Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Les fameuses concertations de Sassou ou l’escroquerie politique de plus

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Les fameuses concertations de Sassou ou l’escroquerie politique de plus

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Encore une fois l’homme habitué à enfariner les congolais revient par une autre forme d’escroquerie et de supercherie infamante. Pauvres congolais mais comment est-ce possible que de grand peuple, on soit aujourd’hui réduit à la plus simple expression, en automate, en peuple qui a arrêté de réfléchir. Un peuple qui a atteint un tel degré d’insouciance, n’est plus un peuple. Il devient un objet de jouissance que les dictateurs comme Sassou peut manipuler, utiliser à sa guise pour faire de nous ce qu’il veut. CONCERTATION OU CONSULTATIONS QU’IMPORTE L’APPELATION OU
ESCROQUERIE POLITIQUE DE PLUS, UNE MANIPULATION, UNE BOUZOBA DE PLUS.

Les congolais qui ont mon âge ou qui ont jusqu’à 45 ans seulement, ne devraient pas se laisser assujettir, manipuler par un monstre que nous tous connaissons depuis plus de 46 ans qu’il nous fait boire l’eau par les narines.

Je vais vous parler d’un beau Texte que j’avais lu quand j’étais en classe de CM1 à Kimbéti avec comme Maître Monsieur Ernest MOUSSODIO dont le fils est Député de Moungali et qui est allé faire allégeance à Sassou Nguesso.

Dans « Les Contes de la Brousse et de la Forêt » d’André Davesne et Joseph Gui, il y a un Texte qui m’est resté callé dans ma mémoire comme une présence immortelle surtout depuis que je vois comment fonctionne notre monstre national et international Sassou Nguesso. Ce texte a comme Titre : « Le lion et les animaux de la Forêt ». Suivez-moi !

« Un jour le lion était malade, il souffrait tellement mais au lieu d’aller voir le Docteur, félin qu’il est, il vafaire venir tous les animaux de la brousse et de la forêt à son chevet pour leur demander la cause de sa maladie et les moyens de la guérir. Tous les animaux furent présents sauf le lièvre qui redoutait un peu car le machiavélisme du vieux lion l’avait rendu plus que méfiant et il avait raison.
On sait, quand on est malade mon vieux lion, on appelle le médecin et non les animaux. Mais rappelons à ceux qui se doutent et qui n’ont pas la cinquantaine ; qu’il en est du lion dont parle Davesne que de notre félin national Sassou Nguesso qui n’était jamais malade mais avait simplement faim. N’ayant plus de force pour aller chasser dans la brousse et la forêt parce que très affaibli, il eut cette astuce de faire venir chez lui tous les animaux comme ça, il aura l’embarra de choix pour se faire une bonne tranche de viande fraiche livrée à domicile ».


Reconnaissant que c’est très malin et très futé ! Cette malice, cette escroquerie, ce dol, il y a un homme qui les connait et sait les utiliser depuis un temps non prescrit et ceci chaque fois qu’il a été mis aux cordes.

Sassou Nguesso est en train de faire exactement ce que le lion fit. Il vous parle de concertation, de consultation ? Mais qu’est-ce que c’est si ce n’est qu’une pire escroquerie ?

Que valent juridiquement, politiquement socialement aujourd’hui comme hier les propos d’un Sassou Nguesso ; l’homme le plus malveillant que notre pays ait connu ? Ce qui est sûr et certain, c’est que Sassou Nguesso n’a pas aujourd’hui la légitimité de convoquer quoi que ce soit. Pas plus :cette masturbation qu’il exerce sur les naïfs à moins qu’ils ne soient que des politiciens de très mauvais goût et qui ne comprennent rien de la politique ; auquel cas, ils doivent arrêter de la faire parce qu’ils ne comprendront jamais rien quels que soient les efforts qu’ils auront consentis dans ce domaine.

Pourtant ces voyous qui vont lui faire allégeance,voient comment le bandit conduit notre pays, soit qu’ils ne sont pas au courant et à ce moment-là, ils doivent d’abord chercher à se renseigner sur l’homme avant d’aller s’y jeter les yeux fermés. Pour dire quoi, eux-seuls savent ? Il n’y a rien à discuter avec Sassou Nguesso aujourd’hui. Sassou a fait son temps. Il appartient au passé.

Le lion quand il a faim et ne peut plus chasser, il convoque une réunion chez lui pour se faire la part belle d’une belle et bonne tranche de chair fraîche. Le PCT et Sassou Nguesso quand ils ont le dos au mur, ils nous déplient tout une panoplie de rhétorique : Assemblée, Dialogue ?
Congrès, Référendum etc…. Pour aboutir à quoi ? A rien !

-Repartons à ce 12 décembre 1975 : Le PCT et le Président d’alors M. Ngouabi sont tellement embourbés dans des difficultés dues à leur immature politique, qu’ils vont convoquer un Congrès extraordinaire afin de juguler et circonscrire les difficultés du pouvoir. Et curieusement même les non membres du PCT dont l’ancien Président de la République Alphonse Massamba-Débat, Kikounga Ngot, Stéphane Tchiétchiété y seront conviés. Mais ce Congrès sera arrêté net par l’assassinat des Présidents Marien Ngouabi et Alphonse Massamba-Débat ainsi que du seul Cardinal Emile Biayendaqu’ait eu notre pays le 18, 22 et 25 mars 1977. Comme si c’était le prix à payer pour que le plus funeste des criminels que notre pays ait eu jusque-là, fasse ascension. Est-ce le prix qu’il fallait payer pour assouvir les velléités d’un Sassou assoiffé de pouvoir ? Premières victimes d’un Dialogue préconisé et qui accouchera ce drame resté irréversible et qui a transformé et déséquilibré notre société.

Avec le PCT et Sassou Nguesso c’est et ç’a été toujours comme ça depuis 1969. Et jamais le Congo n’a changé. Et jamais ils n’ont changé quoi que ce soit. C’est dans leur sang, dans leurs germes . Chaque fois qu’ils ont été mis aux cordes par la conscience nationale ou par l’opinion publique, ou la Communauté internationale, ils ont toujours cherché à procéder ainsi. On fait semblant de convoquer un ultime rassemblement, histoire d’enfariner les congolais naïfs et bêtes.

Et dès qu’ils ont repris leur envol, leur force, ils vous pissent dessus. Ils reprennent des plus belles les massacres, le vol systématique, le pillage de notre pays, l’hypothèque de nos ressources, et Sassou Nguesso peut à ce moment-là vous organiser des déportations comme ce qu’il nous a offert le 18 décembre 1998 (envoyant plus de 600.000 personnes dans les forêts et dont le bilan reste de plus de 100.000 morts ; d’un GENOCIDE perpétré en bonne et due forme et toute une région détruite (le POOL).

Avec lui le mot coup d’Etat, n’avait pas eu de répit.Autre paramètre qu’il a chaque fois utilisé pour vouloir se faire valoir. Rappelons-nous du plus spectaculaire coup d’Etat, le plus « scientifiquement structuré, organisé et qui était sur le point d’être exécuté de sang-froid par B. Kolelas, Wamba,Kombo Matsiona etc… et dont semble-t-il, lui Sassou Nguesso aurait déjoué et comme par hasard à une date historique celle de l’indépendance : le 15 Août 1978. Tout cela pour simplement vouloir reprendre son pouvoir qu’il avait prêté au Général Yhombi. Ne sachant comment faire il inventa cette superfuge, cette supercherie pour qu’il reprenne la main.

C’est la dernière déclaration de la série du Ministère de l’Intérieur : le 15 août 1978 où le super Ministre de l’Intérieur qui régnait en Maître j’ai cité Dénis Sassou Nguesso, nous parla d’un coup d’Etat le plus scientifiquement organisé, monté et structuré. Et comme acteurs : il citait sans sourciller : B. Kolélas, Wamba, Kombo Matsiona etc… Jetés en prison sans ménagement, ils furent purement et simplement relaxés, comme tous les condamnés du procès Marien Ngouabi dès qu’il reprit son Pouvoir le 5 février 1979. Comme quoi, il voulait simplement reprendre son pouvoir et pour cela, il lui fallait faire beaucoup de bruit ; et pour rien.

Regardez la série des coups tordus qu’ont toujours pondus le PCT et son Sassou Nguesso.

A la Conférence Nationale Souveraine, le colonel Ibara Dénis, ancien Directeur Général de la Sécurité publique sous Marien Ngouabi nous déclarait que :

«De 1969 à 1977, le Président Marien Ngouabi était obligé de faire face chaque jour à un coup d’Etat. Et curieusement, depuis le 5 février 1979, on n’a plus parlé des coups d’Etat au Congo »

-5 Février 1979 : Sassou Nguesso cherche à rebondir, reprendre son pouvoir qu’il avait momentanément prêté au Général Yhombi. Mais il ne sait comment faire. Il invente un Congrès extraordinaire qui sera le moment de la plus grosse discorde nordiste. Le Général est vilipendé, essoré, malmené et rejeté en bloc par l’aile qui forme Sassou. Le Général est jeté en prison comme un malpropre et ceci pendant 11 ans sans jugement et sans avoir vu un juge d’instruction.

-1982 le coup du Baril de pétrole baisse. Sassou Nguesso est aux abois. Il a perdu la côte. Il ne tient plus que d’un fil. Il veut reprendre la main dans les affaires de la République. Il fait exploser la capitale. Des bombes explosent partout :


-Cinémas Star : bilan 9 morts

-Aéroport International de Maya-Maya (12 morts et plus de 255 blessés).


Le lendemain on arrête : Thystère Tchicaya, Claude Ernest Ndalla, Colonel Blaise Ndzalakanda rentré fraichement de Ndjamena où il commanda nos hommes partis à la rescousse du peuple tchadien. Le pouvoir avait besoins de ces sacrifices, de ces arrestations pour repartir sur des nouvelles bases. Et ça toujours été comme ça chaque fois que ce PCT est aux cordes. Il invente des alibis pour se refaire une bonne santé. Et chaque fois, ça toujours été comme ça.

Enfin de 1988 à 1990 Maître Tony Gilbert MOUDILOU traque le PCT et Sassou Nguesso. Le Président François MITTERRAND devenu Président de la République en France lâche du lest. Il consent que notre présence depuis plus de 2 ans dans les rues de Paris, perturbe la bonne marche des affaires et en France et au Congo. Alors nous recevant, il nous déclare qu’il fera tout pour demander ; plutôt d’imposer à Sassou Nguesso de nous écouter, d’écouter notre détresse. C’est ce qu’il fit.

-1991 arrive La Conférence Nationale souveraine à bon compte et voit le PCT lynché, vilipendé, essoré, de tous. Au lieu de tirer les leçons de sa forfaiture ; bien au contraire, il est revenu en force 6 ans plus tard en organisant le coup d’Etat le plus meurtrier que notre pays ait connu. Ils sont revenus faire 1 Million de fois pire que sous le premier mandat de Sassou Nguesso. Si de 1977 à 1992, il volait en millions, à partir de 1997, il est venu faire ce que d’aucuns hommes conscients pouvaient imaginer. Voler en milliards. Le seul Sassou Nguesso planque plus 12 Milles Milliards dans les Banques internationales. Sans compter ce que ces seuls enfants détiennent, sa femme, ses Frères, ses sœurs, ses neveux, ses tantes, ses beaux-parents etc… Et ses Ministres, ses Députés, ses Généraux, les apparatchiks du PCT etc…

PEUPLE CONGOLAIS SASSOU NGUESSO ET SON PCT NE SONT PAS A SAUVER.

Se prêter à ce jeu, c’est être complice, c’est redonner la puissance de feu à Sassou Nguesso pour mieux nous affamer, nous assoiffer, nous démunir encore et encore plus.

Sommes-nous devenus un peuple masochiste qui ne ressent plus la douleur qu’on lui inflige ? Qui est toujours content du dénuement que Sassou Nguesso nous a imposé ? Quel peuple somme-nous devenus et qui ne tire plus les leçons du comportement de notre criminel national et international ?

Ses Ministres qui sont toujours restés nos amis quoi que, de passage en Europe, nous parlent et surtout nous disent qu’il faut en finir avec le monstre, leur Président qui les a nommés. En Amérique si tu plaides coupable, même si tu as massacré 100 personnes, tu seras exempté de la peine de mort. Mais si tu gardes ta bouche bée, ruminant tranquillement ton secret, tu ne pourras bénéficier même pas del’excuse et pire des circonstances atténuantes. Ainsi nos hommes politiques, proches de l’homme, sentant le vent tourné et la barque sur le point de chavirer, commencent à prendre le devant.

Alors, que ceux qui sont là-bas viennent nous dire : comme ce que fait le poisson carpe que vous avez du observer quand il vient à la surface de l’eau. Les ivoiriens disent que si les poissons viennent à la surface faire leur rite « bloc,bloc bloc » cela veut dire qu’en sous, de l’eau ; c’est devenu très chaud.

Alors toi Moussodia, toi Yhombi, toi Kolélas, toi Fila Saint Eude, toi, toi……. Qu’êtes-vous allés chercher auprès de Sassou Nguesso à Mpila que vous ignorez ? Qu’est-ce que vous voulez savoir que vous ne savez pas de lui ? Ou vous êtes des opportunistes, ou vous êtes des complices qui jouez au jeu de la tortue : d’un côté la carapace, de l’autre la carapace.
PAS DE DIALOGUE.


Pourquoi en faudrait-il ? Et pourquoi ? Il n’y a aucune raison évidente qui puisse faire que nous dialoguions avec Sassou Nguesso qui doit tout simplement partir sans faire de vagues. Ce n’est pas nous qui le lui demandons, mais sa propre constitution qu’il avait fait tailler à ses propres mesures. PARTIR UNPOINT C’EST TOUT.

PAS DE REFERENDUM. Et si par hasard il doit y en avoir, ça doit être sur le bilan des 33 ans de Sassou Nguesso. Qu’a-t-il fait de nos Milliards que notre pays a engrangés ? Pourquoi avec autant d’argent que notre pays a soutiré de notre richesse, nous continuons à souffrir autant comme si nous n’avions pas de vrais hommes à la tête de notre Etat ? Pourquoi n’avions-nous pas d’eau courent ? Pas d’électricité ? Pourquoi nos enfants ne vont-ils plus tous à l’Ecole ?

Pourquoi Sassou a-t-il privatisé l’Education nationale ? Pourquoi l’Ecole publique n’est-elle plus privilégiée avec lui, alors qu’il est le fruit de cette Ecole publique ? Lui et tous ses Ministres ? Pourquoi, nés dans un pays riche, Sassou Nguesso nous a rendus pauvres ? Voilà autant des questions auxquelles Sassou Nguesso et son PCT doivent répondre avant qu’ils ne pensent à leur référendum à eux ? S’ils des couilles bien suspendues, ils doivent nous demander si nous sommes SATISFAITS D’EUX, DE LEUR BILAN auquel cas on pourra demander à Sassou Nguesso de continuer à nous sucer comme des oranges dont on jette au loin la peau.

PAS DE TRACTATIONS DE QUEL QUE GENRE QUE CE SOIT !

Pourquoi en aurait-on besoin ? Aucun du tout !Aujourd’hui, ce qui reste à Sassou Nguesso c’est de tirer sa révérence, nous dire qu’il a existé, qu’il était le piètre, le pire des cauchemars Présidents que notre pays aient connus.
Aujourd’hui, nous en sommes là comme disent les fils du POOL dans leur énigmatique proverbe : « TUA TALENO KUA KI NZENGUELE KI TA TCHINA NA YA NKONDI » bo bé na makutu ba wa !

Peuple congolais, retenez bien les noms de ceux qui vont aujourd’hui faire allégeance à Sassou Nguessou dans ce qu’il appelle : « CONCERTATIONS, CONSULTATIONS ». Ce sont des traîtres, des complices. Demain on va leur demander des comptes à défaut de se suicider collectivement avec notre monstre.

A Paris le 2 Juin 2015.

Le Premier ministre du Gouvernement congolais en exil,


Me Tony Gilbert MOUDILOU


Commentaires  

 
0 #5 Glenn 15-10-2016 05:13
Tһis site is my inhalation, rеally good pattern and Perfect content material.


Look into my web site ... where to buy egf (Glenn: http://8Si.ru/epoinjection858707)
Citer
 
 
0 #4 Abraham 08-04-2016 12:50
Currently it seems like Wordpress is the top blogging platform
out there right now. (from what I've read) Is that what you're using on your blog?
Citer
 
 
0 #3 สักคิ้ว 22-03-2016 12:26
Superb, what a weblog it is! This website gives helpful data to us, keep
it up.

My page: สักคิ้ว: http://forum.droidvision.co.uk/member.php?action=profile&uid=134615
Citer
 
 
0 #2 sbobet casino link 01-12-2015 14:32
As a result, there are members who would set a so-called 'winning limit' when they are getting
favorable results. Buka world wide web internet site kami di atau adhere to twitter
kami di saatnya kita Taruhan Bola. The Italian all-embracing
has started able-bodied this division and has denticulate two goals in two alliance amateur for Torino
who accept won both of their matches.

Check out my page sbobet casino link: http://pakarbolaindo.com
Citer
 
 
0 #1 le fils du pays 08-06-2015 12:15
Maitre Moudilou l'une de mesure a prendre après la chute qui s'avoisine de l'homme le plus idiot du Congo Mr Sassou Denis alias Nguesso c'est:LA DESOLIGARCHISAT MION DU CONGO.Recuperer tous les biens du peuple Congolais.Cela concerne tous les secteurs de l'économie,tous les schemas opaques(blanchi ment 'd'argent,evasion fiscale,faux et usage de faux voire meme le trio (berge,Niel Pigasse)BNP PARIS ou Mr Sassou cache l'argent du Congo vole avec la complicité des frères Piasse.Bref il faudra casser cette grande criminalité érigée par Mr Sassou en système de gouvernance
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir