17/10/2017

Dernière mise à jour09:56:41 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Clarisse Constance AKOUALA, femme engagée et déterminée.

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Clarisse Constance AKOUALA, femme engagée et déterminée.

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Pour les habitués des réseaux sociaux  certains doivent connaitre HABIBAH NATAH. Cette femme engagée et surtout au verbe acerbe et tranchant. C’est une congolaise résidente en Allemagne. Elle est Artiste, créatrice, Auteur et écrivaine. Elle nous fait part de sa réflexion sur ce que veut dire militer en tant que femme, et sur ce que cela représente dans ces années de dictature en république du Congo, sous SASSOU NGUESSO.  C’est dans la privation de la liberté, de démocratie que le véritable moment de réflexion sur la condition de femme militante  au sein d’une organisation militante ou pas prend son ampleur. C’est dans l’emprisonnement et le bâillonnement des siens que  commence la réflexion sur la dénonciation de la torture faite aux peuples. C’est à ce moment-là que commence un véritable travail de réflexion collective sur la spécificité des femmes et le militantisme. HABIBAH NATAH  livre à DAC PRESSE pour la première fois sa réflexion sur son engagement.

DAC PRESSE : Bonjour Mme HABIBAH NATAH, nous supposons que ce n’est pas  votre vrai nom, pouvez-vous vous présenter succinctement aux congolais ?

Clarisse Constance Akouala :

Je m´appelle Clarisse Constance AKOUALA et je suis Artiste-créatrice-Auteur-écrivaine. (Habihah Natah c´est mon nom révélé en 2009--signification celle qui enlève le mal (HABI BA NATA) A LIRE AVEC UN ACCENT KONGO!)

DAC PRESSE :  Depuis peu les congolais connectés aux réseaux sociaux suivent avec délectation vos vidéos quotidiennes comment vous ai venu cette idée ?

Clarisse Constance Akouala :

C´est pas une idée,  c´est plutôt par  révélation (inspiration) que je fais mes vidéos.

DAC PRESSE : Vous êtes aujourd’hui devenue une militante reconnue et surtout appréciée dans  la lutte contre le pouvoir en place, quel effet cela  vous fait-il ?Clarisse Constance Akouala :

Clarisse Constance Akouala :

Je ne suis pas une militante, je suis un Esprit libre. J´ai atteint la dimension de l´ autonomie, l´ indépendance, la souveraineté--la politique est un état d´esprit qu´il faudrait cultiver.  Je constate simplement que le système sassou est un système féodal qu’il faudrait  combattre.

DAC PRESSE : On a souvent l’impression de voir dans vos vidéos un mélange de religion, d’animisme et de fétichisme si bien d’aucuns vous prenne pour une sorcière de la politique mystique. Qu’en dites-vous ?

Clarisse Constance Akouala :

Oui chacun de nous est tout ça!  (CHAQUE PERSONNE POSSÈDE TOUTE CES facultés+ capacités). Nous sommes tous des dieux ou des déesses.

DAC PRESSE : Vos vidéo au vitriol sont beaucoup appréciée par les habitués  des réseaux sociaux, leur dimension a dépassé largement le cadre des réseaux sociaux vous n’hésitez d’ailleurs pas à vous en prendre à l’hégémonie Mbochis , pourquoi ?

Clarisse Constance Akouala :

Chacun a une identité familiale, politique, spirituelle, religieuse, cosmique, divine. Je ne vous apprend rein en disant que Sassou est un Abbey mbochis.  Je dévoile le coté Dracula cannibale caché de Sassou. Je dénonce tous  les reptiliens sans distinction : Mbochis, kouyou, akwa, kongo, tékés laris vili etc...(J´applique la prophétie du prophète (Simon Kimbangu).  LIRE LES PROPHETIES DE KIMBANGU ICI: http://lesaint-trinite-kimbangu.skyrock.com/1295425992-Les-Propheties-de-Papa-Simon-KIMBANGU.html

DAC PRESSE : En tout cas, pour vous Mr SASSOU est « l’incarnation du mal » « le reptilien de l’Alima » pensez-vous qu’il soit le seul mal Congolais ?

Clarisse Constance Akouala :

Non il y a un système- sassou (Réseau) qu´ il a initié  et des  REPTILIENS SONT PLUS NOMBREUX QUE LES ÊTRES DE LUMIÈRES. Ils sont les habitants de la terre. Ce qui veut dire que les adeptes de sassou sont nombreux faisant de ce système un mammouth qu’il faut dépecer.

DAC PRESSE :  En tout cas,  votre verbe acerbe vous place sans contexte sur la liste des combattantes de premier ordre à l’image de, Gertrude MALALOU KOUMBA, Sadio KANTE,  les sœurs TAMBA-TAMBA ; Alphonsine MIKOUIZA, Marie Louise ABIA certainement beaucoup d’autres dont nous rendons hommage ici. Que diriez des autres femmes qui s’abstiennent de tout engagement ou militantisme ?

Clarisse Constance Akouala :

Le dévoilement, la politique est un niveau de conscience, un état d´ esprit qu´il faut atteindre ou cultiver avant de s’engager. Ne pas oublier que Sassou à envouter (occulter) les congolaises. Il sait que la délivrance du Congo passe par les femmes congolaises c’est pourquoi il les maintiens à l’état de simple objet de consommation. Pour moi les congolaises sont encore enfermées dans les armoiries du Congo, dans le Drapeau (vert jaune rouge) de la division et les couleurs de la séparation.

LA DÉLIVRANCE COLLECTIVE PASSE PAR LE CHANGEMENT DU NOM DE LA RÉPUBLIQUE-

-CHANGEMENT DU NOM ET DU LIEU DE LA CAPITALE

-PAR LE CHANGEMENT DU DRAPEAU-CHANGEMENT DES ARMOIRIES DE L´HYMNE NATIONAL-

DÉPOLLUER TOUT LE CONGO. (CAR LA RADIO-ACTIVITÉ DONNE LE CANCER DE SEIN ET LES MALFORMATIONS CHEZ LES NOUVEAUX NÉES PLUS LES FAIBLESSE SEXUELLES CHEZ LES HOMMES). OR,  SASSOU A INTRODUIT LA RADIO-ACTIVITE DANS NOTRE SOCIÉTÉ.

DAC PRESSE : Votre combat contre « le poison des Nguesso » comme vous le dites est bien compris, quel autre message pouvez-vous adressez aux congolais à travers DAC PRESSE ?

Clarisse Constance Akouala :

Je n’agis pas par émotion ou par effet de la colère. Je suis connecté à mon double cosmique (Saint esprit) (Dieu) qui me guide,  m´ oriente,  me parle. Je suis une femme androgyne (Yin Yang) en langue kikongo on dit « Mahungu ». La délivrance passera par le changement alimentaire, manger plus de légumes, des fruits moins de viande, poissons, poulets …merci Pour moi la décentralisation intégrale (LA DÉMOCRATIE INTÉGRALE) est la meilleure solution pour le Congo. CONNAIS-TOI-TOI MÉMÉ. Aime-toi toi-même = (HOMME INTÉGRALE = ANDROGYNE) LA DÉMOCRATIE EST UN MOT PHILOSOPHIQUE ET NON POLITIQUE!

"SOKI NA KOMI WANA NA SILISSI"

Feu du Cœur.

A découvrir :

https://www.youtube.com/watch?v=YVG3hglXwhs

MON LIVRE AUDIO

https://www.youtube.com/watch?v=Rsj5R3FXZDo

LA GÉOMÉTRIE SACRÉE

https://www.youtube.com/watch?v=_F8BjvwFDo

---------------------

Interview réalisée par DAC PRESSE le 7 juin 2016

 

 

 

 

 

Commentaires  

 
0 #2 Anemonalove 19-07-2017 16:20
Hello guys! Who wants to see me live? I'm live at HotBabesCams.com,
we can chat, you can watch me live for free, my nickname is Anemonalove , here is my pic:

https://3.bp.blogspot.com/-u5pGYuGNsSo/WVixiO8RBUI/AAAAAAAAAFA/JWa2LHHFI2AkHParQa3fwwHhVijolmq8QCLcBGAs/s1600/hottest%2Bwebcam%2Bgirl%2B-%2BAnemonalove.jpg
Citer
 
 
0 #1 infidelité 28-08-2016 06:24
Quoi dire de plus ? Vous avez tout dis sur cette page.
Vraiment enrichissant
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir