18/08/2017

Dernière mise à jour08:35:13 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Urgent : Monsieur Blanchard OBA, Président du MSD, Alternance 2016 et membre de l'IDC vient de se voir interdire la sortie du territoire national.

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Urgent : Monsieur Blanchard OBA, Président du MSD, Alternance 2016 et membre de l'IDC vient de se voir interdire la sortie du territoire national.

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Brazzaville, le 03/08/2015.


Après Gabriel Oba Apounou, Pascal Tsaty Mabiala, le pouvoir continue à jouer à l'arbitraire et le harcèlement envers tous ceux qui s’opposent au changement de la constitution au Congo.

Dac-Presse

****

Pascal Tsaty-Mabiala, empêché, une deuxième fois de sortir du pays


Décidément, le gouvernement garde une dent dure à l’égard du secrétaire général de l’U.pa.d.s (Union panafricaine pour la démocratie sociale), le principal parti de l’opposition, créé par l’ancien président Pascal Lissouba, au lendemain de la Conférence nationale souveraine de 1991, et qui le porta au pouvoir en 1992, avant d’être renversé en 97. Dans la période de la tenue du dialogue national sans exclusive, à Sibiti, du 13 au 17 juillet dernier, Pascal Tsaty-Mabiala, député de son état, avait été empêché de voyager, alors qu’il faisait les formalités à l’aéroport international Maya-Maya. Raison évoquée? Officiellement, il n’y en a pas. Mais, l’on stipulait que les acteurs politiques étaient interdits de sortir du pays, avant et pendant le déroulement du dialogue.

D’autres personnalités politiques, comme Gabriel Oba-Apounou, sénateur et membre du bureau politique du P.c.t, parti pourtant au pouvoir, et Rigobert Ngouolali, dirigeant d’un parti d’opposition, avaient été empêchés, durant la même période, de quitter le pays.

Pour Gabriel Oba-Apounou, c’était même dramatique, puisqu’il voulait se rendre en France, pour des raisons médicales. Pour revenir à Pascal Tsaty-Mabiala, dont le parti a boycotté et les consultations présidentielles et le dialogue de Sibiti, il a été empêché, pour la deuxième fois, lundi 27 juillet dernier, de quitter le pays pour se rendre en Belgique où il serait invité à une conférence internationale.

Il lui a été rétorqué qu’il termine d’abord son dialogue alternatif, avant de voyager. Après la clôture du dialogue de l’opposition, pourra-t-il alors voyager?

La Semaine Africaine

 


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir