Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Thierry MOUNGALLA, le Goebbels du nazisme sassouïste

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Thierry MOUNGALLA, le Goebbels du nazisme sassouïste

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Consternation, vexation et manipulation mais surtout pitié et lamentable sont des mots qui se sont entrechoqués dans ma petite tête de saurien, ce 9 mars 2016 sur Télé-CONGO, en regardant la prestation du nègre propulsé défenseur aveugle du projet de société de Mr SASSOU NGUESSO se livrant à son exercice favori l’enfumage du peuple congolais par le  laminage en règle des projets de société des candidats de l’opposition. Ce n’est pas tant les critiques, mêmes infondées, qui sont décevantes de la part de ce brillant cadre congolais nommé, Thierry MOUNGALLA, mais c’est la persistance dans l’étalage des éloges et surtout le soutien d’un programme qui déconstruit et qui abime  la société congolaise.

Certes, il n’est pas exclu de défendre le programme de son candidat, c’est même un principe démocratique qui incombe à chaque candidat briguant la magistrature suprême, mais se pourvoir dans le mensonge ne peut être acceptable. Prétendre que l’un des éléments du projet de Parfait KOLELAS visant l’auto gouvernance territoriale est un appel au tribalisme suscitant ainsi le cloisonnement des populations par critères est une grossière insulte qu'il faille relever immédiatement. Thierry MOUNGALLA vient simplement en voulant défendre l’indéfendable de remporter le prix du menteur de la campagne 2016. Pour son accumulation d’affirmations fausses sur un projet qui n’est rien d’autre qu’une décentralisation administrative et politique.

Qui ignore qu’aujourd’hui, notre pays, le Congo est divisé en douze départements et en plus sont équitablement mal gouvernés ? Est-il en mesure de nous dire pourquoi la LIKOUALA est si arriérée que la Cuvette, alors qu’il y a à peine 18 ans les deux se valaient ? Peut-il nous dire comment ça se fait que le POOL soit relégué au statut de région mineure alors que la petite ville d’OYO accuse un accroissement insolent ? Alors il y’ a 20 ans, c’était l’inverse. On peut ainsi progressivement  étendre  les comparaisons.

Les congolais le savent que vous excellez, Mr Thierry MOUNGALLA dans des affirmations frôlant parfois le nazisme congolais des temps modernes. Les choix politiques de Thierry MOUNGALA sont toujours déterminés par la dimension pathologique de sa personnalité inconstante. Issu d'une famille modeste, Thierry MOUNGALLA est un person­nage du sous-sol. Hanté  par un besoin de reconnaissance effréné qui l’habite depuis son enfance et ayant perdu toute humanité, toute discernement,  il pense trouver dans le romantisme puant, exécrable  et surtout de  bas de gamme du sassouïsme  une religion de substitution, dont Sassou Nguesso  est le messie. Quelle perdition pour un homme dont l’intelligence pourrait forcer le respect.

Mais les congolais le savent que votre mentor ( SASSOU)  gouverne sous une dictature douce qui se cache derrière  un paravent politico-militaro-financier et médiatique mais c’est bien une dictature avec toute la violence que cela implique. Si nous devons faire l’apologie du tribalisme au Congo-Brazzaville, Sassou est de loin le champion toutes catégories. "cet asticot comme DENIS SASSOU-NGUESSO à la tête du Congo, 32 ans de gabegie financière, l'avenir est sombre. Ce dernier a dépensé 14 milliards de francs CFA pour abriter les ossements d'une famille de colons (De Brazza), dans un pays où l'eau se fait rare au robinet."   Lascony Nysymb

Vous prenez les congolais pour des mongoliens en reprenant le projet de construction du Barrage de SOUNDA, un projet datant depuis la gouvernance de Fulbert YOULOU que vous avez sciemment enfermé dans un tiroir scellé pour donner la priorité au barrage d’IMBOULOU. Alors même que les études et les travaux mettaient plus en valeur le barrage de SOUNDA. Par une pirouette magique, ça ressort de son esprit et le vend au Congolais lors de cette dernière campagne. Un plat indigeste qui ne consommeront pas sous cette forme.

Thierry MOUNGALLA à la mémoire courte. As-tu oublié ce que tes collègues Bruno ITOUA et Jean Jacques Bouya disaient aux Congolais qu’à la fin des travaux d’IMBOULOU, que nous ne devons plus connaitre les délestages?  Que dire pour des coupures d’eau ? Sassou et Moungalla ont-ils déjà  oublié la promesse non tenue de 4 000 emplois chaque année promis aux jeunes ? N'en parlons pas des slogans creux comme : L'auto-suffisance alimentaire au Congo, la santé pour tous, l'école, priorité des priorités... ! Que des discours mensongers destinés à en dormir les congolais.

Vous critiquez ce que pour beaucoup de congolais voient une alternative contre l’engorgement des 12 régions et pour une meilleure efficacité de l'Etat. Comme il l’a su bien l'expliquer lors de la présentation officielle du Plan Parfait, l’auto gouvernance territoriale c'est  : « La répartition, à différents échelons de gouvernement, de responsabilités et de ressources financières, pour assurer la fourniture de services publics. C'est le transfert de responsabilité de la planification, du financement et de la gestion liée à certaines fonctions du gouvernement central et de ses organes vers des unités d'administration sur le terrain, des cellules ou niveaux subalternes de l'administration, des autorités publiques semi-autonomes, des municipalités ou des régions. »

Mais comme d’habitude Thierry MOUNGALLA, le chanteur de première voix au service de l’oligarchie clanique d’Oyo s’amène pour nous sortir des inepties abjectes sur un pouvoir qui l’entretient et le couvre pour ses multiples méfaits. Doit-on faire un dessin aux congolais pour qu'ils se rendent compte que  votre parti est le plus tribal du Congo ? Depuis le retour sanglant au pouvoir en 1998, Sassou s’est construit une armée à sa solde dont 28 Officiers Généraux rien que pour la Cuvette, ne doit-on pas  se demander si cela s’est certainement opéré par méritocratie ?

De même, lorsque ce même Thierry MOUNGALLA met gravement en doute l’engagement d’un autre candidat de l’opposition en l’occurrence J3M sur son projet de construction des hôpitaux sur l’étendue du Congo pour palier au désert sanitaire qui prévaut actuellement, il ne prend pas des gants. Il va même jusqu’à insinuer d’aller les construire chez lui car son mentor aurait  déjà commencé le travail.

Quel est le congolais qui va croire que les promesses de Sassou faites sur la pression d’une campagne qu’il a tant bâclé ne visant que sa réélection se concrétiseront?. Laissez-moi vous dire que  les congolais, d’Est en Ouest et du Nord au Sud y voient les milliers d’éléphants blancs qui sillonnent les villes et campagnes que vos précédentes promesses ont occasionnés . Ces réalisations laissées à l’abandon ne servant plus que de décors naturels et de nids de serpents.

De même, vous avez été incapable de défendre le bilan de Mr 5% que vous avez grossièrement maquillé. Quand il s’agit de faire des éloges de la médiocratie votre langue fourchue  ne bégaie pas, car le bilan de Sassou est un immense vide abyssal sur tous les plans.

C’est vous, Thierry MOUNGALLA qui a cédé aux sirènes de la division car votre cerveau a été broyé par des milliers de fr CFA qui alimentent vos méninges.

Enfin de compte,   on jette  la pierre qu’a un arbre qui porte des fruits…..

Jean-Claude BERI

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


Commentaires  

 
+1 #1 isidore aya 11-03-2016 20:31
Attaquez, attaquez vite et maintenant, le dictateur Sassou Nguesso est fini !!! http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/03/attaquez-attaquez-vite-et-maintenant-le-dictateur-sassou-nguesso-est-fini.html
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir