Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Que fait l'opposition congolaise. Quelle est sa mission ? A t'elle une vision de sa lutte contre un système tyrannique soutenu par des politiques Africains et occidentaux puissants et corrompus?

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Que fait l'opposition congolaise. Quelle est sa mission ? A t'elle une vision de sa lutte contre un système tyrannique soutenu par des politiques Africains et occidentaux puissants et corrompus?

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Il n'est plus à démontrer que nul ne peut vaincre un peuple averti et déterminé. Seulement les leaders de l'opposition doivent être à la taille des évènements. Les exemples les plus frappants sont la chute du communisme et l'éradication du système de l'apartheid en Afrique du Sud.

En dépit de leurs soutiens extérieurs très solides et des moyens d'oppression et de répression plus sophistiqués et redoutables que ceux dont dispose le pouvoir de Brazzaville, ces derniers ont été vaincus par des peuples dont l'information, la communication et la détermination étaient les seules armes à leur usage. A la longue ces armes se sont avérées décisives, confirmant ainsi la maxime "les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus fort, ni par les plus rusés, mais par ceux qui sont informés, organisés et résilients".

L'information et la communication sont des éléments fondamentaux dans la lutte, car elles jouent un rôle très déterminant dans la mobilisation et elles entretiennent l'esprit de ténacité d'un peuple dans son combat. Plus l'information est juste et vérifiée, mieux elle est comprise et mobilisatrice.

Depuis lors, du fait de leur cuisant échec au Vietnam, les Etats-Unis avaient tiré des leçons sur la puissance de l'information, la communication et la détermination d’un peuple.

Pourtant toutes ses luttes se sont passées à l’époque où l'internet n'existait pas. Quant à l'ordinateur, il faisait juste ses premiers pas. Dopés d’une détermination sans faille, les populations sous le régime communisme ou le système de l'apartheid avaient utilisé l'information et la propagande transmises par l'intermédiaire des radios pirates, des tracts ou de bouche à oreille, comme des armes qui se sont avérées prépondérants dans la lutte. Voilà pourquoi en dépit du rapport de force sur le terrain qui était théoriquement en leur défaveur, ces combats se sont soldés par leur victoires sans appel. Ainsi ils sont rentrés à jamais dans les annales de l’histoire comme des exemples à suivre par les peuples qui luttent pour leur affranchissement.

Ces exemples doivent interpeller l’opposition congolaise sur la nécessité de conjuguer cette triade gagnante: information, communication, détermination du peuple.

Entre-temps, le monde a évolué. De l'âge de la pierre taillée à l'âge de l'ordinateur et de l'internet, l'humanité à fait des progrès très considérables. L'internet a révolutionné la transmission des informations tout en permettant une communication en temps réel. Il a surtout permis de donner la parole aux sans voix tout en réduisant considérablement la censure. Ainsi l'internet qui connaît un grand essor en Afrique est devenu une arme très redoutable dans tout genre de lutte. La preuve, le pouvoir de Brazzaville était obligé de couper en toute illégalité, le signal pour empêcher la transmission des informations, ce qui avait sans nul doute eu un impact négatif sur la synchronisation des actions des populations sur le terrain.

Mener une lutte non armée contre un adversaire agressif qui s’est fourré dans les jupons de la mère France, un adversaire qui dispose des pouvoirs financier, militaire, médiatique et d'un réseau de lobby extérieur amoral, est une équation à priori difficile à équilibrer, mais pas impossible quand on sait que nul ne peut vaincre un peuple déterminé et organisé dans son action.

L'internet est donc un de ces moyens de communication que les leaders de l'opposition congolaise doivent exploiter sans ménagement pour transmettre les informations au peuple opprimé du Congo afin de mieux le sensibiliser sur son sort, le mobiliser et canaliser ses actions. Cela passe par des messages simples et claires qui doivent dénoncer et condamner la mal gouvernance liée aux crimes tant politique, économique que sociale perpétrés par le régime tyrannique, en passant par des instructions consistantes et formelles sur les mots d'ordres et sur les actions concrètes indispensables pour faire plier le pouvoir. Il serait intéressant que ces informations soient aussi dirigées à l'ensemble de tous les peuples d'Afrique épris de paix, de liberté et dont le rêve n'est rien d'autre que l'indépendance totale liée à la démocratie et au progrès, pour les édifier sur l’évolution de la situation au Congo et espérer bénéficier de leur soutien même un tant soit peu moral.

Il est vrai que chaque génération a le devoir de mener à bien son propre combat. Nous ne sommes certainement pas tous de la même génération, même si en 32 ans de pouvoir sans partage d'un régime dictatorial, autant de générations ont été humiliées et sacrifiées tandis que beaucoup de nos frères et sœurs ont été exterminés par la misère, ou sont tombés sous les balles d’un régime à la réputation sulfureuse et cynique. Nonobstant nos âges et nos responsabilités, nous devons rester, du nord au sud, un peuple uni par la raison et la vérité. Les leaders de l'opposition congolaise doivent être conscients qu'ils combattent un adversaire qu'ils connaissent à merveille pour l'avoir côtoyé et même pour l’avoir aidé par des méthodes peu orthodoxes à se hisser au sommet de l'état.

Ils savent très bien que les intrigues, la fraude, le clientélisme, la corruption et la brutalité sont ses spécialités par excellence. Ils sont aussi sans ignorer que le combat contre un tel système mafieux sera long et rude et qu'il faudra préparer des structures solides et des jeunes militants voués à la cause et prêts à chaque instant à prendre le relais. Sachant que le pouvoir de Brazzaville a confisqué les médias de la république afin de les utiliser pour désinformer, intimider, manipuler et intoxiquer les populations. Les leaders de l'opposition ont l'énorme tâche de contourner cette difficulté afin de déjouer ce plan machiavélique qui a pour but l’abrutissement et l'asservissement de tout un peuple et la paupérisation d’une frange du peuple au profit d’un clan.

Devant un pouvoir surdoué dans la transformation du mensonge en vraie fausse vérité, ce qui malheureusement désoriente toujours les populations qui attendent de recevoir des directives claires et nettes de la part de leurs leaders, il serait ingénieux de créer une télévision du net avec des journalistes professionnels acquis à la cause du peuple pour véhiculer les informations, logiquement vers les Congolais d'abord, tout en pensant dans un futur proche à d’autres peuples. C’est pourquoi il serait astucieux que cette télévision signe des accords de partenariats avec d'autres chaînes de radios, télévisions engagées dans des luttes similaires en vue de généraliser le combat, question d’alerter l’opinion internationale sur les raisons de la lutte qui pourra prendre un aspect continental. L'exemple de télé Molière en RD.Congo, une télévision du net qui excelle dans la dénonciation des injustices sociales et de la mal gouvernance, bénéficie d'une audience non négligeable de la part des populations de deux Congo, même celles éparpillées à travers le monde.

Ce modèle d'action peut inspirer les leaders de l'opposition congolaise et les persuader sur l'importance qu'il devrait désormais accorder à ce projet. La création d’un réseau de médias, en occurrence ceux qui passent par le biais de l'internet, qui aura pour mission de montrer la face cachée du système tyrannique du pouvoir de Brazzaville agissant sous l’œil complice de certains dirigeants occidentaux corrompus. Pour ce faire, l’opposition devra créer une cellule formée de personnes brillantes dans ce domaine et les doter d’une stratégie capable de séduire, de redonner la confiance  à la fois aux masses tout en les galvanisant.

La création d'une télévision du net appelée LA VOIX DU CONGO LIBRE, à l'image de celle de la France libre pendant l'occupation allemande et dont le siège sera à Paris serait la bienvenue. Un instrument qui devrait édifier le peuple en couvrant les actions de l’opposition congolaise tout en stigmatisant les dérives autocratiques du pouvoir.

Le complot contre le Congo est international. C’est un secret de polichinelle. L’adversaire a spolié toutes les richesses du Congo au détriment du bien-être du peuple pour corrompre certains lobbies puissants du monde afin d’avoir un blanc-seing pour but de rester au pouvoir ad vitam æternam. Mais l’adversaire aux relents de selfies narcissiques à outrance oublie qu’il n’est pas invincible. La lutte prendra le temps qu’elle prendra, mais se terminera sans nul doute par une victoire certaine du peuple qui devra dorénavant faire preuve de plus de cohésion pour un engagement sans faille qui transcendera ce clivage nord-sud maintenu sciemment par ces dirigeants infâmes.

“Plus l’ascension est longue, plus la montée est difficile plus grande sera la satisfaction… et plus magnifique sera la vue une fois au sommet.” Jigoro Kano.

Patrick Kibangou


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir