Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique COMMUNIQUE DE L'APAKO RELATIF AUX ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE 2015 A PARIS - FRANCE

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

COMMUNIQUE DE L'APAKO RELATIF AUX ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE 2015 A PARIS - FRANCE

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

 

Ce vendredi 13 novembre 2015 des actes odieux d’un autre âge ont été perpétrés par des ennemis de la paix et de la démocratie sur des personnes qui vaquaient paisiblement à leurs occupations sans se douter de rien.

 

L’Association « les Amis de Parfait Kolelas (APAKO)»  s'indigne  et condamne avec la dernière énergie ces actes ignobles qui relèvent de la  barbarie sans foi ni loi.

Les membres de L'APAKO  sont solidaires  avec  le peuple Français pour combattre avec  détermination le terrorisme  dans toutes ses formes  en vue d'aller vers un monde meilleur  sans violence.

Nous nous associons au deuil des familles fortement éprouvées, et présentons toutes nos condoléances les plus attristées.

 

Fait à paris le 14 novembre 2015

Pour l’APAKO,

Le président HENRI BLAISE NZONZA



Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir