Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Congo-Brazzaville : Henri Lopes quitte son poste d’ambassadeur en France

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Congo-Brazzaville : Henri Lopes quitte son poste d’ambassadeur en France

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Doyen du corps diplomatique à Paris, écrivain et ancien homme politique, Henri Lopes, 77 ans, prend sa retraite.

Il quittera l’ambassade de la rue Paul Valéry dans le 16e arrondissement, qu’il dirigeait depuis près de 18 ans, dès que l’accréditation de son successeur sera accordée par les autorités françaises. Confirmé à Jeune Afrique par l’intéressé lui-même, ce départ a été acté lors de la visite de travail du président congolais Denis Sassou Nguesso dans la capitale française, début juillet. Il était devenu inéluctable après l’échec de la candidature d’Henri Lopes au poste de secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), en novembre 2014.

Pour le remplacer, Brazzaville a selon nos informations, proposé le nom d’Alain Akouala Atipault, 56 ans. Fils de diplomate diplômé en marketing et communication de l’Université de Nancy et ancien ministre de la Communication, il est l’actuel ministre en charge des zones économiques spéciales. Il est originaire de la région des Plateaux, tout comme Henri Lopes. Ce dernier, qui fût ministre et Premier ministre dans les années 1970, puis directeur général adjoint de l’Unesco avant d’être nommé ambassadeur, est l’auteur d’une dizaine de romans salués par la critique. Une activité qu’il entend bien poursuivre, l’esprit libre désormais.

J.A.


 

Commentaires  

 
0 #1 Smithd43 01-09-2016 05:35
Fckin amazing things here. Im very glad to see your post. Thanks a lot and i'm looking forward to contact you. Will you kindly drop me a mail? bfckkgddeagekgk d
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir