Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique PARFAIT KOLELAS DOIT PRENDRE SES RESPONSABILITÉS EN QUITTANT L’IDC

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

PARFAIT KOLELAS DOIT PRENDRE SES RESPONSABILITÉS EN QUITTANT L’IDC

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

L’Élection du 20 mars 2016 est passée et SASSOU NGUESSO est en train de s’imposer comme maitre absolu au Congo alors que les urnes ont sanctionné son système autoritaire au pouvoir depuis des années. Les congolaises et les congolais s’étaient déplacés comme jamais en masse pour enfin obtenir dans les urnes , une alternance démocratique dans notre pays, mais la victoire du peuple congolais dans les urnes n’a pu se confirmer sur le papier . Le 04 avril 2016 , la cour constitutionnelle de notre pays a donc officialisé le holdup électoral tant redouté.  La majorité républicaine constituée autour de l’IDC-FROCAD qui a pourtant bénéficié de la légitimité du peuple n’a pas pu bénéficier de la légalité nécessaire pour gérer et diriger le pays .Devant cette évidence qui s’est imposée à nous, qu’avons-nous pu faire au niveau des plateformes IDC-FROCAD –Composantes 3JM ? Qu’est ce qui a fait que l’on ne soit pas capable de créer un rapport de force capable de faire balancer les choses en notre faveur ?

LES DYSFONCTIONNEMENTS DE L’IDC-FROCAD-J3M

A la base,  il y’ a eu le front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et de l’alternance démocratique (FROCAD). Cette plateforme était composée du collectif des 17 partis auquel appartenaient entre autres l’UPRN de Mathias Ndzon ,l’UDR Mwinda de Romain Kinfoussia ,le CAP de Christophe MOUKOUEKE et Jean ITADI ainsi que l’UPADS de Pascal TSATY MABIALA et le MUST de Claudine MUNARI . Déjà lorsqu’il s’est agi de participer à l’élection du 20 mars 2017,  une bonne partie des responsables du Frocad en l’occurrence Mathias Ndzon , Christophe Moukouéké avait appelé au boycott de cette élection alors que Romain KINFOUSSIA de l’UDR Mwinda soutenait la participation des candidats de l’opposition . Mais là aussi,  une fois la participation de l’opposition actée, le Frocad n’a pas été en mesure d’avoir un seul candidat et pire encore la plupart des personnalités de cette plateforme (Jean Ngouabi , Clément Mierrassa , Patrick Mampouya et autres) ont préféré soutenir le candidat Jean Marie Michel Mokoko qui n’était pourtant pas membre de cette plateforme délaissant de ce fait Pascal Tsaty Mabiala et Claudine Munari . Quant à Guy Romain kinfoussia ,il a lui aussi préféré ne pas soutenir un candidat du Frocad et a donc soutenu le candidat Parfait KOLELAS. Les candidats à l’élection présidentielle appartenant au Frocad sont donc partis a cette élection sans un soutien effectif de leurs amis qui ont soutenus d’autres candidats.

Quant à l’IDC, les choses se sont présentées différemment. André OKOMBI Salissa a mis les moyens financiers en jeu et a donc pu bénéficier du soutien de tous les membres de l’IDC excepté Michel MAMPOUYA président du PSVR qui a soutenu le candidat Parfait KOLELAS . Et que dire de la composante 3JM qui a soutenu le candidat Jean Marie Michel MOKOKO ?. Elle a fonctionné comme une entité à part entière sans un organigramme bien établie à tel point que, depuis l’arrestation du général MOKOKO, cette entité n’existe plus.

Aujourd’hui les plateformes IDC-FROCAD-Composantes 3jm sont donc orphelins des leaders et c’est Charles BOWAO qui essai de recoller les morceaux des structures en état de décomposition.

Alors comment dans ces conditions l’opposition pouvait et peut-elle être efficace et lutter contre un régime au pouvoir pendant des années si ce n’est faire du bricolage de temps a autre?


LA CAMPAGNE DE DIABOLISATION CONTRE PARFAIT KOLELAS

Après la publication des résultats présidentiel par le conseil constitutionnel, certains fossoyeurs de l’opposition ont vite trouvé un bouc émissaire : Parfait KOLELAS accusé de n’avoir pas demandé à sa base électorale de descendre dans les rues et répondre comme des moutons aux mots d’ordre de désobéissance civile lancés par certains hommes politiques incapables de mobiliser leur base politique ne fusse que pour observer une ville morte . Parfait KOLELAS qui sait qu’on ne fait pas la politique sur des cadavres a donc refusé que ces militants servent de chair à canon et, depuis, il fait l’objet des calomnies et des pamphlets à plate couture en le désignant de traitre de l’opposition. Il ne passe pas une semaine sans qu’un article écrit dans des laboratoires de certains responsables politiques l’opposition ne soit publié dans des sites qui leur sont acquis .

Le 11 aout 2016 un papier publié par le site Brazzanews et écrit par un responsable de l’IDC qui n’a pas eu le courage d’assumer ses propos mais qui comme d’habitude s’est réfugié derrière un anonymat, pondait des balivernes sur Parfait KOLELAS qui aurait, selon lui, négocié 15 députés chez SASSOU NGUESSO . Comment Parfait KOLELAS peut-il négocier 15 députés chez Sassou alors que selon les résultats de MBOULOU tout comme ceux de la commission technique électorale (CTE), la structure qu’il va diriger devrait au minimum avoir entre 23 députés ? L’auteur de ce papier est allé plus loin en disant que Parfait KOLELAS est arrivé 2eme selon les résultats que SASSOU NGUESSO lui a attribué sous entendant un deal entre Parfait KOLELAS et SASSOU NGUESSO alors que même les résultats publiés par la CNE de l’opposition et qui représentaient plus de 80% du corps électoral le plaçaient en première position ?

Dans le même article l’auteur nous dit que Parfait KOLELAS voulait coute que coute prendre la présidence de l’IDC . Là aussi je dis qu’il y a un problème car le Congo est le seul pays au monde ou l’opposant qui arrive en tête des suffrages exprimés ne soit pas le chef de l’opposition. Parfait KOLELAS a fait 27% selon la CTE et 15 % selon les résultats de MBOULOU donc il est le leader naturel de l’opposition et il ne devrait même pas y avoir un débat à ce sujet. Dans toutes les démocraties au monde c’est comme cela  que ça se passe mais au Congo on trouve des excuses pour ne pas que ça soit KOLELAS qui préside l’opposition. Aujourd’hui ,en l’absence d’OKOMBI SALISSA ,c’est Blanchard OBA qui assure l’intérim de la présidence de l’IDC depuis le 11 août 2016, est-ce normal ? Quelle démocratie défendons nous et quels genres des démocrates sommes-nous? Qu’est-ce qui différencie, dans ces conditions, les méthodes du PCT que nous décrions à longueur des journées et les complots permanents que nos méthodes d’un autre âge que nous voyons constamment au niveau de l’opposition ?.

En 1992 quand il y a eu l’alliance Urd-Pct et apparentés , Bernard KOLELAS arrivé deuxième aux présidentielles était le chef de cette alliance et Sassou Nguesso arrivé troisième était le vice-président et ainsi de suite . Notre pays a connu une élection présidentielle et le peuple congolais a établi une hiérarchie qui devrait normalement s’imposer en reconnaissant à Parfait KOLELAS le rôle de leader de l’opposition mais au lieu de cela ,certains responsables de l’opposition en manque de reconnaissance électorale et leurs alliés se sont lancés dans une campagne de diabolisation de celui qui incarne l’espoir de tout un peuple , j’ai cité Guy Brice Parfait KOLELAS.

Dans cette publication tout comme dans celle publiée par les mêmes auteurs dans Afrique Education , on présente Parfait KOLELAS comme un traite et Michel MOKOKO, OKOMBI Salissa, Charles BOWAO, Claudine MUNARI, Clément MIERASSA, Paulin MAKAYA et autres comme des résistants qui tiennent tête à SASSOU NGUESSO . Dire cela c’est méconnaitre la réalité de la situation politique de notre pays ainsi que les différents enjeux y relatifs . Tout le monde se connait dans notre pays et on sait qui est qui et qui fait quoi. Le temps donnera son verdict d’ici peu.

Je sais que souvent ceux qui calomnient en politique montrent clairement que leurs idées sont trop fades, leurs projets trop faibles pour s’imposer d’eux-mêmes.

PARFAIT KOLELAS DOIT QUITTER L’IDC-FROCAD

Aujourd’hui force est malheureusement de constater que nombreux des responsables de l’opposition passent leur temps à comploter contre Parfait KOLELAS . Pour eux, Parfait KOLELAS doit jouer les second rôles et servir de porteur d’eau à d’autres qui seraient destinés à jouer les premiers rôles.

je pense qu’il faut prendre la juste mesure du monde politique dans lequel nous vivons et prendre des décisions courageuses et nécessaires qui s’imposent car deux personnes ne peuvent marcher ensemble si elles se sont convenues sur la direction à prendre. Souvent en politique l’ennemi le plus dangereux est toujours dans son propre camp car avec celui d’en face on sait à quoi s’attendre mais celui à qui tu fais confiance peut facilement te mettre un couteau dans ton dos.

En politique seule la clarté permet des rassemblements authentiques : l’unité ne se fait pas sur des compromissions mais une ambition commune clairement définie et assumée. Nous sommes à la croisée des chemins et il doit falloir choisir le chemin à emprunter. Les militants qui ont voté pour Parfait KOLELAS et ceux qui le soutiennent ont en assez de l’hypocrisie et des complots à répétitions orchestrés par certains membres de l’opposition qui ont oublié l’objectif principal de la création des plates formes IDC-FROCAD.

C’est pourquoi j’en appelle à Parfait KOLELAS pour qu’il prenne ses responsabilités en quittant la plateforme IDC car celle-ci est devenue caduque.

Les alliances politiques sont indispensables et constituent aussi un élément d’identification de notre orientation politique et de notre stratégie de conquête du pouvoir. Ces alliances ne devront pas se construire dans l’ambigüité et dans la confusion mais dans des choix et des responsabilités partagées et clairement assumées. Nous devons donc concentrer nos efforts sur la construction de nos propres forces pour aimanter des alliances autour des choix politiques et idéologiques plus clairs.


Fait à paris le 16 aout 2016

Ghislain MBOUNGOU

Chargé de l'organisation et de la formation politique de l'APAKO

 

Merci de signer la pétition ici : https://secure.avaaz.org/…/PEUPLE_CONGOLAIS_PARFAIT_KOLEL…/…

Répondez au Sondage sur ce même site:


 

Commentaires  

 
0 #3 Élikia 22-09-2016 19:48
Je soutien farouchement cette initiative car certains Congolais ont cru à ces deux coalitions qui en final n'a été que trahison non seulement des partisans de ladite union mais aussi des sympathisants. Il est temps que celui qui est à la tête de l'opposition se retire afin de ré convaincre aux prochaines élections les Congolais
Citer
 
 
0 #2 malalou 18-08-2016 14:20
"Souvent en politique l’ennemi le plus dangereux est toujours dans son propre camp car avec celui d’en face on sait à quoi s’attendre mais celui à qui tu fais confiance peut facilement te mettre un couteau dans ton dos."
Citer
 
 
+1 #1 Milo 16-08-2016 08:44
Les Okombi élevés à l'école du Pct ont apporté leurs méthodes au sein de l'opposition. Ils critiquent les méthodes Sassouistes mais derrière font la même chose. Kolelas étant devenu la cible de l'opposition,il ne peut plus continuer avec des gens qui complotent tout le temps contre lui.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir