Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Revoir la stratégie « COLLER LA PETITE »(1)

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Revoir la stratégie « COLLER LA PETITE »(1)

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Bien que nous continuions à soutenir cette stratégie d’encerclement pour nos cinq candidats contre sassou, il serait judicieux de corriger  certains manquements observés. Nous n’avons nullement besoin d’imposer aux directeurs de campagnes respectives une méthode unique pour mener chacun sa campagne. Il a été clairement observé que les cinq candidats de l’opposition que nous avions baptisé les candidats de la victoire ont tous consacré leurs meetings, ses derniers jours,  dans la partie Sud du pays.

Il se trouve que cette zone est presque totalement acquise à l’opposition. Sans même y battre campagne, ils seront largement vainqueurs. Lorsque nous avions pensé la stratégie de « COLLER LA PETITE » il était question de ne pas laisser SASSOU souffler ne fusse qu’une minute même dans les fiefs réputés acquis à sa cause. Nous sommes sans ignorer que les opérations de triche à grandes échelles sont en ce moment observées à OWANDO et surtout dans la LIKOUALA.

Sassou se dit être le seul maître à bord au NORD , il faut lui faire démentir cette assertion trompeuse.

Ainsi, bien ayant rempli votre mission à brio dans les parties SUD du Congo, il serait judicieux d’attaquer le Nord du pays dès ce Week-end. Il ne faut surtout pas laisser tout le champ sous le charme envoûtant et diabolique de Sassou. Le Congo, ce n’est pas seulement le SUD, c’est aussi EWO, SOUANKE, MAKOUA, IMPFONDO, LIRANGA, BOUNDJI, ETOUMBI, POKOLA.. Et c’est dans ces parties souvent reculées et ou les autorités sont absentes que les officines de la triche de SASSOU font recette. Celles-ci se traduisant par l’enrôlement des Camerounais et des centrafricains parmi les populations « officiellement recensées » pour les élections dans 10 jours.

Il est inutile de le rappeler que les populations résidentes dans ces régions sont soumises a un traitement de musellement permanent par les autorités malicieusement placées en poste par le pouvoir dictatoriale d’OYO. Aussi, la libération du Congo doit passer par celle des populations subissant le plus grand nombre des brimades, mais souvent camouflées pour préserver la stupide « UNITE DU NORD » chère à SASSOU pour vendre son message de « PROTECTEUR DU NORD ». Comme si le Congo avait besoin d 'un protecteur du Nord ou du Sud.
Donnons donc la chance à nos sœurs et frères de ces régions de dire à leur manière qu’elles ne  veulent plus de ce pouvoir dictatorial qui les a réduites en 32 ans de règne au rang d’esclaves. Donnons-leur la possibilité de se libérer de ce lourd fardeau qu’il traîne depuis trop longtemps, celui d’être des marches pieds d’une oligarchie clanique qui s’est accaparée de tout pour le bien d’une famille et d’un peuple souverain.

Alors,  nous demandons à Guy Brice Parfait KOLELAS, Jean-Marie Michel MOKOKO, Pascal TSATY MABIALA, André OKMBI-SALISSA et Claudine MUNARI de revoir votre stratégie de campagne. Dès demain attaquez, MIKALOU, TA NKOMBO, et progressivement remonté vers les villes et villages cités plus hauts pour porter votre noble message du changement. Nous voulons un Changement radical qui soit le produit de réveil de tout un peuple pour dire STOP, à la misère, STOP à  la corruption, STOP au clientélisme, STOP aux favoritismes claniques, STOP à la violence, STOP, la TRICHE, STOP à la déportations des femmes aux mœurs douteuses dans nos villes et campagnes....

Le Congo de demain doit de s’inscrire avec les dix doigts marquant le signe indélébile que le Congo reste et restera un et indivisible.

Cessons de faire croire que SASSOU est l’homme du NORDNON c’est faux , SASSOU n’est que l’homme d’un clan qui est là pour pérenniser un pouvoir malsain noyé dans  la débauche, le despotisme, le vol et séquestration….

Aux cinq candidats de l’espoir, allez dans les fins fonds du Congo profond porter votre message de paix et de libération dans un esprit d’unité. Allez porter votre message de changement auprès du peuple profond qui a tant besoin de voir la lumière 365 jours de l’année et non seulement deux jours de l’année a l’occasion des visites traumatisantes d’un dictateur qui se fait passer pour le bon samaritain. Allez porter votre message que l’heure de la libération a sonné et que tout le peuple congolais a l’unissions justice, équité et travail.

Guy Brice Parfait KOLELAS, Jean-Marie Michel MOKOKO, Pascal TSATY MABIALA, André OKMBI-SALISSA et Claudine MUNARI le peuple vous observe et vous fait confiance ne le décevez pas

Jean-Claude BERI

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

(1) http://www.dac-presse.com/actualites/a-la-une/politique/2883-la-strategie-de-loppositioncongolaise-est-elle-la-bonne-.html

 



 


Commentaires  

 
0 #2 le fils du pays 10-03-2016 10:24
Nombreux de Gabonais sont observes a Ewo comme électeurs fictifs de Mr Sassou,ils sont venus du Gabon pour cela
Citer
 
 
0 #1 isidore aya 09-03-2016 22:20
Si j'étais candidat aux Présidentielles : voici le vrai projet de société pour le Congo https://www.youtube.com/watch?v=R_j_44-wh7Y
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir