Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Congo-Brazzaville : Hollande bénit la ruse de Sassou

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Congo-Brazzaville : Hollande bénit la ruse de Sassou

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Sacré François Hollande ! Le président français a encore manqué une occasion de se taire pour ne pas commettre une bourde. Il s’est permis un commentaire dénué de réalisme sur la situation au Congo-Brazzaville.

« Le président Sassou peut consulter son peuple, ça fait partie de son droit, et le peuple doit répondre » a déclaré François qui se proclame légaliste : « Nous respectons les choix, toujours, des autorités légitimes ». Le président français n’a visiblement rien compris du drame qui se joue à Brazzaville où les policiers à la solde de son homologue congolais, Denis Sassou Nguesso tuent des citoyens non armés, en toute violation de la liberté d’opinion, celle de dire « non » sans être inquiété dont jouissent les Français.

Apparemment déconnecté de la réalité, François Hollande devrait savoir que son ami Sassou veut soumettre les Congolais à un référendum opportuniste dans l’unique but de changer la Constitution de son pays pour être président à vie du Congo-Brazzaville. Une ambition que lui, jamais ne nourrirait ou n’oserait nourrir en France, aussi « légitime» qu’il soit. Aussi, faut-il rappeler à François Hollande que Sassou totalise déjà plus de 30 ans d’exercice du pouvoir à la tête du Congo-Brazzaville. Fut-il un brillant président est-ce une raison suffisante pour vouloir s’éterniser au pouvoir ? De bons présidents, la France en a déjà connu sous la 5ème république. Et on n’en a pas encore vu qui ait eu le toupet de vouloir changer la constitution pour s’éterniser au pouvoir. (1)

France-Afrique

Hollande à travers cette bourde, vient ainsi de jeter le masque. Le président socialiste français continue d’entretenir la « Françafrique », honteuse relation dans laquelle les Etats africains dirigés par des présidents sous-ordre qui bradent les ressources de leurs pays à l’ancienne métropole. On s’étonne cependant de voir Hollande se tromper d’époque. Pourtant le fait est encore frais, patent. Le peuple burkinabé n’a pas attendu l’aval de François Hollande pour chasser Blaise Compaoré du pouvoir, il y a quelques 12 mois. Pourtant, Blaise Compaoré si on s’en tient au président français était une « autorité légitime ». Cette légitimité dont il parle, François Hollande doit savoir et le dire à son ami Sassou, se perd aussitôt que l’autorité « déconne ». Et faut-il le dire, tenir ce discours au moment où l’on tire à balles réelles sur des manifestants non armés, relève d’un manque de respect pour l’humanité. Le droit à la consultation populaire ne saurait être une raison suffisante pour perdre de vue les pertes en vie humaine.

Vérité d’Obama

A la différence du président français son homologue américain, Barack Obama a tenu lors de son passage à la tribune de l’union africaine en juillet un discours de vérité qui n’a rien à voir avec celui ahurissant de François Hollande. « La démocratie n’est pas seulement la tenue d’élections » a dit le président Obama qui s’est moqué des super-présidents africains. « Je comprends ! Je suis privilégié de servir comme président. J’aime bien mon travail mais notre constitution ne m’offre plus la possibilité de me représenter. J’estime que je suis le meilleur président. J’ai beaucoup de chance de l’emporter si je parviens à me représenter » a caricaturé Obama qui conseillerait à Denis Sassou Nguesso qu’il y a « une vie après la présidence ».

Par Olivier Ribouis

Source La Nouvelle Tribune

(1) - Deuxième journée de désobéissance civile au Congo-Brazzaville : désobéissance civile suivie à 80% à Bacongo

***

Déclaration de Jean-Luc Mélenchon sur le Congo

« Sassou Nguesso ne peut pas apaiser le Congo, car sa gouvernance est une dictature. Sassou Nguesso est l'allié des alliés de ces politiques dupes de la France. On se moque de l'Afrique quand on laisse longtemps au pouvoir de tels dictateurs qui ne savent que tuer l'avenir des générations futures dans leurs patries. Le changement de la constitution au Congo n'est pas justifié. On ne peut pas continuer d'applaudir des dirigeants qui font subir des humiliations aux gens. Si la mort de la démocratie en Afrique, ça nous dit rien, c'est qu'on n'est plus une bonne société, car le peuple ne doit pas se taire quand sa liberté est piétinée. »

***

Les USA demandent au dictateur Sassou Nguesso d’annuler son référendum du 25 octobre 2015

Les Etats-Unis condamnent fermement la violence en République du Congo et demande à toutes les parties de faire preuve de retenue.

Jusqu'à présent, il y’a eu deux décès confirmés et des dizaines de blessés. Nous encourageons fortement les forces en présence à se rassembler et à dialoguer pour débloquer la situation actuelle ; ce qui permettrait d’avancer sans effusion de sang.

La violence a éclaté lors d’une manifestation de l'opposition contre un référendum constitutionnel qui sera organisé le 25 Octobre ; ce qui permettrait à Sassou de surmonter les limites de durée des mandats. Nous croyons en une alternance pacifique, libre et transparente. Le respect de la limitation de mandat existant est essentiel pour le développement démocratique et la stabilité à long terme.

Nous appelons le président SASSOU à retirer son projet de référendum afin de désamorcer la situation actuelle et permettre le dialogue et la discussion.


 


 

Commentaires  

 
0 #2 le fils du pays 22-10-2015 10:23
Les Congolais doivent se debarrassser de Mr Sassou,son Obumitri,ses amis et son pct sans compter,ni attendre l'aide de qui que se soit moins encore appeller les empires.Congolais prenez vous en charge n'appellez ni Usa moins la france qui responsable du drame Congolais dont le pantin au Congo est justement Mr Sassou.Apprenez une fois pour toute,il n'y a d'amitie entre pays ,il n'y a que des interets
Citer
 
 
0 #1 Javel 22-10-2015 09:46
Le Président Hollande a l'obligation morale de reconnaitre que soutenir Sassou pour le 3e mendat est une honte pour la France. Il doit s'excuser au Monde pour des propos qui ne lui ressemble pas.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir