Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique La dérive de la société congolaise!

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

La dérive de la société congolaise!

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Il y a quelque temps, des voix se sont élevées pour dire que le Congo allait mal, qu'il traversait une crise multidimensionnelle et qu'il fallait aller aux États Généraux. La réponse était claire: Tout allait bien dans le meilleur des mondes.

Aujourd'hui, l'annulation du bac a mis à nu le malaise au sein de la société congolaise. Cela a permis de réaliser une fois de plus que le bilan de Denis Sassou Nguesso est fortement négatif.

On peut juste rappeler que le Congo est un des pays les plus corrompus du monde et que c'est un pays à régime autoritaire.
Lorsqu'on examine la situation née de l'annulation du bac, on est surpris par certaines déclarations.

On a pu noter par exemple qu'il y'a des fraudes chaque année et qu'en 2015,celles-ci ont été massives. Qu'a t-on fait les années passées? Absolument rien. En réalité, on peut se poser beaucoup de questions. En effet, personne n'ignore que u pouvoir actuel favorise les vols, les détournements de deniers publics, la tricherie et autres.

  • Qui ignore que le Premier Magistrat n'a jamais déclaré ses biens et que par ce fait, il ne respecte pas le serment qu'il a prêté de respecter et de défendre la Constitution ?
  • Qui ignore qu'il y'a au Congo enrichissement illicite, corruption et autres. Ce qui a conduit à un problème des biens mal acquis qui n'est souvent abordé qu'en France?
  • Qui ne sait pas que l'on a installé au Congo, un système mafieux de fraude et de tricherie des élections qui a permis à des candidats du pouvoir d'avoir parfois plus de voix que de votants?
  • Qui ne sait pas que des preuves ont été apportées pour montrer que le Recensement administratif de 2001 a gonflé les chiffres dans certains départements et diminué dans d'autres?
  • Qui ne sait pas qu'en 2008 dans certaines circonscriptions, le corps électoral était plus élevé que la population?
  • Que dire des responsables administratifs qui ont été candidats aux législatives 2012 alors que la loi électorale ne le permettait pas?
  • N'a t-on pas souvent dénoncé le fait que les 2,8 kilomètres de route qui relient le rond-point des 10 maisons avaient couté plus de 9 milliards de francs cfa soit plus de 3milliards le kilomètre?
  • Qui peut ignorer que le Recensement Administratif Spécial a été un fiasco?
  • Ne sait on pas que selon la Constitution du 20 janvier 2002, le Président de la République n'a ni le pouvoir, ni les prérogatives soit d'abroger, soit de procéder au changement de la loi fondamentale ? Et pourtant...................

Ces cas sont extrêmement nombreux.

Après avoir pris la décision d'annuler le bac, le pouvoir est-il prêt à se rattraper en prenant la décision courageuse comme celle qui pourrait l'amener à annuler le Recensement administratif de 2001,les élections, le Recensement Administratif Spécial et autres?

Clément MIERASSA

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir