Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Alain Akouala-Atipault attise la guerre des clans à Brazzaville

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Alain Akouala-Atipault attise la guerre des clans à Brazzaville

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Pressenti comme nouvel ambassadeur à Paris, 3A suscite toujours une lutte d’influence à Brazzaville.


© L.C.


 

Commentaires  

 
+1 #1 Mwana Potal 16-09-2015 14:57
RUBRIQUES: ON A DIT QUE.....////// kiki a déjà mit un gouvernement en place.
Au royaume de OYO, LE ROI N'EST PAS MORT, VIVE LE ROI!
Sassou se plandrait du fait que son rejeton Kiki le pickpockets ait déjà mit en place son gouvernement.
Le président pense que Kiki veut se positionner et de ce fait aurait approché un certain nombre de personnalites dont Alain Akouala pour l'aider à former une équipe qui dirigera le Congo a partir de août 2016.
On dit en effet que Kiki aurait dit que son père a prit de l'âge et devrait donc se reposer. Et donc le président aurait mal prit le fait que Alain Akoula ait donné son soutien à Kiki et là serait la raison de l'éjection de AAA du gouvernement par Sassou.
On dit aussi que AAA on sait tellement sur les travers de Sassou et clan qu' il n'est pas de l'intérêt de Sassou de s'en débarrasser brutalement..... On dit encore que AAA tournera encore longtemps dans la périphérie de Sassou sans portefeuille bien entendu.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir