Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique PRESIDENTIELLE CONGO-BRAZZAVILLE : Proclamation des résultats de la CNI de l'opposition

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

PRESIDENTIELLE CONGO-BRAZZAVILLE : Proclamation des résultats de la CNI de l'opposition

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

La nation congolaise est triste ce soir du 22 mars 2016. Mais elle n'a pas fini de se battre pour se libérer des fourches nuisibles du régime de Sassou Nguesso et construire l'alternance démocratique au Congo.

Voici les véritables résultats sortis des urnes :

1) MOKOKO Jean Marie Michel : 28,9% (notre photo)

2) KOLELAS Guy Brice Parfait : 21,6%

3) OKOMBI SALISSA André : 17,3%

4) TSATY MABIALA Pascal : 12%

5) MUNARI née MABONDZOT Claudine : 8%

6) KIGNOUMBI KIA MBOUNGOU Joseph : 5,6%

7) SASSOU N'GUESSO Denis : 3,4%

8) MBOUSSI NGOUARI Michel : 1,9%

9) ANGUIOS NGANGUIA ENGAMBE : 1,3%

Dans ce cas de figure, Sassou, sorti 7e sur 9 candidats, est éliminé, laissant le deuxième tour à Mokoko et Kolelas.

Pour Mbouka et sa CENI, Sassou dispose, alors qu'on a, seulement, décompté 59% des bulletins, de 67,02% des voix. Cette tendance ne tient pas compte de la ville de Pointe Noire et de plusieurs localités du Sud du pays, fief de l'opposition.

Mbouka avance masqué. Il n'a pas encore le courage de dire que Sassou a gagné par un coup KO.

Dans tous les cas, la guerre (des chiffres) ne fait que commencer.

Source Afrique Education

http://afriqueeducation.com/politique/presidentielle_congo_brazzaville_proclamation_des_r_sultats_de_la_ceni_de_l_opposition


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir