Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Demande d'un dialogue politique inclusif sous l'égide de la communauté internationale. Pas d'une mascarade

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Demande d'un dialogue politique inclusif sous l'égide de la communauté internationale. Pas d'une mascarade

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

« Comme vous en avez entendu parler à travers les médias ou sur réseaux sociaux, le pouvoir en place fait mine de répondre vaguement à notre demande d’un dialogue politique inclusif sous l’égide de la communauté internationale.

Nous avons émis un certain nombre de conditions à notre participation à ce dialogue. La première étant évidemment la libération des prisonniers politiques. Nombreux d’entre vous s’inquiètent et se disent que l’opposition va se faire manipuler par le pouvoir. N’ayez aucune crainte. Nous sommes fermes sur nos positions. Il n’y aura aucune compromission. Nous travaillons en toute transparence pour le Congo et les Congolais. C’est pourquoi je vous diffuse la lettre reçue du Ministre Délégué auprès du Premier Ministre, Chargé des relations avec le Parlement (de fait).

Je vous diffuse également ma réponse en ma qualité de Président du Comité de Coordination des Plateformes Politiques FROCAD-IDC.

Je vous l’ai dit, nous irons jusqu’au bout pour mette fin à cette dictature.

Restez mobilisez et unis. » Charles Zacharie Bowao.



 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir