Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique RECENTRONS LE COMBAT SUR LES VRAIES VALEURS

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

RECENTRONS LE COMBAT SUR LES VRAIES VALEURS

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Tant que l'opposition ne comprendra pas qu'il faut cesser avec "la politique du chacun pour soi ou du ôte de toi de là que je m'y mette notre combat naviguera toujours en dents de scie."

L'arrestation de MOKOKO montre à suffisance que personne ne peut battre sassou seul. On refait recours aux principes de la Charte de la victoire signé par les cinq candidats.

Entre-temps certains se sont donnés a cœur joie à discréditer les autres sans preuves. On appelle au peuple de se soulever , mais quel peuple? Le peuple de MOKOKO, le peuple de KOLELAS, le peuple de TSATY, le peuple de MUNARI?

MOKOKO a été largement voté par un peuple aux abois dans des circonstances de détresse et sur des promesses pas toujours fondées.

La réalité aujourd'hui , nous constatons que MOKOKO est un homme politique en chantier, il lui faut préparer un électorat, des militants et pourquoi pas créer un parti pour le suivre et défendre sa cause.

La peuple observe dégouté par cette campagne de dénigrement lancée par les uns et les autres.

Autres aberrations , on observe trois plateformes IDC-FROCAD et COMPOSANTES MOKOKO et dans celles-ci on exclut les fondateurs du FROCAD ( DZON, ITADI..) Comment voulez-vous que ça marche?

Lorsque l'on me pose la question c'est quoi COMPOSANTE MOKOKO, franchement je suis incapable de répondre. D'aucuns affirment que c'est un collectif des amis de MOKOKO sans distinction de partis . D'autres affirment avec une certaine fierté que ce sont les soutiens de MOKOKO regroupés en COMITE DE SOUTIEN. Comment voulez-vous au sein d'une plateforme qui se dit unitaire que cette spécificité soit tolérée?

Et si MUNARI venait aussi avec ses collectifs de soutiens , KOLELAS, OKOMBI et TSATY pareil, pensez-vous que IDC-FROCAD -COMPOSANTE MOKOKO tiendra la route? Je pense que que c'est là ou le bats blesse. C'est un point de vue.

Aujourd'hui c'est MOKOKO qui est arrêté mais soyez en sur OKOMBI et BOWAO tomberont aussi. Quant a PARFAIT son dossier est déjà ficelé, le pouvoir le laisse rêver mais il sera aussi arrêté et noyé dans la mascarade du prétendu coup d’État de NTOUMI, s'il n y prend pas garde.

Ne rêvez pas debout mes amis , dans ce combat il n' y pas de MOISE, pas de JOSUE, NI DE TOUT BOUGE, ....mais des hommes et des femmes qui se battent pour déloger un dictateur. Pour mener a bien cette bataille, il est temps de se rassembler autour de BOWAO et taisant nos stupides querelles. L'heure de la campagne est passé. Battons nous pour le peuple.

DAC :  Jean-Claude BERI


Commentaires  

 
0 #3 MASSOLA Yvonne 16-06-2016 05:18
Electorat ou pas, parti politique ou pas pour Mokoko, nous voyons en lui la personne qui a les sens de la parole donnée et l'éducation de ces rares hommes qui aiment ce pays. L'heure n'est plus aux analyses mais aux actions de tous les congolais épris de liberté et de paix, de dénoncer toutes les personnes qui par leurs pratiques maintiennent ce pouvoir moribond. Nous félicitons cette opposition républicaine, qui grâce à sa participation a fait voir au monde entier, la réalité de ce pouvoir des tricheurs, des assassins, et des pilleurs.
Citer
 
 
0 #2 Révolté 15-06-2016 21:34
RÉVOLTE! *** SABOTAGE! ***GUÉRILLA URBAINE!
A chacun de faire bouger une brindille devant sa porte et son bureau
Citer
 
 
-1 #1 faux opposants? 15-06-2016 21:31
Itadi, Dzon, Moukoueké, Tamba Tamba, Kolelas, Tsaty qui sont libre de mouvements prennent leurs responsabilités à continuer les opérations villes mortes. Et pourquoi ne le font-ils pas? Ont-ils acheter leur liberté ou non? Le peuple n’achètera jamais sa liberté, eux moi mais pas le peuple.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir