Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique Pourquoi livrer un peuple à la violence?

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Pourquoi livrer un peuple à la violence?

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Ce qui se passe au Gabon est l'illustration que les peuples africains, ceux du centre notamment, se trompent de combat. Le combat pour la démocratie a été perdu d'avance dès l'accession des pays africains à l'indépendance.

Le rejet de nos valeurs, nos traditions et l'adoption des valeurs et des traditions de ceux que nous avons bannis de nos terres expliquent la lenteur de notre développement. Les leaders africains, notamment ceux de l'opposition le savent mais ne veulent pas le reconnaître de peur de ne plus exister. Protester, s'opposer radicalement à tout même quand le bons sens veut qu'on reconnaisse ses faiblesses et la force de l'autre, voilà le mal qui mine ceux et celles qui confondent opposition et irresponsabilité politique.

Qu'Ali Bongo ait triché ou que Mr PING le succède, en quoi cela garantit-il l'alternance démocratique? Qu'est-ce qui nous assure que Monsieur PING ne sera pas un Louis Napoléon Bonaparte, c'est à dire un dictateur sorti des urnes? Tant que nous limiterons notre combat pour la démocratie au changement de personnes à la tête de nos Etats, nous nous enfermerons dans le cercle vicieux de chefs d'Etats chassés du pouvoir par ceux qui se servent du peuple et le livre en pâture pour assouvir leur soif de vengeance. Peut-être devrions-nous maintenir au pouvoir ceux qui ont ouvert la parenthèse de sang depuis notre accession à l'indépendance pour que le mal s'en aille avec eux. Le seul prix à payer sera notre patience et notre sagesse.

Nos vies valent plus que toutes ces ceintures dorées dont nous allons ceindre ceux qui commettront les mêmes forfaits contre le peuple dont ils se seront servi comme courte échelle. Évidemment, injures et protestations seront sûrement les seules réponses à opposer à ma vision. Pourtant, lorsque les yeux de la raison ne suffisent plus à nous montrer le chemin à suivre, il faut ouvrir ceux de la foi. Malheureusement, ce que nous verrons ira à l'encontre de ce que nous attendons de Dieu. Laisser ce dernier en dehors des combats que nous menons nous livre à la haine et à la vengeance. Des sentiments qui obligent Dieu à défendre même le plus terrible des dictateurs puisque tout pouvoir bien ou mal exercé vient de Lui. Ce qu'Il attend d'un peuple mûr c'est la patience et la soumission à celui qu'Il a porté au pouvoir. La révolte conduit un peuple à la souffrance et l'expose à la colère de Dieu. Soumission ne veut pas dire l'acceptation de toutes les injustices mais plutôt respect de l'autorité établie combien même elle ne ferait pas l'unanimité.

Que le peuple gabonais accepte et se soumette, que le peuple congolais fasse de même. Le temps de la délivrance sera raccourci de moitié sinon de quelques jours. Le choix contraire étendra sa souffrance sur des décennies car le sang versé criera vengeance et sera exaucé. Ainsi le fils et le petit-fils du dictateur reviendront au pouvoir pour laver le déshonneur du père chassé comme un chien galeux. Le choix de la soumission et du respect aidera à forger les mentalités base de vraies révolutions.

En ce qui concerne le Congo, 10 décisions-clés sont à prendre. Je prêterai ma voix et ma plume pour les faire connaître dans les tous prochains jours. Sans elles, le dialogue inclusif réclamé par tous accouchera une fois de plus d'une souris car elle aura les mêmes acteurs et aboutira sur les mêmes promesses jamais tenues. J'ai décidé de quitter ce sentier battu tracé pour nous mener vers l'abattoir. J'emprunte celui de la raison et de la foi pour que la petite lampe que je porte éclaire ne serait-ce qu'un citoyen. Alors ma joie sera grande car les ténèbres s'éloignent au craquement d'une allumette.

A très bientôt!

Par :  Gildas MOUTSARA



 

Commentaires  

 
0 #1 JDM 02-09-2016 15:09
Pourquoi ne dites vous pas clairement que vous êtes pour la dynastie des Nguessos, je vous trouve très culottes de venir obliger à plus de 80 % des Congolais d'accepter de vivre dans la misere pendant que seulement 5 % de la population profite des richesses de notre pays , vous êtes franchement une honte pour l'Afrique au même titre que tous ces criminels que , sous prétexte de respecter les valeurs vous octroyés le droit de vie ou de mort sur le peuple, enfin, je crois qu'avec vous je perds mon temps, ce que vous dites est grave.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir