22/08/2017

Dernière mise à jour10:34:34 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique COMMUNIQUE DE LA PLATEFORME LYONNAISE CONTRE LE CHANGEMENT DE CONSTITUTION AU CONGO

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

COMMUNIQUE DE LA PLATEFORME LYONNAISE CONTRE LE CHANGEMENT DE CONSTITUTION AU CONGO

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Ce  samedi 26 septembre 2015 les premières associations partantes sont : DAC de Jean-Claude BERI, MRC3 de Jean-Noël MABIALA et SRAL de Joseph LOUFOUA se sont retrouvées pour mettre en place la PLATEFORME LYONNAISE CONTRE LE CHANGEMENT de CONSTITUTION AU CONGO

Le Congo est entré dans une nouvelle dégringolade politique avec l’annonce du projet de référendum par le tyrannique Mr Denis Sassou Nguesso. Lyon, ville de la résistance,  est désormais en ordre de marche pour croiser le fer avec le régime tyrannique de Brazzaville.

Les congolais regroupés au sein de ces trois  premières associations partantes opposées au changement de la constitution se sont réunis pour mutualiser les moyens et organiser ensemble les actions et manifestations de résistance et dénonciation du coup d'état constitutionnel que fomente le régime, à travers son recours au référendum.

Toute personnalité ou toute autre association visant le même but est la bienvenue et sera accueillie comme un maillon de plus, mais indispensable à cette chaîne d'union contre l'arrogance d'un homme : Denis Sassou Nguesso.

Nous vaincrons !

Lyon,  le 26 Septembre 2015

La coordination de la plateforme Lyonnaise


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir