Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Congo-Brazzaville: l’opposant Paulin Makaya détenu depuis six mois

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Congo-Brazzaville: l’opposant Paulin Makaya détenu depuis six mois

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Cela fait six mois que l'opposant congolais Paulin Makaya a été arrêté à Brazzaville. Le président du parti UPC est inculpé pour détention illégale d’armes de guerre, participation à une marche pacifique non autorisée et complicité d’incendie volontaire.

Paulin Makaya est incarcéré depuis sa participation aux manifestations organisées contre le référendum constitutionnel d'octobre 2015, qui a permis au président Denis Sassou-Nguesso de briguer un nouveau mandat. L'un de ses avocats, Me Eric Ibouanga, dénonce les blocages judiciaires du dossier.

Le nouveau ministre congolais de la Justice assure de son côté que le dossier suit son cours et que le parquet va transmettre ses réquisitions au juge d'instruction sous peu. Une décision devrait donc être rendue d'ici la fin de la semaine.

En février, l'organisation de défense des droits de l'homme Amnesty International avait demandé au ministère public d'abandonner les charges contre Paulin Makaya au motif que ce dernier ne faisait qu'exercer son droit à la liberté d'expression.

© RFI


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir