17/10/2017

Dernière mise à jour09:56:41 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique La clé de notre combat est entre les mains de TSATY MABIALA et KOLELAS

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

La clé de notre combat est entre les mains de TSATY MABIALA et KOLELAS

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Nous pouvons solliciter l’appui des plus grands marabouts et autres mercenaires les plus aguerris, il est clair que l’affaiblissement de Pascal TSATY MABIALA et de Guy Brice Parfait KOLELAS a totalement diminué l’intensité de notre action. Ce n’est nullement pour reléguer au second plan l’activiste, ô combien remarquable en terme d’investigation des autres leaders de l’opposition.

Il se trouve que les deux leaders ont les moyens humains capables en peu de temps de créer un rapport de force qui fera tanguer le pouvoir de Brazzaville. S’évertuer à les dénigrer, quel que soit tout ce qu’on peut leur reprocher, c’est couper la branche sur laquelle nous sommes tous assis ou encore mieux de scier la corde qui va nous permettre d’atteindre le sommet de la montagne pour renverser la dictature au Congo. Il y a eu certes du bon et du mauvais, faut pas s’en cacher, seulement cela ne nécessitait pas cette vendetta politique.

Qui manipule qui, voilà la vraie question ?

Aujourd’hui, Parfait KOLELAS est taxé de « crève la faim » et serait réduit à aller monnayer son silence par une compromission auprès de SASSOU. C’est ridicule simplement parce que c’est cousu de fil blanc imbibé de sang dont l’odeur pue les coups tordus du PCT sinon les officines obscures claniques du clan SASSOU. Le même Parfait KOLELAS, qui aurait, semble-t-il déjà trahi l’opposition et qui se serait fourvoyé en se laissant corrompre en acceptant la colossale somme de 3 milliards de Fr CFA pour reconnaître la victoire de Sassou et le poste de principal opposant du régime.

Les mêmes aboyeurs et autres chiens de chasse qui se proclament de l’opposition ont relayé l’information à travers les différents canaux de communication. Six mois après aucun n’a réussi à apporter la preuve de la véracité de cette information qui finalement se révèle comme étant un pétard mouillé. Permettez que je pousse mon coup de gueule.

D’après les informations recueillies samedi 20 Août à Brazzaville et à Paris, le pouvoir s’agiterait au point que la forteresse de MPILA se fissure de partout. Il faut positionner un vrai candidat pour la succession de Sassou.

Christel SASSOU se serait rallié avec ses anciens amis du PCT (suivez mon regard) pour un pacte de non-agression et de conservation de pouvoir. Selon ce qui se prépare, à Oyo et à Mpila, il faut que le pouvoir reste entre les mains du clan Sassou pour garantir « la stabilité et surtout la tranquillité des esprits » et principalement, « la paix des cœurs de tous les membres et affiliés du clan au pouvoir ». La quiétude des pilleurs et assassins conviendraient le mieux à mon sens.

Pour y parvenir, peu importe le prix à payer. Il faut avant tout éliminer politiquement la vraie menace pour Sassou et son pouvoir, à savoir, l’électorat de TSATY MABIALA (UPADS) et celui de Parfait KOLELAS (CODEHA). Ce travail de diabolisation, de salissure est notamment confié à certains leaders de l’opposition qui s’empressent de distiller les informations de traîtrises et « d’opposants ventriloques ». Ces informations sont reprises pêle-mêle par un pseudo-organe d’information, qui plutôt verserait dans du sensationnel que dans la vraie information.

On les voit désormais partout, les traîtres à la solde de Parfait KOLELAS, ils sont un coup à Oyo, un coup à Brazzaville dans les villas cousues gérées par Raymond Zéphirin MBOULOU pour les passations de sacs de Nguiris. Ceux qui les voient ce sont toujours les mêmes leaders de l’opposition qui sont pourtant incapables de le dire ouvertement. Mais affirment en off que les informations transmises sont exactes. Pourtant eux, ils se pavanent sans sourciller dans les réunions et évènements initiés par le pouvoir en s'exclamant que « les amitiés restent mais la politique passera ». Si ces phrases seraient sorties de la bouche d’un KOLELAS ou d'un TSATY MABIALA que n’aurions-nous pas dit ?

Les esprits fragiles en manque de discernement ne prennent pas assez de recul avant de s’empresser de divulguer tout et n’importe quoi. Au point de se rendre ridicule ou peut-être exécutent-ils simplement des ordres venant de ceux qui nourrissent leurs ambitions démesurées. Certains ont trouvé dans cette situation chaotique que traverse notre pays un vrai filon pour s’enrichir oubliant l’essentiel : le départ de SASSOU et tout son système point barre. Pour les Carriéristes politiques, prenez votre mal en patience, vous aurez le temps de sortir vos couteaux aiguisés durant les longues années d’inactivité en France. Mais de grâce ne polluez pas le paysage politique aux futures générations qui veulent faire la politique autrement.

A qui profite l’affaiblissement de TSATY MABIALA et Parfait KOLELAS ? Pour les non avertis, ils répondront tous en cœur à Sassou. Mais c’est plus subtil et profond que ça.

Au sortir des élections du 20 Mars 2016, l’échec de Sassou était visible et presque acté. , Vu le viol électoral opéré par Sassou, certains leaders de l’opposition n’ont jamais souhaité que le pouvoir revienne soit à Parfait KOLELAS pour les résultats de sa campagne ou soit à TSATY MABIALA pour son assise électorale. Une campagne contre cette assise électorale s’est aussitôt mise en branle. Celle-ci prit de l’ampleur avec l’embastillement de MOKOKO qui fera échouer tout le scénario de campagne nauseabonde.

Il faut coûte que coûte stopper la montée en puissance de Parfait KOLELAS et enrailler la machine UPADS. Voilà aujourd’hui les deux adversaires d’une certaine opposition et non plus SASSOU.

OBA BLANCHARD serait l’un des virus cachés dans ce grand corps malade de l’opposition congolaise comme en témoigne sa présence à ce cocktail de la honte sous les ordres d’OKOMBI SALISSA nous rapporte-on. Pourtant, cette information est passée sous silence. Pourquoi ?

Ne sommes-nous pas en droit de se demander pourquoi la direction du FROCAD-IDC n’a-t-elle pas condamné cette infidélité ? Puisqu’une décision de non-participation aurait-été prise l’avant jour J. A-t-on vu la tête de KOLELAS là-bas ? Ou encore a-t-on vu le révérend NTUMI qui semble, jouerait un double jeu aux dires de ses mêmes leaders de l’opposition. D’après eux NTUMI aurait rejoué le film des années tristes de l’histoire du pays. Sa cavale ne serait qu’un scénario de plus sorti tout droit des studios d’OYO pour enfumer les congolais. On accuse NTUMI aujourd’hui d’avoir perçu les 354 millions FCFA destinés au fonds de réparation des victimes du POOL pour indemnisation ou pour travail accompli. Franchement, quels congolais sommes-nous ? Pensez-vous que si NTUMI avait besoin de cet argent il saurait pas pris autrement que de voir ses propres enfants poussés dans un exil difficile (Il y a des choses qu’on ne dit pas) ? Savez-vous dans quelle condition dort NTUMI là ou il est ?  La vérité, certain la connaisse, et beaucoup vont être très surpris.

On nous balance les informations qui se contredisent entre-elles : OKOMBI serait aux Etats-Unis d’un coup et à l’autre il serait caché en lieu sûr à Brazzaville. Voilà un opposant qui aurait le génie d’être partout à la fois. Tout bouge, bouge sans vraiment bouger.

Soyons sérieux un instant, pensez-vous un seul instant que le pouvoir de Sassou voulait s’emparer d’OKOMBI ? Sans vouloir pinailler sans cause, on comprend que Mpila ne l’aurait pas fait ou simplement le contraindre à apparaître !

Qui a rendu immensément riche OKOMBI SALISSA dont le 1er poste de fonctionnaire a été celui de ministre, au point d’acheter un important actif immobilier à Brazzaville et à Pointe-Noire, ce n’est pas SASSOU ? Qui ignore que la meilleur façon de contraindre un homme au silence c’est de taper dans sa poche ? Aux dernières nouvelles, OKOMBI serait à Brazzaville dans l’une de ses multiples villas et le pouvoir est bien au courant. De qui se moque-t-on ?

Quel genre d’opposition sommes-nous ?

Nous sommes obligés de sortir du bois pour défendre ce qui nous reste de dignité et surtout de vérité. Beaucoup d’entre ceux qui se réclament de l’opposition ne le sont vraiment pas. Ils travaillent en coulisse pour ce qu’ils ont toujours fait de mieux : Garder le pouvoir par tous les moyens. Ce n’est pas Sassou qu’ils combattent mais la passation de mains du pouvoir d’Oyo vers Makoua.

Les langues se délient. Un coup, MOKOKO aurait refusé une transaction alléchante : Liberté et des milliards de F CFA viré  dans un compte off-shore contre l’acception de la victoire de Sassou. Mais qui vous parle de ce fameux accord entre Sassou et MOKOKO où ce dernier ne se présenterait pas et serait assuré des bienveillances de SASSOU après lui.

Seulement pousser par l’élan de solidarité des congolais, MOKOKO a cru bon de violer le pacte, ce n’est pas son premier coup d’essai, s’estimant s’être affranchi de tout ce qui le liait à Sassou. Encouragé par un certain nombre d’opposants assoiffés de pouvoir, dépourvus de toute préparation et de stratégie misant simplement sur le fait que l’aura militaire de MOKOKO viendrait à bout de ce dernier, a fini par le convaincre. Ça personne ne vous en parle. Seulement les tentatives de corruption à l’endroit de MOKOKO polluent l’environnement politique tous les jours pour nettoyer une image qui n'est pas aussi clean que ça . Qui vous parle de près de 7282 recensés, selon nos sources, des jeunes du sud sortis des écoles et universités ces dix dernières qui sont sans emplois ?

Leur stratégie est en marche et tout rentre dans l’ordre comme prévu. C’est-à-dire jouer le jeu jusqu’au bout. Cela n’étonne que les novices. Et comme d’habitude, on se tourne vers les éternels traîtres désignés d’offices du Congo, l’homme du sud. Nous avons là une opposition hypocrite, n’ayant pas peur des mots, l’homme politique du Nord façonné à la sauce sassouiste a toujours dans son sac le plan B qui est en réalité la solution ultime, primordiale consistant à  perpétuer le pouvoir au Nord (pour ne pas dire au sein du clan).

Combien de fois n’avons-nous pas été roulés dans la farine ? En prônant l’unité et la solidarité combien sommes-nous allés voter pour MOKOKO oubliant même nos propres parents ? Simplement parce que nous  croyons fortement à la démocratie et à l’unité du pays

Pourtant, eux s’organisent matin, midi, soir à enfariner l’homme du Sud. Ne me parlez pas du tribalisme à mon encontre , les vrais tribaux ce sont les manipulateurs au pouvoir qui véhiculent ces conneries et qui font des petits à chaque évènement pour mieux diviser, bâillonner, voler et traumatiser le peuple.

Pendant qu’on vous détourne l’attention sur des inepties sur KOLELAS, NTUMI et les autres, ils tuent à POINTE-NOIRE et  dans le POOL. Toute la partie SUD du pays est quasi quadrillée par les militaires et mercenaires ayant reçu l’ordre de Mpila de tirer à la moindre agitation.

Qui nomme-t-on récemment comme nouveau recteur de l’Université Marien Ngouabi , un homme du Nord Jean Rosaire ITOUA en remplacement d’un autre homme du nord qui a fait valoir ses droits à la retraite ? Et qui on rétrograde, un homme du Sud, LOUZOLO KIMBEMBE en qualité de 2e vice-recteur alors qu’il a bien assuré l’intérim de recteur?

Comme par hasard, pendant que cela se passait les congolais qui se disent opposants sont embarqués à se focaliser sur les « pseudos crises alimentaires de KOLELAS » ou des prétendus actes de trahison de Pascal TSATY MABIALA du fait qu’il ait été présent à Madingou.

Rappelons que TSATY MABIALA est député de la circonscription de LOUDIMA (Bouenza). Ont-ils oublié que le 15 août est la célébration d’une fête nationale ? Quelle belle diversion encore une fois.

A-t-on déjà oublié que les mêmes scénarios se répètent avec SASSOU ? Pendant qu’il assassinait les paisibles populations du POOL, n’a-t-il pas publié nuitamment ses faux résultats ?

Ou nous réfléchissons ensemble pour combattre cette dictature ou nous disparaitrons dans l’anonymat en laissant perpétuer le règne d’un clan sur tout un peuple.

 

Jean-Claude BERI


 

Commentaires  

 
0 #28 serrurerie 29-08-2017 19:04
Je reconnais que je ne comprenais rien mais la c’est plus clair dans ma tête grface
à votre site. merci beaucoup
Citer
 
 
0 #27 Assurance 28-08-2017 17:17
Bonjour à la team de rédaction, comme d'habitude un sujdt
de super qualité, bravo
Citer
 
 
0 #26 serrurerie Paris 23-08-2017 04:25
félicitationspo ur ce site vraiment bien écris
Citer
 
 
0 #25 sita 30-08-2016 12:23
ouah! que c'est ronflant, mais creux! Rien de consistant.C'est de la diversion nauséabonde: aucune réflexion.
Citer
 
 
0 #24 test fidelité 29-08-2016 08:49
Je suis obligé de reconnaître que vous maîtrisez bien le sujet,
l’article est merveilleusemen t intéressant
Citer
 
 
0 #23 Imogene 27-08-2016 15:30
Je ne peut pas m'abstenir de commenter. Tellement bien imagé!
Citer
 
 
0 #22 lapioche 27-08-2016 12:40
Vous ne pouvez meme pas assumer vos propos en tant que mbochi, oui monsieur, meme sous votre pseudonyme on a compris qui vous etes. Un lari aurait dit mukongo wa boko et non mokongo ya boko. Moukoko a ete arrete et humilie publiquement par sassou, mais curieusement ce sont les laris que vous insultez. Commencez par manifester a Makoua pour reclamer sa liberation, autant soit peu, et nous vous appuieront.
Citer
 
 
0 #21 infidelite 27-08-2016 12:25
J'ai étudié cet article et je souhaiterais en savoir plus à
ce sujet. Peut-être vous pourriez rédiger de nouveaux articles à ce sujet
Citer
 
 
0 #20 KOUSALA 27-08-2016 09:34
lorsqu'on ne connait ps le sujet on devrait en toute logique garder silence cher Mukungu ya Boko. Tu ne saias pas ce que tu raconte. Beri est Mukongo comme Kolelas Faux . Beri peut-etre Mukongo, puisque tu le connais si bien, mais Parfait est lari-teké.lorsque tu avances que tout les soutiens de Parfait sont analphabètes, j'en rigole parce que je vois que ce Mr Beri touche là ou il faut. Manque d'argument . On attend le fameux soulèvement des vos vrais démocrates. Parfait lui l'a démontré , même si vous faites tout pour le désolidariser de sa base. Le temps de la manipulation est dépassé ça ne prend plus
Citer
 
 
0 #19 Ma femme a un amant 27-08-2016 03:19
On voit que vous connaissez bien le sujet, la page est enrichissant
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir