Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique LOUIS ALIOT – CONFÉRENCE : QUEL AVENIR POUR LE CONGO-BRAZZAVILLE – MARDI 10 NOVEMBRE 2015 A 15H AU PARLEMENT EUROPÉEN (BRUXELLES)

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

LOUIS ALIOT – CONFÉRENCE : QUEL AVENIR POUR LE CONGO-BRAZZAVILLE – MARDI 10 NOVEMBRE 2015 A 15H AU PARLEMENT EUROPÉEN (BRUXELLES)

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Madame, Monsieur,

Nous avons le plaisir de vous convier à la conférence que donnera Monsieur Louis Aliot, député européen Front National et Président du Mouvement pour une Europe des Nations et des Libertés.

La conférence traitera de la situation et des enjeux au Congo-Brazzaville : Quel avenir pour le Congo-Brazzaville ? Quel respect pour la démocratie et le droit des peuples ? Comment défendre la stabilité sur le continent africain et protéger les plus faibles ?

De par l’attention qu’il porte aux enjeux régionaux, Louis Aliot a su écouter les préoccupations des congolais et congolaises. Des représentants de l'Observatoire Républicain pour l'Intégrité Citoyenne et l'Équité du Congo-Brazzaville seront présents à cet événement.

Lorsque les grandes puissances de notre monde s’affrontent sur le territoire africain, les populations les plus fragiles se retrouvent premières victimes des déstabilisations.

La sauvegarde de la démocratie au Congo-Brazzaville est un sujet réel de préoccupation pour Louis Aliot, membre de la Commission du Développement ainsi que de la Délégation Afrique-Caraïbes-Pacifique sud.

L’événement aura lieu en salle PHS 4B001 à partir de 15h au Parlement européen, rue Wiertz, 60, Bruxelles.

Inscription : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir