Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique L'INTRONISATION OFFICIELLE DE MADAME CLAUDINE MUNARI COMME PRÉSIDENTE DU FROCAD

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

L'INTRONISATION OFFICIELLE DE MADAME CLAUDINE MUNARI COMME PRÉSIDENTE DU FROCAD

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Claudine Munari, ancienne candidate à la présidentielle de mars 2016, député et présidente du Mouvement pour l’unité, la solidarité et le travail (MUST) a appelé le 15 juillet à Brazzaville, lors de sa prise de fonctions à la tête du Front républicain contre le changement de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (FROCAD), aux militants « à se tenir prêts » pour faire face à la date du 15 août 2016, considérée par elle comme la fin du mandat du président Denis Sassou N’Guesso. Mme Munari a par ailleurs demandé une imminente refondation du FROCAD dont la nouvelle coordination a été présentée à cette occasion.

DÉCLARATION DE MADAME CLAUDINE MUNARI À L'OCCASION DE LA CÉRÉMONIE D'INTRONISATION OFFICIELLE DE LA COORDINATION NATIONALE DU FROCAD



 

Commentaires  

 
0 #1 Isidore aya 16-07-2016 13:46
L'intellectuel explique le monde et fournit à l'individu et à la société ; les armes du combat contre l'obscurantisme, la barbarie, le des-humanisme et la dé-civilisation (Isidore AYA TONGA) ! https://www.youtube.com/watch?v=LffpvnXV4b4
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir