Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique La poudre aux yeux ou l’enfumage du peuple.

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

La poudre aux yeux ou l’enfumage du peuple.

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

On nous repondra certainement que c’est de la critique mal intentionnée ou pire la détestation primaire en la personne de SASSOU NGUESSO. Aucun congolais qui a toutes ses neurones en place ne peut dévaloriser les concrétisations qui s’opèrent au Congo. Que ça soit les aéroports, les infrastructures administratives, les routes et encore moins les infrastructures sanitaires comme c’est le cas de l’hôpital général de Kinkala.  Mais ce n’est pas là,  la vraie problématique des actions menées sous la gouvernance sassou qui méritent une critique acerbe .

On ne pose pas une action en visant une remontée quelconque de popularité dans une région que l’on a longtemps meurtrie et maintenue sous une chape de plomb. Comme on l’a nettement constaté avec «  la municipalisation accélérée » du POOL, ou les nombreuses promesses et réalisations annoncées sont restées plus dans les tiroirs que sur le terrain de la concrétisation. Au plus beaucoup peine à être finalisés dans les temps, c’est le cas de la Route KINKALA- NGAMBARI-MINDOULI-. Pourtant les fonds seraient engagés en partenariat par la République du Congo à hauteur de 24.566.490.347 F CFA et d’autre part par l’union européenne pour 13.119 140 000 FCFA, dans le cadre du 10ème FED (Fond Européen de Développement). Les travaux de cette dernière qui devraient en réalité prendre fin en 2012 court toujours jusqu’aujourd’hui. (http://www.aicprogetti.it/fr/progetti/strada-kinkala-mindouli/) La raison est que l’état Congolais peine à honorer sa quote-part. Ce qui avait été fait est progressivement attaqué par les aléas de la nature (pluies, érosion …) Cependant  l’on a assisté récemment à l’inauguration de la route KETTA-SEMBE-SOUANKE. Là, le déblocage des fonds n’a souffert d’aucune entorse.

De même, il a été acté sans réel impact social sur l’ensemble des besoins sanitaires du pays, a part juste le droit à la discrimination sanitaire imposée par la vision étriquée de la politique de sassou,  la construction d'un hôpital général de type pavillonnaire de 120 lits à Oyo.  Quant à Brazzaville, elle connait à peine le lancement du chantier de l’hôpital d’instruction des armées. Et cerise sur le gâteau en grande pompe en nous annonce tout récemment la bonne exécution des travaux de l’hôpital général de Kinkala (département du Pool). Pourquoi les deux grands pôles qui regorgent plus de 2/3 de la population congolaise ont-elles été longtemps rester  à ce qu’on peut qualifier de plus ou moins de désertification sanitaire ?

Dans un élan de fièvre électorale le pouvoir de SASSOU veut redorer son blason avec un matraquage de projets tous azimuts de futures construction qui ont été longtemps inexistants. Cette descente dans le POOL effectuée en début de semaine n’a nullement pour  but de répondre à l’amélioration des  besoins des populations. Devant l’échec cuisant de LANDRY KOLELAS d’infecter le MCDDI et le POOL  afin de leur  transmettre le virus du PCT, la machine infernale à corrompre  a repris le relais. Plusieurs jeunes des quartiers Nord et quelques badauds recrutés ici et là composés plus d’étrangers ont convergé vite fait en direction des Coasters mis leur disposition pour un aller-retour sur KINKALA.

Comme on le sait, sassou est en grande difficulté pour rallier l’opinion du POOL à sa guise depuis le massacre du 20 Octobre dernier. Sans être officiellement en campagne, il agit comme tel pour grignoter quelques voix d’avance face à la percée dont il ne soupçonnait pas l’ampleur de GUY BRICE PARFAIT KOLELAS. Combien de notables et de sages ont été encore corrompus ? Combien de cadres ont été encore achetés avec des promesses mirobolantes ayant juste pour un effet éphémère. C’est-à-dire le temps d’une campagne et basta on vous jette comme des kleenex.

Cette campagne qui démarre n’est qu’une énième grosse enfumage du peuple. Sassou a annoncé par l’intermédiaire de Directeur de sa campagne détenir un Budget de 1500 milliards pour une campagne de deux semaines maximum. Voilà un homme qui, il y a peine, trois semaines, était semble-t-il en manque de liquidité et devait faire appel à la contribution des donateurs pour renflouer ses fonds de campagne qui se retrouve aujourd’hui avec une somme colossale à donner le tournis a plus d’un congolais. Ce serait donc les quelques 5 % de la population qui le soutiennent qui auraient déboursé cette somme ? Si c’est le cas nous aurions là, la preuve d’un braconnage en règle du trésor public par une petite partie de la partie congolaise. Cette  partie de la population se retrouverait sans équivoque au PCT et dans l’épicerie sassou. Voilà ce que Mr SASSOU appelle le peuple .

Peuple du POOL, ouvrez les yeux et cessez de vous laisser endormir. SASSOU est là juste pour vous enfumer. Après la division des enfants KOLELAS, la tentative d’émiettement du MCCDI et l’isolement du Pasteur NTUMI en passant par le faux coup d’Etat qui serait mené par des mercenaires sud-Africains à la solde de PARFAIT KOLELAS, le but avoué de cette manœuvre et claire : DÉSHONORER LA CANDIDATURE DE PARFAIT.

Il vous suffit de regarder comment il vient de s’en prendre à J3M. Il a été touché de plein fouet dans son orgueil de KANI imbus d’un complexe de supériorité maladive. SASSOU s’est érigé le droit d’être le seul garant des peuples du Nord dont il s’est attribué le rôle de distributeur de postes et de billet de banque. C’est lui seul qui doit faire la pluie et le beau temps chez les ressortissants du Nord. Ceux qui osent lever une voix discordante sont condamner à l’humiliation la plus indigne qui soit. Si vous n’êtes pas tout simplement réduit à l’état le plus inimaginable qu’on peut penser réduire un homme. Le cas de l’honorable LEKOUNDZOU ITIHI OSSETOUMBA est là pour vous le rappeler. Comme l’est en ce net moment la persécution de tous cadres de la LIKOUALA et une partie de MAKOUA. Marion Michel MANDZIMBA EHOUANGO, Charles BOWAO, Jean-Marie TASSOUA, Jean Michel Marie MOKOKO, leur seul tort c’est de vouloir redonner un sens à la république sans l’aval du chef déclaré.

Voyez-vous, SASSOU n’a jamais eu tort, ni commis de crimes, prétend-il. C’est un homme de paix qui œuvre depuis trente 33 ans à la recherche du bonheur du peuple congolais. Mais pourtant c’est sous sa gouvernance qui Marien NGOUABI , MASSAMBA DEBAT, Cardinal BIAYENDA, Pierre ANGA, Luc KIMBOUALA –KAYA, Barthélemy KIKADIDI, Victor TSIKA-KABALA, Coup d’Etat entrainant le Congo dans une guerre civile fratricide en 1997, les disparues de Beach ( 352 personnes) , les tueries de masse du 04 Mars 2012, les massacres du 20 Octobre 2015 , le caillassage du convoi de MOKOKO ce 9 Février 2016…ont été soit tués ou persécutés. Tous ces méfaits hautement répréhensibles sont sans aucun doute imputable en la personne de Mr SASSOU. Pensez-vous que les jeunes qui l’ont adoubé ce 19 Février 2016 sont-ils conscients de la dangerosité que représente cet "animal "?

Lorsque SASSOU nous parle de paix aujourd’hui devant  ce parterre de gens venus l’accueillir à KINKALA, sait-il seulement de quoi il parle ?  Monique Castillo, philosophe française, disait qu’ « il n’y a pas d’autre bonheur que celui qui consiste à se rendre digne du bonheur ». « En effet le but ici est de rendre la démocratie digne des idéaux et des valeurs qu’elle aime à diffuser, dans le plus parfait esprit kantien ».

Si l’on peut se permettre de se poser la question de savoir si la gouvernance de sassou a-t-il rendu le peuple congolais heureux ?

L’une des préoccupations du peuple congolais étant la poursuite de l’objectif de l’universalisme tout en évitant le piège d'ethnico-clanique mais en prônant dans ses principes la justice de la Société des Peuples. Ainsi tout le peuple  trouvera une place dans la pluralité de la société puisqu’il peut être accepté par tous, le principe  des droits de l’homme et contre un État «  hors la loi ».

De ce qui précède comment peut-on continuer à se gaver des paroles truffées de mensonges que Sassou serait le faiseur de paix au NORD , SUD , EST , OUEST ?

En 33 ans de règne,  doit-on revenir sur les promesses fallacieuses toutes non tenues que SASSOU a vendu aux congolais ? A quoi ont servis les plans QUINQUENNAUX ? Quel le résultat a-t-on obtenu du Plan Autosuffisance Alimentaire d’ici à l’an 2000 ? Ni encore l’Agriculture Priorités des priorités ? Le Programme d’Ajustement Structurel a-t-il évité le pays de sombrer dans  une corruption endémique ? Les municipalisations accélérées sont-elles une réussite si l’on considère que beaucoup de « projets sont  laissés à l’abandon » mais «  les sommes ont été débloqués » ? Du chemin d’Avenir à la Nouvelle Espérance en passant par la Nouvelle république pour tomber à la fin à la république apaisée, sassou a sans cesse caricaturé la notion de paix à sa guise.

Si nous ajoutons a ce sombre tableau économique les arrestations des opposants politiques entre autre PAULIN MAKAYA, et BOUKADIA nous touchons le comble de l'absurde au Congo-Brazzaville avec la notion de paix.

La cohérence politique, c'est de partir de ce qu'on a voulu faire, de ce qu'on a proposé, et considérer qu'on a un devoir politique et moral de le mettre en œuvre et d'en rendre compte. Ce n'est pas de bondir d'un discours à un discours, d'une promesse à une promesse, de slogans en slogans sans jamais penser que c'est dans le bilan qu'on crédibilise son projet.

Vous avez dit élections allons y dans le calme, dans la transparence, dans le jugement du bilan , dans l'explication du projet contre projet...Mais pourquoi des convocations a répétitions des intimidations..... Vous avec 1500 milliards , nous les mains vides,   le peuple tranchera ...

 

 

 

 

Jean-Claude BERI

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir