22/08/2017

Dernière mise à jour10:34:34 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Le cynisme de Denis Sassou Nguesso

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Le cynisme de Denis Sassou Nguesso

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Denis Sassou Nguesso n’a jamais été un démocrate. Il n’a pas les capacités intellectuelles et morales de s’adapter à la culture démocratique et celle du respect des lois; par conséquent, il ne peut ni gouverner ni diriger dans un état de droit car pour lui, la loi c’est ce qu’il pense et dit autrement son ego.

Avec l’annonce du référendum illégal et celle de la date de sa tenue, Denis Sassou Nguesso a montré de façon cynique et éhonté au peuple congolais (qu’il a toujours embrigadé) et au monde entier qu’il est le mal absolu du Congo en particulier et de l’Afrique en général.

En effet, pour les gens qui croient à tort que Denis Sassou Nguesso est un démocrate, ils doivent savoir une chose qu’il n’a jamais respecté les lois et règlement de la République. Il a toujours gouverné dans le mensonge, la manipulation, le crime, l’empoisonnement, le tribalisme, la division, la forfaiture, l’occultisme, le fétichisme, le culte de la personnalité...

Denis Sassou Nguesso est en réalité un sociopathe qui fait du pouvoir son obsession et son instinct de survie car selon lui, il ne peut vivre sans le pouvoir. Il confond par son comportement la souveraineté nationale au pouvoir mystique mbochi de Kani. Il a une conception démoniaque du pouvoir. A cet effet il considère les congolais et les congolaises comme des simples objets qu’il manipule à sa guise pour conquérir et se maintenir au pouvoir.

Le projet de constitution qu’il veut imposer au peuple congolais est une preuve évidente de son manque de considération envers ce peuple. Ce projet met en évidence sa personnalité sombre et son caractère sociopathe. En effet, monsieur Denis Sassou Nguesso n’aime pas le peuple congolais. Il profite de la naïveté et l’oisiveté de ce peuple

dont il est l’auteur pour le manipuler, l’intimider, l’aveugler et le corrompre afin de le faire avaler les inepties pour son intérêt personnel: se maintenir au pouvoir et assouvir son obsession du pouvoir pour le pouvoir.

Le projet de constitution de monsieur Sassou Nguesso justifie son comportement de sociopathe. En effet dans ce projet, il y a trois articles qui le justifient :

les articles 10, 87 et 96.

Article 10 du projet de constitution : « Sauf en cas de perte ou de déchéance de la nationalité, aucun citoyen congolais ne peut être ni extradé, ni livré à une puissance ou organisation étrangère, pour quelque motif que ce soit.»

Article 87 alinéa 1 : « Le Président de la République peut soumettre au référendum, après avis de conformité de la Cour constitutionnelle, tout projet de loi quand il le juge nécessaire.»

Article 96 :« Aucune poursuite pour des faits qualifiés crime ou délit ou pour manquement grave à ses devoirs commis à l’occasion de l’exercice de sa fonction ne peut plus être exercée contre le Président de la République après la cessation de ses fonctions. La violation des dispositions ci-dessus constitue le crime de forfaiture ou de haute trahison conformément à la loi.»

L’analyse du contenu de ces articles permet de constater que monsieur Denis Sassou Nguesso prend les congolais pour les idiots voire les crétins qu’il manipule selon à sa guise pour assouvir ses intérêts personnels.

Ce qu’on retient de ces articles c’est que Denis Sassou Nguesso se préoccupe plus de son maintien au pouvoir et de son impunité face aux actes qu’il a posé pendant ses 32 ans de règne qu’à la situation des congolais qui vivent, pour la plus part, dans l’extrême pauvreté (70% de la population).

Denis Sassou Nguesso est l’incarnation de Lucifer (du mal) au Congo, il a toujours agi dans l’illégalité et l’immoralité. C’est une personnalité qui ne pourra jamais conduire le Congo vers l’émergence. Son obsession c’est le pouvoir pour le pouvoir et l’impunité.

Quand monsieur Denis Sassou Nguesso parle de la paix, il veut simplement faire peur aux congolais en prétendant que la paix c’est son maintien au pouvoir. En réalité, il ne comprend pas ce que signifie la paix. En effet, la paix dans le cas de la situation congolaise c’est d’avoir les institutions fortes et de respecter les lois de la République.

Quand monsieur Sassou Nguesso parle de la paix, il menace de façon visible la quiétude des congolais et des congolaises qui ne reconnaissent pas en lui les qualités d’un apôtre de la paix.

Denis Sassou Nguesso n’est pas un apôtre de la paix mais un apôtre du mal car son pouvoir se nourrit du sang humain, de la corruption, de la gabegie, du vol des deniers publics, de la manipulation, de l’escroquerie politique, du non respect des lois, du culte de la personnalité et de l’aveuglement des populations.

La situation catastrophique qu’a connu le Congo depuis les 32 ans de règne de monsieur Denis Sassou Nguesso s’explique par son cynisme et son incompétence à permettre aux congolais de mener une vie conforme à la dignité humaine.

Denis Sassou Nguesso n’a pas la posture d’un homme d’état. Il est pour le Congo un obstacle visible pour son développement économique, social et politique. Il ne sait pas par conséquent parler le langage de la démocratie et l’état de droit.

Face au cynisme de monsieur Denis Sassou Nguesso, l’insurrection reste la seule voie légitime et légale de libérer le Congo de son emprise.

Denis Sassou Nguesso n’a plus le droit de parler au nom du peuple congolais ni de le représenter à l’étranger. Le Congo n’est pas sa propriété mais il appartient à tous les congolais du nord au sud.

Monsieur Denis Sassou Nguesso a une conception cynique et diabolique de la paix. Selon lui, la paix serait le laisser au pouvoir avec son système et son clan sans quoi, le pays serait dans le chaos. Une telle conception égoïste et cynique de la paix est un danger grave pour la stabilité des institutions, le développement réel du Congo et la vraie paix.

Liège, le 17 octobre 2015

MBOKO KOUTALA ERIC PRISCA

militant du MCROC, zone Belgique et Union Européenne



 

 

Commentaires  

 
-1 #1 SASSOUFIT,DEGAGE 19-10-2015 18:58
Tout est bien dit,bravo à son auteur.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir