Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Déclaration du FROCAD suite au communiqué de la Présidence sur les "consultations"

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Déclaration du FROCAD suite au communiqué de la Présidence sur les "consultations"

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Denis Sassou Nguesso et le PCT ont conçu une stratégie pour dribbler les forces de l’opposition et la société civile. Le FROCAD refuse de cautionner le schéma extra-constitutionnel de Sassou Nguesso.

Le FROCAD pense que la constitution donne le moyen à Denis Sassou Nguesso de communiquer devant le parlement réuni en Congrès, s'il estime que l'Etat ne fonctionne pas bien. La constitution lui donne également le moyen de réviser par la combinaison des articles 86 et 187. S'il estime que jusqu'à présent les élections ont été truquées, les concertations d'Ewo et de Dolisie lui donnent des pistes pour créer les conditions d'une négociation inclusive sur les questions électorales (gouvernance électorale).

Les signataires de la Déclaration du FROCAD :

*******


 

Commentaires  

 
0 #1 G. Mabik 20-05-2015 15:30
Sassou N'Guesso devrait savoir que utiliser son gouvernement soit pour organiser des manigances au sujet des sages des régions du Congo ou pour pondre des consultations présidentielles comme aujourd'hui est une façon d' instrumentalise r ceux-ci voire même de les infantiliser comme toujours pour les décrédibiliser au niveau national ou international car chaque fois il lui faut des boucs émissaires ou des fusibles a faire disjoncter. Mais que Sassou N'Guesso sache que toutes ces actions sulfureuses sont anti-constitutionnel les donc pour contourner l' application de la constitution en vigueur.
Nous lui demandons humblement en bon leader de ouvertement prononcer ses intentions cachées de modification de la constitution ou d'organiser le référendum comme l'ont fait ses amis présidents Compaore, Kabila ou N'Kurunzinza au lieu de passer par des subterfuges
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir