Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Sassou Nguesso déshonore la franc-maçonnerie et met les franc-maçons en rogne

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Sassou Nguesso déshonore la franc-maçonnerie et met les franc-maçons en rogne

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Les franc-macons des maisons-mères de France et d’Angleterre ne sont pas du tout contents de Denis Sassou Nguesso, ils lui tournent progressivement le dos et le lâchent doucement à cause de l'image ignoble qu'il donne à la franc-maçonnerie à la face du monde.

Les pratiques de Sassou Nguesso ont terni l'image de la franc-maçonnerie et ses frères - "fils de la veuve" - lui en veulent.

En effet, ayant transformé la franc-maçonnerie d'une part, en une loge de sorcellerie ouverte ou les sacrifices humains font légion, et d'autre part, en un outil de ségrégation, de discrimination et d'exclusion sociopolitique et économique au Congo, Sassou Nguesso devient la peste chez les franc-maçons.

Ce qui se passe au Congo est, selon eux, inadmissible, intolérable et contre les principes maçonniques.

D'après les franc-maçons d’Angleterre – le pays d'où la franc-maçonnerie a été créée, le rôle et le but de la franc-maçonnerie serait de promouvoir les valeurs morales et spirituelles. La franc-maçonnerie aurait aussi, entre autre rôle, d’encourager ses membres à œuvrer pour le progrès de l’humanité. Or, ce qui se passe au Congo est tout sauf la franc-maçonnerie.

Sassou Nguesso utilise cette société secrète pour pratiquer la sorcellerie, initier ses adeptes à la sorcellerie, imposer des pratiques noires dans tout le pays et par-dessus tout, faire du chantage et de l'exclusion économique envers les populations congolaises.

La franc-maçonnerie congolaise est devenue la clé indispensable pour l'accession aux droits primaires comme l'éducation et le travail.

Marie-Louise Abia


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir