23/03/2017

Dernière mise à jour09:55:39 PM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique L’Opposition congolaise en ordre de bataille : Brazzaville, Signature de l'accord de partenariat FROCAD-IDC

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

L’Opposition congolaise en ordre de bataille : Brazzaville, Signature de l'accord de partenariat FROCAD-IDC

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Les termes de l'accord politique entre le FROCAD et l'IDC de ce samedi 22 Août 2015 est un réajustement de l’organisation de l’opposition qui était initialement composée que du FROCAD.

Les partis membres du FROCAD (UPADS, UPRN, UDR-MWINDA, MUST…) et ceux membres de l'IDC (MCDDI, CADD, MSD…) se sont retrouvés cet après-midi à l'hôtel SAPHIR de Brazzaville pour mutualiser leurs efforts. Ils ont établi un calendrier des meetings dont le premier aura lieu le 27 septembre 2015 au Boulevard des armées avant d'entamer des tournées sur toute l'étendue du territoire national.

Les groupements politiques opposés au changement de la Constitution se rapprochent et renforcent leur union. Le Front républicain pour le respect de l'ordre constitutionnel et l'alternance démocratique (Frocad) et l'Initiative pour la démocratie au Congo (IDC) ont conclu un accord de partenariat pour barrer la route à un 3e mandat de Denis Sassou-Nguesso en 2016. Les deux plateformes réclament un calendrier électoral clair et un scrutin présidentiel crédible.

Un réajustement rendu nécessaire à l'élargissement de l'opposition afin de mieux accueillir les "refuznicks"... les mécontents du régime qui sont de plus en plus nombreux à se rejoindre dans le combat de la reconquête des libertés politiques et la dignité du peuple congolais.

Cette photo de famille qui augure de la capacité des politiques congolais à dépasser les stratégies égoïstes, pour favoriser l'intérêt général.


A l’issue de cette séance de travail, Marion Michel Madzimba Ehouango (membre du Frocad) a reconnu qu’il y a quelques problèmes de casting à régler dans cette union. Pour autant, il affiche son optimisme en déclarant : « ...Mais pour ce faire, il faut prendre le temps de mieux se connaître. Or le temps...c'est justement ce qui risque de nous manquer.

Il faut alors faire l'effort de renvoyer à plus tard les contradictions secondaires; le principal étant de gagner la bataille de l'ordre constitutionnel et de faire respecter le délai constitutionnel de fin de mandat du Président Sassou tel que nous l'avions mentionné dans « l'appel de Diata ».

En politique rien n'est définitivement gagné ....les citoyens devraient s'engager un peu plus dans la bataille de l'alternance pour consolider l'ordre constitutionnel et la démocratie. »

Paul-Marie Mpouélé, coordinateur du Frocad, appelle d’autres organisations à se joindre à ce partenariat. « Nous poursuivons l’objectif du non au troisième mandat du président Sassou, non au changement de la Constitution et oui à une transparence électorale. Nous pensons que nous pouvons faire du chemin. Il n’y a pas que l’IDC. Nous lançons un appel pour que tous les autres partis, toutes les autres plateformes qui luttent pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance, dans la paix et la sécurité de tous, que tous nous nous joignons pour que demain nous ayons un pays différent. »

Gilda Rose Gambou Moutsara, porte-parole du Frocad, se dit prête à mener le combat pour le respect de la loi fondamentale jusqu’au bout. « Nous ne lâcherons pas prise parce que nous sommes de l’autre côté de la loi. Nous voulons que notre pays avance, que la démocratie soit une réalité. Le peuple a suffisamment souffert sur le chemin de la démocratie et nous allons vers des résultats, notamment l’alternance démocratique ».

Ci-dessous l’extrait du communiqué au terme de la signature de l’accord de partenariat, les signataires sont explicites. Ils s’engagent à défendre et promouvoir notamment le respect de l’ordre constitutionnel et la gouvernance électorale pour des élections crédibles, libres et transparentes.

DAC


Arrêt sur Image, samedi 22 août 2015 à l’hôtel Saphir (Brazzaville)


 

Commentaires  

 
0 #1 Bolton 25-08-2015 11:12
C'est bien, mais il aurait fallu maintenir le meeting du 23 aout dernier, pour continuer a faire pression. Il me semble qu'il y a des traitres au sein de cette alliance car je ne comprends pas pourquoi avoir renvoyer le meeting au 27 septembre prochain, cette date est trop eloignee, et ce meeting se tiendra apres les jeux africains.
C'est vraiment dommage.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir