19/10/2017

Dernière mise à jour06:52:55 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique COMMUNIQUE DU CARDDL

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

COMMUNIQUE DU CARDDL

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

05 JUIN 1997- 05 JUIN 2015

Une jeune démocratie assassinée

Le 05 Juin 1997 la jeune démocratie congolaise fut brutalement assassinée par Mr SASSOU NGUESSO avec sa cohorte de milice et mercenaire internationaux. Notons sans ambages que ce 5 juin fut la résultante des provocations du général d’Armée les 4 et 5 mai 1997 dans le Nord de notre pays ( Owando) décimant une partie de ses habitants. Ce fut également l’un des épisodes dramatiques les plus marquants de l’histoire récente du Congo d’après les indépendances.

Nous, membres du Comité d’Actions pour la Restauration de la démocratie , le développement et la liberté (CARDDL) rendant hommage aux victimes qui ont dédié leur vie pour un Congo plus démocratique , égalitaire et respectueux des droits fondamentaux de l’homme et du citoyen.

Le Congo, notre pays, ne peut continuellement être le théâtre de la répression, des discours de haine et de la peur.

Nous, membres de CARDDL, condamnons les stratégies incendiaires qui servent de prétexte à de nouvelles agressions contre le peuple congolais épris de paix et de liberté. Nous rejetons la société inégalitaire basée sur les antivaleurs que le pouvoir de Brazzaville tente vainement d’installer au Congo pour perpétuer sa domination sur le peuple.

C’est pourquoi nous avions dénoncé «  la parodie de consultations » savamment orchestrée par le pouvoir en place en vue d’endormissement du peuple. Seulement toutes ces manœuvres sont connues, le sang du peuple ne coulera plus sur le sol congolais. Mais seul le chant de la liberté et de la restauration de la démocratie s’entonnera en août 2016.

Ce 5 Juin 2015 nous, membre du CARDDL, souhaitons lancer un message de courage et d’espoir au peuple congolais en indiquant simplement que nous n’abandonnerons pas la lutte tant que des millions de citoyens congolais continueront à réclamer la liberté, la paix et la démocratie, avec le soutien de la communauté internationale jusqu’à l’obtenir.

 

Fait à Paris le 05 Juin 2015

 

Pour le Comité d’Actions et sa coordonnatrice,

Le secrétaire Chargé de la Communication.

Jean-Claude BERI


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir