Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Comment Denis Sassou Nguesso a dribblé Mvouba, Tsiba, Adada, Mberi et le PCT

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Comment Denis Sassou Nguesso a dribblé Mvouba, Tsiba, Adada, Mberi et le PCT

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

On en sait davantage sur la manière dont Sassou et ses enfants (Kiki, Edgard, Claudia...) ont formé l'équipe du gouverne-et-ment.

Selon nos sources, tout s'est passé à huis clos, en présence de Firmin Ayessa, qui faisait office de secrétaire de rédaction de la cérémonie. Antoinette, la première dame, a proposé "son" Anatole Collinet Makosso, Coussoud Mavoungou, alias "kirikou", comme aime à l'appeler Sassou lui-même, et Jean Marc Thysthère Tchicaya.

Après le tour est revenu à Edgard N'GUESSO de proposer Ibombot, Ingani (la makangu de Hugues Ngouolondele), tandis que Bouya proposait à son oncle de président sa "makangu"(maîtresse) Mikolo. La réunion familiale s'anime. Sassou écoute ses enfants tel un chien écoute son maitre sous le regard clientéliste de Ayessa, son beau-père.

Sans perdre haleine, Denis Christel Sassou Nguesso, alias "le zaïrois", ainsi que l'appelle non sans heine JDO, sort sa liste: Calixte Ganongo, Mottom, alias le pornographe, Okombi Tsalissan (il est aussi le petit de Mboulou). CLAUDIA demande à son papa de lui laisser Moungalla à ce poste, au lieu de l'envoyer à la Justice.

Quant à Okemba, la bête noire d'Egard qui l'accuse de lui avoir jeté un mauvais sort (Mwanza), de Kiki, Bouya et Koko, il réussit difficilement à placer Alain Akouala. Firmin écrit le nom de ce dernier les dents serrées.

C'est donc par les médias, comme tout le monde, que Isidore Mvouba, Florent Tsiba, Rodolphe Adada, 70 ans (alias "Rodo" ou Noeud pap" est pressenti comme le prochain ambassadeur du Congo-Brazzaville à Paris)... apprennent leur sortie du gouvernement. En principe, Ayessa leur avait soufflé l'info en toute discrétion. Ils n'ont jamais été consultés pour services rendus à Sassou. Sauf Yoka, l'oncle du Chef, promu à la tête de la deuxième chambre de l'exécutif (Sénat). Il en est de même du pauvre Pierre Ngollo, devenu la tête de turc des N'GUESSO.

C'est à la dernière minute que Kiki se souvient que Maboundou Rigobert lui avait donné 100 millions de FCFA comme cadeau de campagne lors des législatives à Oyo. Pour la petite histoire, cet argent était destiné au Fonds de soutien à l'Agriculture, une structure placée sous l'autorité de l'ancien ministre de l'agriculture. Comme papa ne peut refuser des services à son fils, Maboundou est alors parachuté, à la surprise de Mouamba, comme son dircab. Le PM avale les couleuvres. Il est alors obligé de nommer un dircab adjoint.

Martin Mberi, qui avait déjà préparé champagnes et nourritures dans un grand hôtel de Pointe-Noire pour fêter sa nomination à la Primature, serait entrain de maudire Sassou. Lequel jurait la main sur le coeur, peu avant le lancement de sa campagne, qu'il fera de lui son futur premier ministre. Hi Pauvre Mberi serait entrain d'attendre que Clément Mouamba lui déblaye le terrain économique et financier. Ce serait, nous apprend t-on, la dernière promesse de Sassou au pauvre Mberi, qui se ronge les ongles au quartier Tchibamba, non loin de l'aéroport de Pointe-Noire. À partir duquel il va bientôt décoller pour rencontrer Sassou à Brazzaville.

Elie Smith


 

Commentaires  

 
0 #7 Antje 28-08-2016 00:31
Je reconnais que vous connaissez bien le sujet, l’article est intéressant
Citer
 
 
0 #6 robes ethniques chic 27-08-2016 16:26
Je dois reconnaître que vous connaissez bien le sujet, la page est merveilleusemen t intéressant
Citer
 
 
0 #5 test fidelite 27-08-2016 04:44
félicitation pour ce post très bien rédigé
Citer
 
 
0 #4 infidelité 27-08-2016 00:59
Quoi dire de + ? Vous avez tout dis sur ce post.
Très intéressant
Citer
 
 
0 #3 Alain Ballou 10-05-2016 20:16
JE CÉLÈBRE D'AVANCE LA MORT DU PCT.

Un grand baron du PCT m'a dit loin des oreilles indiscrètes que l'éléphant national a réussit a écrasé le parti fondé par le camarade Marien Ngouabi.
Il a ressenti comme une injure à la république la nomination des "Ministrons" dans le gouvernement.
Les enfants Nguesso ont réussit avec la bénédiction de papa Otsombé à contourner le pct en créant le M2NR, PONA EKOLO, L'oeil 9. La DSUP, le DNR.
Le PCT est réduit à l'applaudimètre.
La suite dans 2 jours.
Citer
 
 
0 #2 John Allen NKrumar Z 10-05-2016 10:12
Rodolphe ADADA a largement plus de 70 ans (80 dépassé). Sa femme française était déjà ma prof de maths au collège Javouhey du temps de NGOUABI. Et vu mon âge actuel... Bon il était déjà ministre. Cet homme s'est illustré par son UNITILITé à tous les ministères de tous les gouvernements auxquels il a participé. Aujourd'hui sa femme possède comme par magie le plus grand Centre d'enseignement Privé de Brazza (primaire-collège-lycée). ADADA ne laissera derrière lui qu'un vide ABYSSAL HALLUCINANT à la postérité du CONGO. Encore un autre suppôt du diable.
Citer
 
 
-1 #1 anonyme 10-05-2016 09:19
Le dictateur Sassou et le trafic des déchets nucléaires étrangers au Congo! http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/05/le-dictateur-sassou-et-le-trafic-des-dechets-nucleaires-etrangers-au-congo.html
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir