Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Le RDD propose le report du dialogue national

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Le RDD propose le report du dialogue national

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Les membres du bureau exécutif national du Rassemblement pour la démocratie et le développement (RDD), se sont réunis en session extraordinaire, le 6 juillet à Brazzaville. A l'ordre du jour : l’organisation du dialogue national et la participation de leur parti.

Les membres du bureau exécutif du RDD ont unanimement recommandé que soit reportée la date de la tenue du dialogue national en vue de garantir le consensus et l’efficacité. Sans quoi, leur organisation politique ne participera pas à cette rencontre historique pour l’évolution de la nation. En effet, selon la déclaration du bureau exécutif, le délai fixé pour la préparation de cet évènement serait court et l’ordre du jour également fixé de manière unilatérale par le président de la République.

Cependant, les membres du bureau exécutif du RDD ont émis certaines recommandations tout en reconnaissant que le dialogue politique demeure l’espace privilégié pour concilier les contraires afin de sauvegarder la concorde nationale et consolider les acquis démocratiques.

Parmi ces recommandations, se trouve celles liées au retrait de la question relative au changement de la constitution ; la mise en place d’une commission paritaire entre les partisans du « non » et du « oui » au changement de la constitution, etc. S'appuyant sur le fait que beaucoup de recommandations issues des anciennes concertations n'ont jamais été appliquées, le RDD pense qu'«il faut qu’il soit décrété exécutoire les conclusions du dialogue national. »


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir