de la TABLE RONDE de Lyon par Jean-Claude BERI, les débats ont été ouverts dans un esprit d’échange cordial mais surtout de patriotisme républicain comme l’ont su le dire Gertrude Bienvenue Malalou-Koumba et Auguste Mavimbou. Cela s’est vérifié par la pertinence des propositions. La qualité des propositions des uns et des autres aussi constructives que réalisables ont abondé les propos des participants. De Marcel MAKOME dans un militantisme convaincant a demandé la concrétisation de la rencontre par un texte rassembleur, à Maître NKOUNKOU qui a rappelé que Mr SASSOU n’a pas besoin de dialoguer avec l’opposition mais avec les tribunaux en passant par DJO BALLARD qui s’est engagé à galvaniser la jeunesse pour l’équité sociale. Les autres participants n’ont pas fait non plus l’économie des propositions. « Le combat pour le pays exige des sacrifices, pour ma part je suis prêt à en payer le prix, même celui de mon sang », dixit Baudry NKOUNKOU ( ancien athlète international).

Une touche africaine est venue également renforcer cette dynamique de la coalition par la présence des frères Maliens, Sénégalais, Ivoiriens et Congolais de la RDC. Un message venu de cette présence panafricaine a exhorté les congolais au rassemblement mais surtout à la préparation de l’Après SASSOU. « Nous, autres africains savons que Sassou est déjà parti curieusement les congolais ne sont pas convaincus », dixit BAMBA ISSIAKA.

Toutes ces bonnes propositions ayant retenu favorablement l’attention des organisateurs, il a donc été acté l’idée de la création d’un Groupe de contact, dixit Nicodème NGANGA. Ce groupe de contact se chargera de prendre contact avec les autres membres de la diaspora absents à cette rencontre en vue de mettre en place une coalition dynamique, prête pour une descente collective sur Brazzaville pour apporter notre soutien au peuple congolais pris en étau par un pouvoir humiliant et destructeur des valeurs sociales. « Nous avons tellement tergiversé à Paris,  il faut agir autrement en allant sur place apporter le message du NON AU DIALOGUE », dixit Antoine Page KIHOULOU, DJESS DIA MOUNGOUASSI, Jean-Benoît DZABA, Jean-Pierre IBOUANGA, G. KARANDA, Laurent DZABA et bien d’autres…

La rencontre citoyenne s’est achevée par la lecture de l’APPEL DE PARIS précédemment amendé par les participants et dont le contenu vous sera dévoilé ultérieurement.

By Redaction