17/10/2017

Dernière mise à jour09:56:41 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Les congolais à l'heure du changement

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Les congolais à l'heure du changement

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Les congolais à l'heure du changement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lydie KOLELAS


Commentaires  

 
0 #4 Valtro 19-03-2016 16:16
SASSOUFIT C'EST FINI!
NOUS ALLONS L'ARRÊTER ET LE JUGER
POUR CRIMES DE MASSE ET CRIMES ÉCONOMIQUES!K
Citer
 
 
0 #3 Valtro 19-03-2016 16:13
BRAVO LYDIE KOLELAS,NOUS DEVONS TOUS NOUS LEVER MAINTENANT POUR CHASSER CET INEPTE USURPATEUR,DICT ATUEUR QU'EST SASSOUFIT!
Citer
 
 
0 #2 citoyen 19-03-2016 16:08
JE PRÉFÈRE AVOIR AFFAIRE A UN FOU QU'A UN TRAÎTRE MEME EN COL BLANC..
Alain Mambanckou nous avait insulté de crétin en 2013, avant, pendant et après le forum "l’étonnant voyageur à Brazzaville" . Oui, Brazzanews, congo-liberty.com et tous les autres réseaux internet libres et conscients s'en souviennent. Les mêmes maux produisent les mêmes crises. Oui, Alain Mambanckou n'est jamais allé ou n'a été présent d'aucune manfif de la résistance. A suivre en France et au Congo aussi entre 2016 et 2032 et +++
Citer
 
 
0 #1 citoyen 19-03-2016 12:10
NON ASSISTANCE A UN PEUPLE EN DANGER DE BAIN DE SANG OU DE CRIME DE MASSE AU CONGO BRAZZAVILLE http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/03/le-president-francois-hollande-va-t-il-dejouer-un-nouveau-bain-de-sang-susceptible-d-etre-perpetre-par-le-regime-tyrannique-de-brazz
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir