Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Sassou commence à liquider des généraux gênants : Les généraux Okoï et Bokemba en danger de mort

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Sassou commence à liquider des généraux gênants : Les généraux Okoï et Bokemba en danger de mort

Envoyer Imprimer PDF

La nouvelle a filtré. En mission à Kinshasa dans le cadre de la mise en place d’une force d’intervention sous régionale, le Général de Division, Chef d’État-major des FAC, Guy Blanchard Okoï, est tombé en syncope lors de son séjour dans la capitale politique de la RDC, il s’agit d’un cas d’empoisonnement.

Acheminé discrètement à Brazzaville où un vol l’attendait, il a été évacué d’urgence en France.

Après son traitement à Paris, où il n’a pas pu recevoir ses collègues de service à cause de son état de santé précaire, il a été déplacé de nouveau vers l’Inde, après que sa famille est trouvée une bonne adresse auprès du Général Paul Mbot. Selon nos sources le Général BOKEMBA de l’Armée de Terre a aussi été empoisonné et a été évacué sur Paris pour traitement.

L’empoisonnement du Général Okoï est certainement la conséquence de nombreuses frictions avec le régime de Brazzaville, à cause de son véto à l’exécution de Marcel Ntsourou, sa décoration de la Légion d’Honneur Française, son refus de valider les recrutements de miliciens orchestrés par Oboa, Ndenguet et Okemba, son feu vert à la réception des Américains comme instructeurs militaires à l’Académie Marien Ngouabi. La coupe était vraiment pleine avec Sassou.

Cette situation doit interpeller tous ceux qui ont dit NON au changement de la Constitution, comme KOLELAS, OKOMBI, NDZON, TSATI, MIERASSA etc. Soyez vigilants car le danger n’est pas loin, mais c’est le prix à payer pour la libération.

Les Forces Armées Congolaises doivent se poser une question cruciale : servez-vous un simple homme mortel qui du reste n’aura aucun scrupule à vous éliminer un à un, ou au contraire servez-vous le Peuple Congolais tout entier ? Car le Peuple qui est votre raison d’être, est toujours plus Grand que quiconque !

L’heure est grave, que Dieu protège le Congo et que le Peuple soit vaillant pour sa libération et son émancipation du joug sanguinaire du régime de Mpila.

Zenga Mambu


Commentaires  

 
0 #3 AstridDarke 25-03-2017 08:45
I see your blog needs some unique & fresh articles. Writing manually
is time consuming, but there is solution for this.
Just search for: Masquro's strategies
Citer
 
 
-3 #2 louis Sylvain 20-09-2015 18:27
Si tout ce que vous racontez est vrai, alors d'après Socrate:
Citer
 
 
0 #1 Jean Olingou 17-04-2015 12:46
//////Suite et éclaircissement /////////: Selon nos sources, l'empoisonnement du Général de Division, Chef d’État-major des FAC, Guy Blanchard Okoï, qui est tombé en syncope lors de son séjour dans la capitale politique de la RDC, il s’agit d’un cas d’empoisonnemen t. Il a bien été évacué quelques heures plus tard sur Paris-France puis sur l'Inde ainsi, il est de retour sur Brazzaville passant par les Etats-Unis depuis la semaine passée. Dès lundi, et mardi, il était au bureau, il a réuni ses collaborateurs après quelques mise au point, et la signature de quelques dossiers donc, il est reparti chez lui puisque sa santé n'est toujours pas bien rétabli . De mercredi jusqu'aujourd'hui, il ne vient pas au bureau. Okoî n'a pas encore retrouvé la force de rester toute la journée au bureau. A suivre ça devient un climat de la guerre froide au niveau des FAC vu le climat politique actuelle.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir