Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Les Discours d'Ouverture et de Clôture du Congrès du MCDDI, tenu à Brazzaville du 3 au 4 avril 2015.

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Les Discours d'Ouverture et de Clôture du Congrès du MCDDI, tenu à Brazzaville du 3 au 4 avril 2015.

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Deuxième force de la majorité après le Parti congolais du travail (PCT) en termes d'élus et de représentation au gouvernement, le Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI) a clôturé samedi 4 avril son tout premier congrès extraordinaire à Brazzaville.

Le parti de l'ancien Premier ministre Bernard Kolélas pense que changer la Constitution est une « violation » des institutions et appelle son allié le PCT à soutenir le candidat qu'il va présenter à la présidentielle de 2016.

Des alliés de Sassou-Nguesso contre une réforme de la Constitution

L’hymne du MCDDI a retenti dans la salle des congrès, pleine à craquer, avant que Paris Tsila, membre du bureau exécutif national, ne livre les décisions du congrès aux 1 250 militants présents et aux quelques leaders de partis de la majorité et de l’opposition invités pour la circonstance : « Les congressistes ont conclu que les changements de la Constitution du 20 janvier 2002 correspondraient dans le contexte politique actuel au Congo à une violation collective. Les congressistes ont décidé à l’unanimité que le MCDDI doit avoir et présenter un candidat à l’élection présidentielle de 2016 », a-t-il expliqué.

Une opposition « responsable » à la réforme constitutionnelle

« Ce sont des décisions réfléchies et responsables », a insisté Guy Brice Parfait Kolelas, secrétaire général du MCDDI, qui ne voit pas, lui non plus, la raison de changer la Constitution et appelle le PCT à soutenir le candidat de son allié à la présidentielle de 2016. « Ce ne sont pas des décisions opportunistes. Les statuts de MCDDI stipulent bien que le MCDDI doit avoir des candidats à chaque élection présidentielle. Le " non " au changement de la Constitution, c’est aussi inscrit dans nos statuts, notamment à l’article 19. » Le MCDDI appelle également à l’instauration au Congo d’une commission « Réconciliation, vérité, justice et paix ».

Limite d'âge et référendum

Le débat sur une possible modification de la Constitution, dans un sens qui permettrait à Denis Sassou-Nguesso de se présenter de nouveau à la présidence en 2016, à la fin de son second mandat, a été relancé ces derniers mois suite aux déclarations du président congolais, notamment en août dernier. Selon le texte actuel, Denis Sassou-Nguesso ne peut se présenter pour un troisième mandat, car il est touché par la limite d’âge. Dans un récent entretien à la BBC, le président a affirmé qu'un référendum sur la question serait bientôt organisé.

Si le PCT, le parti au pouvoir, s'est prononcé clairement en faveur de la réforme constitutionnelle, l'opposition s'est prononcée résolument contre cette réforme, et a demandé l'instauration d'un cadre de dialogue avec le pouvoir.

*********************************************************************

Le discours d’ouverture du congrès du MCDDI : Clarification ! Détermination ! Unité et Confiance


Le Discours de Clôture du Congrès du MCDDI :

Les 6 décisions et recommandations.

1. Le MCDDI dit NON au changement de la constitution car cette constitution ne le prévoit pas.

2. Le parti doit avoir et présenter un candidat à la présidentielle de juillet 2016

3. Le BEN négociera des alliances politiques avec les autres partis.

4. Relire les termes de l'alliance MCDDI-PCT pour garantir les intérêts du MCDDI

5. Améliorer la gouvernance électorale par :

- la reprise du recensement administratif spécial

- l'établissement de la carte d'électeur biométrique

- le bulletin de vote unique

- la fixation d'un plafond des dépenses des candidats à l'élection

- la mise en place d'une commission électorale indépendante

- le BEN devra veiller au respect des conclusions de la concertation de Dolisie

6. Instituer une commission vérité, réconciliation, justice et paix au Congo



 

Commentaires  

 
0 #2 avocat en succession 19-11-2016 16:30
Thanks very nice blog!
Citer
 
 
0 #1 gorsety 23-11-2015 12:28
If you are going for most excellent contents like myself, just pay a visit this web page daily as it presents feature
contents, thanks
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir