Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Régis BATOLA, VICTIMES DU 20 OCTOBRE 2015, MAYOUSSA LOÏC STEVY, le peuple n’oubliera pas votre sacrifice.

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Régis BATOLA, VICTIMES DU 20 OCTOBRE 2015, MAYOUSSA LOÏC STEVY, le peuple n’oubliera pas votre sacrifice.

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Qu’a fait notre jeune frère et fils  MAYOUSSA LOÏC STEVY ? Quel crime a-t-il commis ? Pourtant, cet élève vient d’être lâchement assassiné par les sbires de la dictature qui prévaut au Congo-Brazzaville. Sous les ordres d’une horde de zombies ayant perdu tout repère, tout bon sens, mais surtout leur humanité et qui s’adonnent à une chasse à toute voix discordance contre la prédominance de la politique hégémonique des Nguesso.

En effet, rien n’est plus dramatique pour un père qui envoie son fils à l’école et que ce dernier soit lâchement abattu par une police sensée le défendre et le protéger.  Rien n’est plus révoltant pour un père de voir son fils de 15 ans tombés sous les balles d’une police qui applique la loi de la jungle.

Le 6 Décembre 2015 dans la matinée, alors qu’il se rendait vers la gare de Dolisie, la police sous les ordres de NDENGUET et sous la pression de KIKI,  ayant décidé de faire un exemple,  ont décidé sans raisons valables , justes des soupçons, de tirer sur ce jeune sans défense MAYOUSSA LOÏC STEVY du Collège de l’Unité à Dolisie .

En tuant lâchement MAYOUSSA LOÏC STEVY, NDENGUET, KIKI et tous les autres ont choisi
-  De briser la vie des jeunes qui refusent de compromettre leur éducation avec des fournitures venant du sacrifice des congolais massacrés le 20 Octobre 2015
-  De construire l’avenir des jeunes sur les critères tribales
-  De ne pas laisser d’autres jeunes passer allégrement les fêtes de Noël
-  De plonger tous les pères dans l’angoisse;

Mais le peuple vous répond :

Il y a eu Régis BATOLA, les nombreux jeunes massacrés le 20 Octobre dernier  et aujourd’hui MAYOUSSA LOÏC STEVY, c’est le Congo que vous avez saigné. Vous,  qui vous nourrissez que du sang des autres, vous ne vous rassasieriez pas du tout avec celui-ci  .
Ce massacre qui choque la conscience universelle,  non seulement ne restera pas impuni mais signe également les derniers jours du système sassou.

Nous pleurons certes ,  Régis BATOLA , les victimes du 20 Octobre, MAYOUSSA LOÏC STEVY et peut-être, il y en aura d’autres, mais nous sommes debout !

Debout, nous resterons pour dénoncer la répression qui s’abat sur nos jeunes et ne nous fera pas renoncer à nos droits.

C’est pour cela qu’il faut garder la foi en la lutte de la Résistance Nationale et même si tous nos jeunes et combattants de la liberté meurent, il ne manquera jamais de démocrates capables et déterminés pour reprendre le flambeau de la lutte pour le restauration de la démocratie comme l’a dit l’Apôtre :  « Même s’il n’y avait plus d’hommes, les pierres se dresseraient pour lutter pour la liberté de notre Patrie ».

Régis BATOLA, les  VICTIMES DU 20 OCTOBRE 2015 , MAYOUSSA LOÏC STEVY, le peuple n’oubliera pas votre sacrifice.

Jean-Claude BERI

 

 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir