Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique L’après Sassou au Congo : Denis-Christel, le prodigue

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

L’après Sassou au Congo : Denis-Christel, le prodigue

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Denis Sassou Nguesso « a toujours préféré ses filles », avoue un de ses vieux compagnons de route. Au point de se brouiller un temps avec son plus célèbre gendre, Omar Bongo, ancien président du Gabon, coupable à ses yeux de n’avoir pu faire soigner sa préférée, Edith, emportée, en 2009, par une longue maladie.

Depuis il choie la discrète Juliette – alias Joujou – épouse Johnson, prête une oreille de plus en plus attentive à la députée Claudia, dite « Coco », conseillère en communication de la présidence, habituée à rabrouer ministres ou fonctionnaires.

Cette inclinaison paternelle ne l’a pas empêché de veiller au bon parcours de son fils, Denis-Christel. Après une formation à l’école militaire préparatoire de Brazzaville, « Kiki » décroche en France un diplôme de clerc de notaire et une maîtrise de droit privé à la fin des années 1990. Bénéficiant sans doute de relais puissants, il se retrouve aussitôt propulsé dans le milieu pétrolier congolais. Qu’il ne quittera plus.

« Pétrolier » et « sapeur »

Naviguant de poste en poste dans les plus grandes sociétés nationales, Denis-Christel empile, à tout juste 40 ans, les titres de directeur général adjoint de la Société nationale du pétrole congolais (SNPC) et d’administrateur général de la Coraf (Congolaise de raffinage). Mais ce n’est pas à sa science des matières premières que le jeune quadra doit sa renommée. C’est à la SAPE. Ce goût pour les vêtements, devenu art de vivre, dont les habitants des deux rives du Congo revendiquent la paternité. Le fils Sassou comme son père la cultivent.

Entre 2005 et 2011, le « pétrolier » a dépensé 473 796 euros chez Pape. Ce couturier sénégalais, installé à Paris, est l’homme qui habille les présidents africains et leurs familles. Les factures de ce dernier, épluchées par l’office central de répression de la grande délinquance financières, occupent des dizaines de pages de l’enquête sur les biens mal acquis. Et le nom de Denis-Christel parsème le dossier.

Outre les chemises griffées, les enquêteurs ont relevé son goût pour les voitures de luxe (Bentley, Maserati, Chrysler, Porsche et Mercedes) et pour les montres de luxe, dont une Rolex Rose et Noir de 22 160 euros réglés en espèces. Une passion qui n’est pas neuve.

En 2007 déjà, l’ONG Global Witness détaillait les belles dépenses de Denis-Christel à Paris. En février 2014, l’association suisse la Déclaration de Berne a dévoilé, elle, le système grâce auquel Kiki est soupçonné de détourner les recettes pétrolières du pays pour financer ses frasques. Voire préparer l’avenir.

Allégeance et prudence

Signe de la confiance que lui accorde son père, Denis-Christel, simple militant du Parti congolais du travail (PCT créé par son père du temps de la guerre froide), est devenu député d’Oyo, le berceau du clan familial, en 2012. Une première étape dans son ascension vers le pouvoir qu’il ne craint d’évoquer. « A ce jour, cette assertion est inexacte », a-t-il répondu à Jeune Afrique qu’il l’interrogeait sur sa possible candidature à l’élection présidentielle de 2016.

Le 27 avril 2014, le député Sassou s’est même déclaré favorable à un changement de Constitution, préalable nécessaire à une nouvelle candidature du chef de l’Etat. Un message en forme d’allégeance. Une démonstration de prudence également. Avant de se lancer, l’héritier des Sassou compte ses troupes, et son argent.

Il sait que la lutte sera féroce une fois la succession ouverte, notamment avec Jean-Dominique Okemba qu’il soupçonne de souffler sur les braises du scandale des Biens mal acquis. « Sassou s’amuse à voir les prétendants se positionner, témoigne un conseiller du président. En dernier lieu, c’est lui qui tranchera sa succession. »

Par Xavier Monnier

Source LE MONDE AFRIQUE / http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/06/17/l-apres-sassou-au-congo-3-4-denis-christel-le-prodigue_4656390_3212.html

Lire aussi :

- L’après-Sassou au Congo : Jean-Dominique Okemba « JDO », l’homme de l’ombre

- L’après-Sassou au Congo : le crépuscule du « cobra »

- Le rêve de SASSOU : « Tant que j’aurai un peu de force, le Congo ne tombera pas entre de mauvaises mains »

 

Commentaires  

 
0 #12 publicize 02-10-2015 05:58
The good news is that you have access to a professional locksmith, Choice Locksmithing of San Diego to fix
this situation. Maximizing or modifying the external space
was not something regular folks would have considered.
Now while preparing this information remember it is not essential that this information is exact, the trustee doesn't need to know
the amounts down to the penny, but they will need to know roughly where you
sit in general. Green homes scores high and better than conventional in terms of
waste reduction and recycling. When your trustee is finished processing your application form they will schedule a time for you to sign these documents and formalize the bankruptcy.
Peer down along the gap you created into your
car door.
Citer
 
 
0 #11 robe dubai 30-07-2015 17:49
Nous voyons bien que l’on a affaire a des passionnés du secteur, mes compliments pour ce site web
Citer
 
 
0 #10 robe orientale 22-07-2015 03:23
Comme toujours, le post est top. Bravo
Citer
 
 
0 #9 Pierre Okouéré 23-06-2015 12:43
En tout état de cause, s'il devrait annoncer la non modification de la Constitution, tu peux être sûr qu'au sein même de son propre entourage proche, les voix vont s'élever contre la candidature de son fameux fils et cela laissera libre cours aux appétits des uns et des autres, y compris au sein du PCT. Surtout, après une telle annonce, Sassou sera affaibli et ne sera plus que l'ombre de lui-même. Et là, tu peux me croire, la question de la transparence du scrutin présidentiel de 2016 deviendra une exigence de tout le monde et il ne pourra pas passer outre tellement la pression sera forte et tellement il n'aura plus d'influence (puisque chacun sera conscient qu'il est partant).
Citer
 
 
0 #8 Pierre Okouéré 23-06-2015 12:41
Sassou a besoin de s'assurer une totale impunité une fois qu'il ne sera plus au pouvoir (affaires de 3503 Disparus du Beach et des Biens Mal Acquis oblige) et il est convaincu que seul son fils Denis Christel (Kiki) peut lui garantir cette impunité. Alors il fait tout pour essayer de l'imposer, mais la mayonnaise ne prend pas (lire l'article "faut-il s'attendre à un éclatement pur et simple du PCT ?).
D'où son obstination à vouloir organiser un passage en force via un pseudo-référendum pour lui permettre de rempiler en 2016 et ensuite il commencera à s'effacer progressivement au profit de son fils avant de lui céder la place au plus tard en 2023.
Citer
 
 
0 #7 Pierre Okouéré 23-06-2015 12:40
Personne n'est dupe. Ce que tu dis là est bien connu de tout le monde, c'est l'éventuel "plan B" de Sassou.

Il faut que tu comprennes bien ceci :Tout observateur avisé sait que si Sassou a opté pour le changement de la Constitution pour se représenter lui-même en 2016, c'est tout simplement parce qu'il avait vu la réaction négative (au moment des législatives de 2012 où tu étais toi-même candidat malheureux) de certains de ses propres parents à l'idée de faire de son fameux fils son successeur.

Sassou a alors réagi exactement comme Abdoulaye Wade lorsque ce dernier avait vu l'hostilité de ses proches partisans contre l'idée d'imposer son fils Karim (il s'était alors résolu d'y aller lui-même et chacun connaît la suite de ce qui s'est passé au Sénégal). Sassou est exactement dans ce schéma.
Citer
 
 
0 #6 Congo ma patrie 18-06-2015 15:17
C'est titre que les hommes que vous etes refuser le merite de l'autre, ce n'est pas responsable de votre part. celà allait vous rejouir de voir un africain, mieux un congolais attiré l'attention d'autres africains. Mais vous prenez tellement de liberté et vous oubliez meme ce que c'est que la liberté. C'est un Congolais, un Africain, qui a merité cette gratification, pour son leadership, pour ses nombreuses actions en direction des personnes pauvres et vulnérables. il faut lui dire, au contraire bravo, pour l'encourager d'aller de l'avant
Citer
 
 
0 #5 Patriote 18-06-2015 15:09
Nous les avons vu au Congo, ces vrais voleurs qui ont tout prix pour eux: les Nguila Moungounga ( paix à son âme) les Moukoueke, tamba-tamba, et compagnie. Personne n à été capable de regarder ses compatriotes. Je m'insurge contre tous ceux qui pensent que Christel s'investit dans le social parcequ'il à plus volé que les Okombi et autres. C'est par bonne foi. Il faut le féliciter. C'est un exemple à suivre.
Citer
 
 
0 #4 Patriote 18-06-2015 14:58
Je félicite l'honorable Denis Christel pour cette distinction. C'est rare aujourd'hui de voir des congolais qui excellent dans le management et dans le mécénat comme lui. Je ne peux donc tirer maladroitement sur lui et trouver des formules caricaturales pour justifier cette gratification.
C'est une fierté congolaise. Ses œuvres sociales d'envergure qu il déroule dans les domaines de la santé avec le programme de santé communautaire et dans celui de l'éducation avec les bourse étudiants sont très salutaires pour les classes défavorisées.
Citer
 
 
0 #3 Dia Moungouansi Djes 18-06-2015 12:46
Oui, le congolo-zaïrois mérite bien son titre de plus grand voleur de tous les temps. Sans doute, ses origines zaîroises y sont pour quelque chose. On peut lire "
Entre 2005 et 2011, le « pétrolier » a dépensé 473 796 euros chez Pape. Ce couturier sénégalais, installé à Paris, est l’homme qui habille les présidents africains et leurs familles. Les factures de ce dernier, épluchées par l’office central de répression de la grande délinquance financières, occupent des dizaines de pages de l’enquête sur les biens mal acquis. Et le nom de Denis-Christel parsème le dossier.

Outre les chemises griffées, les enquêteurs ont relevé son goût pour les voitures de luxe (Bentley, Maserati, Chrysler, Porsche et Mercedes) et pour les montres de luxe, dont une Rolex Rose et Noir de 22 160 euros réglés en espèces. Une passion qui n’est pas neuve.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir