Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique PREPARATIFS DE LA FETE NATIONALE MUNICIPALISEE DU CONGO DE OUESSO 2015 BIEN ENGAGES DANS LA DIASPORA

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

PREPARATIFS DE LA FETE NATIONALE MUNICIPALISEE DU CONGO DE OUESSO 2015 BIEN ENGAGES DANS LA DIASPORA

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

C'est dans le département de la Sangha, ayant pour chef-lieu la commune de Ouesso, qu'auront lieu les festivités marquant le 55ème anniversaire de l'indépendance du Congo, prévues les 13, 14 et 15 août 2015. Pour ce faire, la diaspora congolaise, désormais associée à chaque cérémonie, a mis en place la structure par laquelle les congolais résidant à l'étranger vont contribuer à la réussite de leur prochaine fête nationale.

 

C'est ainsi qu'en amont, après la réunion du 11 novembre 2014, autour de Monsieur Alexis Ekaba, Conseiller juridique à l'ambassade du Congo en France, celle du 3 janvier 2015 réunissant les acteurs de la diaspora dans les locaux de l'ambassade du Congo a vu la mise en place du bureau de la Délégation des Congolais de France-Ouesso 2015, en sigle DCF-Ouesso 2015, ayant à sa tête le pasteur Ange-Laurent Coddy. Le secrétaire général de cette structure de douze membres se nomme Simplice Okayi.

Cette entité prend ainsi le relai du défunt comité préparatoire de Sibiti 2014, dirigé alors par Madame Corinne Marteau. Les membres du nouveau bureau sont appelés à œuvrer dans une parfaite symbiose pour la réussite de Ouesso 2015. Désormais, les réunions se succèdent et les objectifs à atteindre sont clairs. Il s'agit pour l'essentiel de la mise en œuvre de projets dans les domaines de la santé, de la culture ainsi que ceux à caractère socio-économique.

Cet engagement devra uniquement apporter aide et assistance aux populations de tout le département de la Sangha qui s'étend sur 12 226 km² et qui abritera pour la première fois l'événement national. Ses 205 986 habitants seront donc à l'honneur et la diaspora au travers de son bureau est déterminée, à cette occasion, à affirmer par les actes qu'elle n'a pas oublié le Congo et encore moins les populations des communes et districts de : Ouesso, Pikounda, Souanké, Mokeko, Sembé et Ngbala.

Outre cela, le couplage de la fête nationale et de la construction de routes, aéroports, stades et autres infrastructures, dans le cadre de la politique dite de la Municipalisation accélérée, devrait apporter un peu de modernisme dans cet Interland. Dès lors, l'idéal serait que le président Ange-Laurent Coddy ait les coudées franches pour mener à bien les missions assignées au bureau qu'il dirige.

Pour ce qui concerne la présente édition, l'optimisme est de rigueur lorsqu'on sait que le président et pasteur Coddy est un infatigable travailleur. Il est par ailleurs le co-fondateur de COSAMIA, Collectif pour la Sangha en Marche Ici et Ailleurs, la plus grande et active structure d'entraide des ressortissants de ce département.

Les autorités congolaises doivent veiller à ce que leurs compatriotes ennemis du bien ne sabotent pas, même en interne, l'action du bureau de la DCF-Ouesso 2015, mais également que ces mêmes personnes ne se retrouvent pas d'année en année dans le bureau préparatoire de la fête nationale au niveau de la diaspora. Ceci-dit, parce que tous les fils du Congo ont le droit de s'impliquer dans ces activités et pour ne pas donner raison aux plus sceptiques qui pourraient considérer que ces gens tiendraient uniquement à demeurer « à la mangeoire ».

Franck  Cana


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir