Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique COMMUNIQUE DE PRESSE DE DAC

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

COMMUNIQUE DE PRESSE DE DAC

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le Comité politique de l’association « Développer Autrement le Congo » réitère dans ce présent communiqué  sa désapprobation, son refus d’un pseudo dialogue politique imposé, en cours à Sibiti qui n’est qu’une instrumentalisation de Denis Sassou Nguesso de son projet masqué d’un 3e mandat.

La nécessité d’une solution globale s’attaquant aux racines du conflit politique étant ignorée par le pouvoir en place,  DAC  se désengage des futures mesures qui seront prises à l’issue de ce dialogue sectaire et voulu par une seule partie.

De ce fait, DAC constate :

  • l’impréparation et le folklore orchestré par le président Sassou Nguesso et les siens  dans la conduite du dossier sur le dialogue inclusif qui doit porter uniquement sur la gouvernance électorale ;
  • L’opposition refuse donc de participer à un dialogue dont les parties conviées ne se sont pas entendus au préalable sur les modalités ;
  • Que les conditions d’une  réconciliation véritable, durable qui engagent  et qui soient librement consenties par toutes les parties prenantes aux problèmes socio-politiques congolais ne sont pas observées ;
  • Que  l’opposition et la diaspora n’étant pas été consultée et, par conséquent, n’ont  pu donner leur accord pour la tenue du dialogue à Sibiti, au lieu de Brazzaville, considère que ce dialogue sans médiateur ayant l’approbation de tous n’est pas acceptable.
  • Que le monologue de Sibiti n’est pas un pouvoir constituant pour acter sur le changement de la constitution.

Enfin

  • DAC voudrait attirer l’attention de la communauté nationale et internationale sur l’attitude autiste du pouvoir en place à toujours chercher à imposer ses points de vue à l’opposition congolaise.
  • DAC rappelle que l’opposition réunie au sein du FROCAD et la société civile libre ne participent nullement à ce simulacre de dialogue qui honteusement use de l’expression d’un consensus congolais qui aurait été acquis.

Le Comité politique de DAC appelle à la communauté internationale et au peuple congolais de tirer  les leçons de cette expérience et adopter désormais, dans le dossier congolais, une attitude empreinte de prudence, d’objectivité, de sagesse mais surtout de fermeté.

Afin de préserver le maintien de la paix et de la quiétude sociale dans le pays, le Comité Politique de DAC confirme le refus de l’opposition de participer à un monologue organisé par Denis Sassou Nguesso et le PCT au lieu d’un  véritable dialogue majorité présidentielle-opposition pour débattre uniquement sur la gouvernance électorale au Congo.

Pour le Comité Politique de DAC
Jean-Claude BERI, Président

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir