Congo-Brazzaville : Appel à la non-violence, message des chrétiens engagés en politique

Imprimer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Peuple congolais c’est par la non-violence active que nous allons lutter contre la barbarie, la dictature et la violence. Comme nous le disait MARTIN LUTHER KING que c’est Jésus qui a l’esprit de la non-violence et GANDHI à la méthode. Nous aujourd’hui nous avons la méthode.

Notre lutte doit être non-violente *active * pacifique.

Dans Matthieu 5:43-44: « Jésus nous demande d’aimer nos ennemis »:

· Même nos gouvernants qui nous persécutent nous devions les aimer,

· Même s’ils nous privent de notre liberté des médias, nous devions les aimer ;

· Même s’ils cassent nos maisons nous devions les aimer ;

· Même s’ils nous mettent en prison nous devions les aimer.

Les commissions Diocésaines Justice et Paix du Congo ont l’obligation de se mettre à l’œuvre pour sauver la République et la Démocratie qui sont en danger.

N’ayez pas peur comme nous l’a dit Saint Jean Paul II

1. Contre la barbarie

2. Contre la dictature

3. Contre la violence

4. Contre le vol

5. Contre le mensonge

6. Contre l’intimidation

7. Contre la corruption

Dans Jean 8:7 « Jésus nous dit que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre ».

C’est avec le dialogue et la concertation que nous pouvons trouver les solutions.

Nous encourageons la désobéissance pacifique qui est observée par tous les congolais.

Dans l’exhortation apostolique : « EVANGELII GAUDIUM » (la joie de l’Evangile) du PAPE François au N°65.

‘’Malgré tout le courant séculariste qui envahit la société, en de nombreux pays, même là où le christianisme est minoritaire, l’Eglise Catholique est une institution crédible devant l’opinion publique, fiable en tout ce qui concerne le domaine de la solidarité et de la préoccupation pour les plus nécessiteux. En bien des occasions, elle a servi de médiatrice pour favoriser la solution de problèmes qui concernent la paix, la concorde, l’environnement, la défense de la vie, les droits humains et civils, etc.

Et combien est grande la contribution des écoles et des universités catholiques dans le monde entier !

Qu’il en soit ainsi est très positif. Mais quand nous mettons sur le tapis d’autres questions qui suscitent un moindre accueil public, il nous coûte de montrer que nous le faisons par fidélité aux mêmes convictions sur la dignité de la personne humaine et sur le bien commun’’.

Entant que responsable du département de la gouvernance électorale de la commission Diocésaine Justice et Paix de Brazzaville, en se référant aux procès-verbaux de la CENI, de la CTE, aux sondages des directeurs de campagnes dans les départements du candidat n°1 et aux chancelleries de l’Union Européenne et de l’Union Africaine.

Sur les 5380 bureaux de vote, au moins plus de 3000 bureaux de vote prouvent que le candidat n°1 ne se retrouve pas parmi les trois (3) premiers.

Pour gagner ce combat nous devions être pacifiques.

Ayons la foi en Jésus ressuscité.

Nazaire NKANI

Le secrétariat Général du

Cercle de réflexion pour le développement intégral

CRDI

Tél : 04 407 99 74

E-mail : ézéchiè Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.