Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Le plan machiavélique de sassou : après les consultations place au référendum…

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Le plan machiavélique de sassou : après les consultations place au référendum…

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

"On ne triche pas avec l'histoire, et l'histoire n'attend pas, c'est pourquoi il faut méditer sur le passé avant d'envisager l'avenir." R.GOMA

Après les consultations savamment orchestrées par les officines de la présidence, ces dernières s’apprêtent  à annoncer  au peuple congolais que celles-ci ont conduit à une réflexion approfondie qui aurait  abouti à l’annonce officielle du référendum. Depuis la 20 Mai 2015  le scénario est rodé avec la succession des personnalités dont l’inconstance, le mépris du peuple , l’égoïsme, la légèreté politique ne font plus aucun doute sur la nature de leur engagement politique . Que pouvait-on  attendre des conclusions d’une consultation « fourre tout » ? Si ce n’est qu'aller avaliser l’idée saugrenue d’un référendum au contour biaisé.

L’appel au referendum pour ou contre le changement de la constitution de 20 janvier 2002 est une aberration. Il faut noter,  avant tout,  pour comprendre cette duperie et s’en souvenir que  le pouvoir en place est issu d’un coup d’Etat sanglant contre le peuple et la démocratie perpétré le 5 juin 1997 par celui-là même qui prétend aujourd’hui s’en référer au même peuple. A travers les consultations  « entre amis » organisées par ce même pouvoir dernièrement, il faut désormais se rendre à l’évidence que les gesticulations de ce pouvoir  pour les élections présidentielles de 2016 ne sont rien d’autres qu’une préparation minutieuse et sournoise du référendum . Un référendum qui ne respectera rien en termes d’élections transparentes et libres. Cette forfaiture nous a été déjà servi au cours des élections de 2002, 2007, 2009 et en 2012. Pensez-vous que ça sera différent aujourd’hui ?

Notre objectif majeur est la Restauration de la Démocratie. Sommes-nous prêts à assumer nos responsabilités devant l'histoire? Sommes nous prêts pour défendre nos valeurs républicaines? Quel prix sommes-nous prêts à payer? La patrie et le vivre ensemble en valent-ils la peine. En ce qui me concerne je suis prêt.

On peut tromper une partie d’un peuple tout le temps,  On peut tromper tout un peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout un peuple, tout le temps !

Dr Raphaël GOMA
Enseignant Chercheur
Président du CODICORD


 


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir