Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique COMMUNIQUE DU DAC suite à l’appel à la consultation du 20 Mai 2015 fait par Mr Sassou Nguesso

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

COMMUNIQUE DU DAC suite à l’appel à la consultation du 20 Mai 2015 fait par Mr Sassou Nguesso

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Devant cette énième tentative de manipulation de l'opinion nationale et internationale déguisée en cet appel de consultations des dirigeants des partis  politiques, des acteurs des organisations de la société civile, des responsables des confessions religieuses, des dirigeants de certaines institutions constitutionnelles et des personnalités, sur la vie de la nation et de l'Etat , nous membres de l'Association DÉVELOPPER AUTREMENT LE CONGO (DAC) rejetons cette invitation qui n'est plus ou moins qu'une mascarade.

 

Nous appelons l'ensemble des partis qui se disent attachés à la restauration de la démocratie et la liberté d'opposer un refus catégorique à ce  pseudo consultation de la classe politique.

Nous exigeons qu'une seule chose à Monsieur Denis Sassou Nguesso c'est d'ouvrir   la voie pour la résolution de la question du corps électoral.

Nous demandons à Monsieur Sassou Nguesso de terminer son dernier mandat et de remettre le pouvoir à la volonté populaire en 2016.

Nous disons halte à l'imposture et à l'enfumage.

Le temps du dialogue est désormais derrière nous et devant celui de l'organisation d'une  alternance apaisée. Les traites et les collabos seront mis devant leurs contradictions, leurs incohérences et subiront la loi du peuple.

Le Congo n'a pas besoin d'un homme qui décide seul  de tout et pour tout , mais aspire à la paix dans un pays rassemblé  et unifié.

 

Fait à Lyon

Le 19 Mai 2015

Jean-Claude BERI ( DAC)


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir