Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Dialogue national sans exclusive : André Okombi Salissa récuse le rendez-vous de Sibiti

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Dialogue national sans exclusive : André Okombi Salissa récuse le rendez-vous de Sibiti

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

L’ancien ministre André Okombi Salissa, député du Parti congolais du travail (PCT) dans la circonscription unique de Lékana, département des Plateaux, a rendu publique une déclaration, le 11 juillet, à son domicile de Brazzaville.

André Okombi Salissa est revenu sur le dialogue national sans exclusive convoqué du 13 au 17 juillet à Sibiti, chef-lieu du département de la Lékoumou, pour débattre de « la gouvernance électorale et de la réforme des institutions ».

« Aucun divertissement ne nous concerne, quel que soit le nom qu’on lui donne. Tout cela ne doit tromper personne. Jamais le dialogue n’a été un piège qu’on tend aux autres. Nos regards doivent restés rivés sur le calendrier et la loi », a-t-il déclaré devant la presse nationale et internationale ainsi que ses militants et certains membres de l’opposition.

Quant au débat sur la réforme des institutions avec, à la clé, le changement éventuel de la Constitution du 20 janvier 2002, l’ancien coordonnateur du Comité d’action de défense de la démocratie mouvement de jeunesse (CADD-MJ) dénonce l’organisation d’un « assaut contre la paix, l’ordre et la stabilité. » « Personne n’a démontré en quoi la constitution actuelle a été nuisible pendant treize ans. Personne n’a démontré ce que nous avons perdu avec cette constitution. Personne non plus n’a démontré ce que nous gagnerons avec le changement, en dehors du statu quo », a poursuivi André Okombi Salissa.

S’agissant de la présidentielle de 2016, le président de la Convention pour l’action, la démocratie et le développement (CADD) tient à ce que le scrutin se déroule dans le respect du calendrier et selon les règles acceptées par toutes les parties prenantes. « Ma conviction profonde est que l’alternance démocratique et politique est une chance que nous devons saisir. 2016 est une chance qui nous attend au versant de l’année en cours », a laissé entendre André Okombi Salissa.

Rappelons que ces prises de position ne surprennent sans nul doute pas les observateurs de la vie politique nationale car la CADD avait déjà annoncé le 03 juillet à Brazzaville, s'être retirée du Rassemblement pour la majorité présidentielle.

Parfait Wilfried Douniama

Source Adiac

***

Sortie officielle de André Okombi Salissa - Déclaration

 


















***

Le contre dialogue que l'opposition Congolaise va organiser se précise.

Le CAAD d'Andre Okombi, le Frocad de Paul Marie Mpouelet, le MSD de Blanchard Oba, le CNR de pasteur Ntumi, le RDD de Yhombi, ect… sont tous d'accord s'organiser le contre dialogue.



 

Commentaires  

 
0 #2 MOKEBISSI 12-07-2015 07:11
LES RATS QUITTENT LE NAVIRE

NSTOUROU c'était avant hier, hier c'était BOWAO, aujourd'hui c'est OKOMBI et demain ce sera qui?... LES RATS QUITTENT LE NAVIRE D'OYO

Hâtez-vous, Messieurs ; ce n'est plus qu'une question de temps. Le navire « Sassou Ebola » a heurté un récif et, tel le Titanic, il s'enfonce doucement dans les eaux du fleuve Congo...

Messieurs les Rats d’Oyo, du Pool, du Niari, du kouilou, d’Owando, de la Lékoumou, de la Bouenza, des Plateaux, de la Cuvette etc… ; certains d'entre vous vont s'en tirer, négocier, s'arranger pour retrouver une place au soleil, mais ce ne sera pas le cas de tous. Alors dépêchez-vous de RETOURNEZ VOS VESTES, CAR LES DERNIERS SERONT TONDUS.
Citer
 
 
0 #1 Alain Tsété 11-07-2015 18:47
La paix dont on nous détruit le tympan tous les jours existe-t-elle au Congo ?

Paix ? Oui, elle existe pour le Président de la République et ses sbires qui mangent bien, qui voyagent et se soignent aisément.
En Europe, l’armée et la Police rassurent et protègent la population. Chez nous, militaires et policiers abaissent, humilient, et écrasent la population pour protéger un seul homme.

Le moral des Congolais est à zéro. A la terreur des agents en uniforme s’ajoutent l’insuffisance de nourriture, l’absence de travail, manque de soins médicaux de base, voyager est une équation à plusieurs inconnues.

La paix est non seulement l’absence de guerre, mais surtout manger à sa faim, se soigner, recevoir une bonne instruction scolaire dans les conditions décentes, avoir un emploi, voyager et voter librement….
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir