Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique PROTESTATION CONTRE LA DÉLOCALISATION FORCÉE DE LA RENCONTRE CITOYENNE DU MOUVEMENT CITOYEN POUR LE RESPECT DE L'ORDRE CONSTITUTIONNEL.

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

PROTESTATION CONTRE LA DÉLOCALISATION FORCÉE DE LA RENCONTRE CITOYENNE DU MOUVEMENT CITOYEN POUR LE RESPECT DE L'ORDRE CONSTITUTIONNEL.

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Comme cela était annoncé, le Mouvement Citoyen pour le Respect de l'Ordre Constitutionnel avait décidé de l'organisation, le samedi 11 avril 2015 à partir de 15 heures, d'une rencontre citoyenne à l'esplanade du Centre National de la Radio et de la Télévision.

Celui-ci a sollicité et obtenu dans un premier temps le 09 avril 2015 des autorités administratives ( Mairie de Djiri et Préfecture de Brazzaville ) une autorisation lui permettant d'exercer cette activité.

Curieusement, il lui a été notifié le 10 avril 2015 aux environs de 17 heures une interdiction de mener cette activité à cet endroit et il lui a été demandé de la transférer à l'esplanade du stade Alphonse Massamba-Débat. Ce qui est à la fois inacceptable et irréalisable.


Ci-joint les correspondances du secrétaire général de la Préfecture de Brazzaville.



 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir