Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Pointe-Noire : Le Frocad prône un véritable dialogue

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Pointe-Noire : Le Frocad prône un véritable dialogue

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Les responsables du Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (Frocad) ont animé, le 10 juin à Pointe-Noire, une conférence de presse pour éclairer l’opinion sur les sujets brûlants de l’heure.

Crépin Ngouala, président de la Dynamique pour une nouvelle éthique républicaine et la démocratie (Dnerd), Pandi Ngouari, président du Forum pour l’alternative de la République (FAR), Alphonse Nsimba Ndimbani, président du Front des patriotes unis (FPU) ont entretenu les journalistes autour du thème « Autopsie de la situation socio politique du Congo ».

La déclaration du collège des présidents du Frocad résidant à Pointe-Noire a ouvert la conférence de presse. Une déclaration dans laquelle a été fait le bilan peu reluisant à leurs yeux du fonctionnement du pays et de ses institutions. Tour à tour, les trois orateurs ont répondu aux interrogations du peuple sur les consultations politiques, le dialogue et les questions d'actualité qui alimentent les débats ces derniers jours. Pour Crépin Ngouala, les consultations politiques sont un non-événement puisque le peuple exige le dialogue où sera débattue prioritairement la gouvernance électorale, qui a toujours divisé les fils et filles du pays. Pour Pandi Ngouari, ces consultations sont "manifestement illégales".

« Si on était en conduite automobile où il y a des lignes continues et des lignes discontinues, on peut symboliser la ligne continue comme l’interdiction formelle de changer la constitution et la ligne discontinue, celle qui nous avance vers la révision. Mais comme on est pressé, même dans un virage, on veut franchir la ligne continue alors qu’on a, à bord, des passagers qu’est la population. Donc franchir la ligne continue, c’est faire preuve de désobéissance à l’ordre constitutionnel.»

Selon les responsables du Frocad, leur démarche n’est pas assimilable à une politique de la chaise vide. À propos des leaders des partis membres du Frocad qui ont participé aux consultations politiques sans l'aval de leurs formations politiques, Pandi Ngouari répond : « Cela relève de la discipline et de l’organisation de chaque parti qui en tirera les conséquences ».

Sur les derniers incidents survenus dans les principales villes du pays, après l’annulation des épreuves du baccalauréat général, Alphonse Nsimba Ndimbani pense que « Si les sujets ont été mis sur internet ou vendus dans la rue, c’est la faute aux responsables du système éducatif. Je me demande pourquoi avoir attendu tant de jours avant d’annuler les épreuves alors que dès le premier jour des examens les sujets circulaient déjà entre les élèves. Le ministre en charge de ce département devait même démissionner ».

Hervé Brice Mampouya

Source Adiac-Congo


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir