Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique COMMUNIQUE DE PRESSE du Collectif des partis de l’Opposition Congolaise

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

COMMUNIQUE DE PRESSE du Collectif des partis de l’Opposition Congolaise

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

COMMUNIQUE DE PRESSE du Collectif des partis de l’Opposition Congolaise suite aux opérations de bombardements intensifs dans le département du Pool

 

Le pouvoir congolais a entrepris, voici plus de deux semaines, au lendemain des graves troubles orchestrés dans les quartiers sud de la capitale, des opérations de bombardements intensifs dans le département du Pool. Ces opérations visiblement planifiées aux effets dévastateurs pour la vie et les biens des paisibles populations encore meurtries par les guerres de 1993 – 94 et de 1997 – 1998 à 2000, ne sauraient nous surprendre, en ce qu’elles s’inscrivent dans la logique d’une intensification de la dérive autoritaire du pouvoir qui, après le coup de force électoral ayant succédé au coup d’Etat constitutionnel, s’ingénie à s’imposer quel qu’en soit le prix.

Les informations filtrant de ce département tragiquement coupé du reste du pays font état, à ce jour, de plusieurs dizaines de morts, de destructions considérables des biens et équipements publics et privés (écoles, églises, maisons, propriétés agricoles), de déplacements massifs des populations exposées, en ces temps de grande saison de pluies, à divers risques, dont les maladies, la faim, l’absence prolongée de scolarisation pour les enfants. Ainsi, la crise post-électorale s’est muée en crise humanitaire, susceptible de déboucher sur une guerre civile et des crimes de masse.

Pour sa part, le Collectif des partis de l’opposition congolaise, jugeant cette situation extrêmement grave et préoccupante :

Dénonce avec force la violation répétée des droits humains et des libertés publiques au Congo et dans le département du Pool en particulier ;

Condamne énergiquement et exige l’arrêt immédiat de toutes les opérations militaires en cours dans ce département et celles, en préparation, ailleurs dans le pays ;

Demande l’ouverture d’une enquête internationale indépendante sur ces événements et le libre accès au département pour les organisations d’assistance humanitaire et les spécialistes de la communication. Le recours à la violence, la fuite en avant et le hold up électoral ne peuvent et ne pourront régler aucun problème de la vie de la nation et du peuple.

Aussi, le Collectif des partis de l’opposition congolaise appelle-t-il le gouvernement à rechercher, par le dialogue nécessaire et constructif, avec la participation de toutes les forces vives de la Nation, à recréer la confiance et la paix dans le pays et à préparer la tenue d’élections libres, transparentes et crédibles.

 

Brazzaville, le 21 avril 2016

 

Le Collège des Présidents


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir