27/06/2017

Dernière mise à jour07:34:48 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique LA CONVENTION DE L’OPPOSITION, C’EST MAINTENANT

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

LA CONVENTION DE L’OPPOSITION, C’EST MAINTENANT

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Lors de sa dernière conférence de presse, le président de la CODEHA, Guy Brice Parfait KOLELAS avait proposé la tenue d’une convention de l’opposition congolaise. C’est aujourd’hui chose faite car, depuis, l’idée a fait du chemin et les militants de l’opposition se sont appropriés cet événement comme l’attestent sur le net, les nombreux commentaires positifs y relatifs. Quoi de plus normale que d’aller vers ce grand moment qui permettra à l’opposition de faire le bilan d’étape de ce qui a été fait depuis le dialogue de Diata jusqu’à ce jour en passant par la première convention de l’opposition puis l’élection présidentielle du 20 mars 2016 et de proposer des pistes propices au bon fonctionnement de notre opposition.

Mais comme l’accouchement d’un enfant qui est un événement heureux et qui ne se fait sans douleur si la femme accouche par voie basse sans péridural, l’idée de Parfait KOLELAS d’aller à une convention de l’opposition semble être combattue par une bande de politiciens adepte des coups bas , à l’hypocrisie et qui veulent tirer l’opposition sur le bas-côté de la route.

Tout le monde a pu constater qu’il manquait une certaine coordination dans les actions de l’opposition comme l’atteste par exemple le mot d’ordre de désobéissance civile 2016 lancée par Charles BOWAO ,le coordonnateur des plates formes IDC-FROCAD au mois de juin 2016 et ce sans que Parfait KOLELAS n’en soit informé .Sans pourtant contesté les capacités du coordonnateur Charles Zacharie BOWAO force est tout de même de constater beaucoup des choses n’ont pas bien fonctionnées sinon l’opposition ne serait pas divisée comme elle l’est aujourd’hui .les résultats de la Commission technique électorale de l’opposition (CTE) auraient par exemple du être publiés avant ceux de Raymond MBOULOU et pourtant c’est le contraire qui a été fait car ceux-ci plaçaient Parfait KOLELAS en tête .Notre coordonnateur n’a pas pu maintenir l’unité de l’opposition et la charte de la victoire signée par les cinq(5) candidats de l’opposition n’a pas été respectée comme il le fallait. Notre opposition a donc manqué des stratégies cohérentes par faute de positionnement, des coups bas ainsi que des peaux de bananes dressées sur les chemins de ceux qui pouvaient créer un rapport de force nécessaire et capable de faire fléchir le pouvoir régnant de Brazzaville .Le coordonnateur a assisté pantois à un certain moment à la campagne de calomnie orchestrée par certains responsables de l’IDC contre Parfait KOLELAS et il sait combien des fois il a été interpellé sur le net à ce sujet. Il y a donc une impérieuse nécessité d’aller à une convention pour consolider la cohésion et l’unité de l’opposition comme stipulé dans le document envoyé aux responsables des partis et associations politiques par le président de la CODEHA en l’occurrence Parfait KOLELAS. Dans ce document de quatre(4) pages, Parfait KOLELAS propose

:
- la mise en place d’une structure unique avec un chef de file ;
- l’élaboration d’une feuille de route de l’opposition ;
- l’élaboration d’un mémorandum sur le dialogue national inclusif


Ces trois résultats attendus sont des propositions de parfait KOLELAS qui a d’ailleurs demandé aux autres leaders de faire leurs propositions .sous d’autres cieux, les gens devraient soutenir cette initiative mais au niveau de l’opposition congolaise ,certains par calcul politiciens mal inspirés refusent de reconnaitre les mérites de ceux qui réfléchissent pour trouver des solutions idoines aux problèmes qui se posent dans notre pays. Qui a donc intérêt à ce que l’opposition n’ait pas une structure unique avec un chef de file ? qui a intérêt à ce que cette convention n’ait pas lieu ?comment peut-on vouloir aller à un dialogue national inclusif pour régler la crise née du contentieux électoral et ne pas être d’accord avec l’idée d’aller à la convention de l’opposition pour que nous puissions définir une stratégie et une ligne de défense et d’attaque cohérente et bien structurée ?.

Aujourd’hui il est plus que temps de mutualiser nos forces et cela passe par la tenue d’une convention de l’opposition qui devra aller au-delà de l’IDC-FROCAD et s’ouvrir donc à toutes les forces politiques qui se disent de l’opposition sans exception .En mémoire ,le plus grand meeting de l’opposition qui s’était tenue le 27 septembre 2015 au boulevard Alfred Raoul avait connu la présence de plusieurs responsables politiques qui n’émargent plus au FROCAD aujourd’hui .Devrons nous les considérer de l’opposition ou du pouvoir ? Avons-nous intérêt à ratisser large ou à faire un tri de qui est plus opposant et qui est moins opposant ? Qui a déjà travaillé avec Sassou Nguesso et qui n’a jamais travaillé avec lui ? Qui est devenu opposant de circonstance et qui est un opposant par conviction ? Faire ces genres des procès ne nous fera pas avancer dans notre cause. C’est pourquoi je soutiens l’idée du président Parfait KOLELAS de rassembler au-delà de l’IDC-FROCAD.

Malheureusement il y en a qui sont pour le statu quo à l’opposition et qui sont surtout réfractaires et opposés à toute initiative venant de Parfait KOLELAS. Comment comprendre l’attitude de Serge Blanchard OBA à qui parfait KOLELAS a envoyé une lettre de transmission pour la tenue de la convention. Cette lettre s’est retrouvée dans les mains de son ami Patrick MAMPOUYA qui en la publiant s’est offusqué de l’attitude de Parfait KOLELAS.

Je n’ai pas oublié les déclarations de Charles zacharie BOWAO lors de son interview deux jours après la conférence de presse tenue par Parfait KOLELAS au siège de la CODEHA. Je cite .

"La tenue d’une convention de toute l’opposition congolaise devient plus qu’indispensable. Le coordonnateur Charles Zacharie BOWAO ne doit pas se dérober. L’attitude qu’il adoptera face à cette convention montrera s’il fait partie des solutions ou des problèmes de notre opposition."

Quant au président Parfait KOLELAS, il doit savoir que certains à l’opposition veulent se servir de lui pour arriver à leurs fins. Cette frange de l’opposition pense que Parfait KOLELAS doit jouer les seconds rôles, servir de porteur d’eau, de pneus de secours .Le président Parfait KOLELAS doit donc avancer avec ceux qui voudront avancer avec lui et ne pas s’accrocher à des structures qui ne tiennent plus la route. Du soleil, nous sommes passés avec succès à la jarre d’eau et demain allons vers une autre structure pour que vive l’opposition dans la cohésion et l’unité d’action.

Ghislain MBOUNGOU.

Secrétaire chargé à l’Organisation et à la formation politique 
de l'Association des Amis de Parfait KOLELAS (APAKO).

Militant CODEHA


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir