Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique CONGOLAIS DE LA DIASPORA : POURQUOI VOULEZ-VOUS TUER Monseigneur Anatole Milandou ?

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

CONGOLAIS DE LA DIASPORA : POURQUOI VOULEZ-VOUS TUER Monseigneur Anatole Milandou ?

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

C’est une véritable honte, cette vidéo sablée d’insultes sur Mgr Anatole Milandou, publiée sur YouTube, sous le titre : Mgr Milandou a sacrifié le pasteur Ntumi pour que le Pool retrouve la paix.

J’aimerai savoir le but et la finalité de cette manœuvre, mais surtout le message qu’on veut apporter à travers ce document…

La question qui me vient à l’esprit est celle de savoir, comment Mgr Milandou a sacrifié le Pasteur Ntumi ? je vous invite à écouter attentivement cette vidéo, vous remarquerez que Mgr Anatole Milandou parle de sa visite en compagnie de Mgr Louis Portella à NKAMPA , la première résidence du pasteur Ntumi en 1998, pendant les premiers bombardements du Pool. C’est au cours de cette rencontre que Mgr Milandou a échangé avec le Pasteur Ntumi sur l’avenir des jeunes qui l’entouraient.

N’oublions pas qu’à cette époque, c’est lui qui était l’Évêque de Kinkala.

De ce fait, il a beaucoup souffert des affres et de la dureté de cette guerre avec les populations en 1998. Il a du s’installer en forêt comme tout le monde. Vous pouvez ainsi comprendre que la situation d’aujourd’hui n’est pas comparable à celle de 1998. Que voulez-vous ? Que l’Évêque du lieu, qui lui-même installé en forêt, ferme les yeux devant des exactions comme les tueries, viols des femmes et autres ? N’oubliez pas que certaines de ces exactions ont été commises par les miliciens du Pasteur Ntumi. En ce moment toutes les villes du Pool ne sont pas menacées et l’Évêque du lieu est à sa résidence. Ainsi donc, ne confondons pas tout et arrêtons de vite juger sans prendre en considération l’ensemble de toute la situation.

Depuis, le Pasteur Ntumi a quitté la ville de Nkampa pour la ville de Soumouna ou il a été bombardé par les événements que nous déplorons tous cette année. Monseigneur Milandou parle de Nkampa , mais pas de Soumouna et n’a pas rendu le Pasteur Ntumi responsable de ce qui se passe maintenant. Bien au contraire il regrette que le Pasteur Ntumi n’est pas écouté ses conseils en 1998. Monseigneur Milandou est un enfant du pool qui est rattaché à sa région, pour ceux qui ne le savent pas. Il souffre beaucoup de cette situation comme tout le monde.

Cependant, en tant qu’Archevêque métropolitain de Brazzaville il ne peut pas être plus en vue que Mgr Louis Portella par rapport à la situation du Pool, car ce dernier est l’Évêque du lieu, c’est lui qui reçoit les populations sinistrés et qui connait tout le contour du problème. Cela se comprend juridiquement parlant. Tout compte fait, Monseigneur Anatole Milandou ne peut s’exprimer que dans le cadre de la conférence épiscopale des Evêques du Congo. Ainsi donc, opposer les Évêques n’a aucun sens car il y a une collégialité entre eux, l’action de l’un s’inscrit dans le travail collectif de tous.

Chers compatriotes, respectons nos Seigneurs, ces hommes souffrent beaucoup pour nous et sachez qu’ils endurent des choses dont nous n’avons pas toujours connaissance, N’oublions pas en un mot le sacrifice du Cardinal Emile Biayenda.

 

Par : YVES NKOUNKOU LE PAPE.
ancien séminariste et professeur d'histoire dans un lycée parisien

Pour voir la Vidéo:  https://www.youtube.com/watch?v=kdqUmAOUgKY

 

 

 

 

 


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir