Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique L’Initiative pour la Démocratie au Congo (IDC) en rupture de destin

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

L’Initiative pour la Démocratie au Congo (IDC) en rupture de destin

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le Congo, notre pays connait une situation catastrophique depuis le coup d’Etat électoral qu’il a subi le 20 mars dernier. Personne n’oublie, et n’oubliera ce qui s’est exactement passé. Et l’opposition depuis lors n’a jamais fait le bilan de son action. Elle ne s’est jamais demandée pourquoi tant d’échecs. Bien au contraire, elle s’en satisfait lamentablement.

Aucune prise de conscience. Dans ce climat de confusion totale, des divergences de stratégie entre les dirigeants ont vite fait surface. Certains accusant les autres de traitres tout en s’arrogeant eux même le droit d’être qualifié de vrais opposants.

Devant cette incertitude, certains opposants ont opté pour une ligne jusqu'au boutiste, quitte à sombrer dans une guerre sanglante, nous rappelant ainsi les années noires de l’histoire de notre pays. Nous pouvons le comprendre, mais seulement, lorsqu’il s’agit de mener la résistance, une seule frange de la population est jetée dans les rues envahies de miliciens équipées de fusils d’assaut, de chars de combat et d’hélicoptères MI-24. Ceci est vérifiable. Pour preuve, depuis cette période, le département du Pool est soumis à des bombardements quotidiens. Par ailleurs d’autres opposants considèrent qu’il faut mener le combat de façon intelligente et solidaire afin de ne pas traumatiser une fois de plus le peuple congolais. Mais ceux-là sont considérés comme traitres, voire même de vassaux de Sassou Nguesso.

Peuple congolais, aujourd’hui, comme vous le savez tous, les deux plateformes (FROCAD/IDC) qui regroupent certains partis de l’opposition s’étaient formées à l’époque pour une mission précise : celle de lutter pour le maintien de l’ordre constitutionnel. Or, cette mission n’a pas abouti. Ce fut même un échec cuisant puisque Monsieur Sassou Nguesso avait réussi son passage en force.

C’est dans cette configuration que s’est tenue l’élection présidentielle à laquelle tous les opposants ont participé. Ironie du sort. Là encore, l’opposition a montré ses limites puisqu’elle n’a pas réussi à inverser la tendance et à obtenir l’alternance tant souhaitée par le peuple.

Pour combattre efficacement le système en place, il faut une nouvelle organisation politique. Il nous faut donc réorienter le combat de manière à ce que toute l’opposition parle d’une seule voix afin de privilégier l’intérêt supérieur du peuple congolais. C’est la position de Guy Brice Parfait KOLELAS.

Peuple congolais, Guy Brice Parfait KOLELAS a compris qu’il faut aller vers autre chose mais pour cela, il faut passer par un dialogue de l’opposition, ce qu’il nomme convention des partis de l’opposition, un moment d’échange, d’observation et de prise de décision pour le futur. Est-ce une mauvaise chose que de prendre l’initiative de rassembler toute l’opposition dans toutes ses sensibilités ? Bien sûr que non. A moins que certains soient animés par d’autres préoccupations. C’est malheureusement ce qui se passe.

Depuis hier, Guy Brice Parfait KOLELAS, pour avoir le cran de vouloir rassembler toute l’opposition autour d’une même table afin de se parler concrètement pour l’intérêt de la nation subi un déferlement de haine et de jalousie incompréhensibles. Certains lui prêtent le sceaux de sa démission de l’IDC, plateforme politique pour laquelle il a fortement contribué à créer.

Curieusement, cette plateforme politique dirigée par Serge Blanchard OBA, qui n’a jamais eu les faveurs de télé Congo comme la majorité des formations d’opposition, y a fait passer l’information de la pseudo démission de Parfait KOLELAS, tambours battants, sans sourciller. Cette information a été relayée sur les réseaux sociaux avec une dose de haine par certains activistes politiques de la diaspora, supplétifs et fanatiques de ces comploteurs.

Il est aujourd’hui établi que Guy Brice Parfait KOLELAS, membre fondateur de l’IDC n’a jamais démissionné de cette plateforme. Certains responsables de l’opposition essaient de lui coller l’étiquette de déserteur, diviseur de l’opposition ou encore de celui qui prend des initiatives sans en avoir informé les autres membres de la plateforme, juste pour ternir son image auprès de la population. Ce qui est faux et minable.

Quand Monsieur René Serge Blanchard Oba, au demeurant Président de l’IDC répond aux médias en affirmant que Sassou Nguesso doit rester au pouvoir jusqu’en 2020, cela ne choque pas ces puristes de la pensée unique.

Guy Brice Parfait KOLELAS est au contraire victime d’un complot aux allures de coup d’Etat. Sinon, comment qualifier un tel acte ? Si les membres de l’IDC ne veulent plus de la présence de Guy Brice Parfait KOLELAS, il aurait fallu simplement dire au peuple que nous à l’IDC considérons Guy Brice parfait KOLELAS indésirable, aussi empressons-nous de le chasser de notre groupement politique ! Mais non, il faut plutôt lui faire porter le chapeau du traitre, c’est plus facile et simple. C’est ce que nous combattons depuis plus de quatre décennies. Les complots, les coups d’Etat qui ont endeuillé notre pays. C’est la méthode du PCT que nous combattons.

Aujourd’hui, les membres de l’IDC qui d’ailleurs ont pour la plus part d’entre eux été formés à l’école du PCT, n’ont pas hésité à mettre en application les leçons apprises. Plus de doute. Ceci porte un gros coup à notre combat et résonne dans les oreilles du peuple souverain comme une trahison, un règlement de compte. Nous perdons, à partir de là toute notre confiance vis-à-vis du peuple.

Pour nous qui sommes de l’association des amis de parfait KOLELAS, ce n’est pas une surprise que des telles choses arrivent, c’est pour ces raisons que nous avions il y a un mois de cela demandé à Guy Brice Parfait KOLELAS de quitter l’IDC mais celui-ci en véritable rassembleur avait jugé bon de faire encore partie de cette structure qui est arrivée à bout de souffle mais surtout en rupture de destin.

Peuple congolais, toi qui est majeur, tu sais lire les signes du temps, tu es juge de tout ; c’est à toi que revient l’honneur de porter un dernier jugement car de ce jugement dépend ton avenir. Des usurpateurs s’emparent de toi, ils ont un visage, une stature, un langage, tu les connais, c’est à toi de les sanctionner. Ils se servent de toi, alors qu’ils ne te servent pas, plutôt rêvent de se servir sans vergogne sur ton dos déjà bien arrondi.

Il est vrai que dans la division rien n’est possible, alors à toi de voir qui divise et qui veut rassembler. C’est à ton jugement serein qu’on se remet. Guy Brice Parfait KOLELAS est serein parce qu’il sait qu’il mène un combat saint pour l’intérêt du peuple.

Que vive la convention de l’opposition vive la République, que vive le

Peuple congolais.

Fait à Paris, le 21 septembre 2016

Henri Blaise NZONZA

Président de l’association des amis de parfait KOLELAS (APAKO)

 


 

Commentaires  

 
0 #3 VIVE LANDRY KOLELA! 24-09-2016 15:02
KOLELA SE VICTIMISE POUR JUSTIFIER SA TRAHISON!

Il a préféré etre NUMERO 1 des OPPOSANTS A LA MANGEOIRE DE DENIS SANGSUE QUE DE RISQUER L'INCERTITUDE EN CAS DE VICTOIRE DE MOKOKO!
IL N'A QU"A FAIRE SA CONVENTION AVEC TONY MOUDILOU!
MAINTENANT JE PREFERE LANDRY KOLELA QUI EST SINCERE ET CLAIR AVEC SES OBJECTIFS!
VIVE LANDRY
Citer
 
 
0 #2 MASSOLA Yvonne 23-09-2016 16:40
Reprenez les vidéos de ces politiciens qui nous ont fait croire lors de leurs meetings contre le changement de la constitution qu'ils iraient jusqu'au bout, prenant comme à l'accoutumée le peuple à témoin. Eux ces politiciens en ce moment là, lorsque nos enfants tombaient sous les balles du tyran n'avaient ils pas pesé la dangerosité de Sassou? Nous leur demandons de ne pas nous prendre pour des imbéciles. Ils se font de l'argent sur le dos des pauvres populations en jouant à des "faux opposants", en complicité avec Sassou. Sauf que là, la machine s'est grippée, et nous les avons découverts. Fini pour eux, ils ne nous utiliserons plus.
Citer
 
 
0 #1 PATRIOTE 23-09-2016 10:12
KOLELA et OKOMBI viennent de rater leur rendez vous avec la GRANDE HISTOIRE.

DESORMAIS ILS SONT A BANALISER COMME SIMPLES SOUS PRODUITS DU SYSTEME SASSOU.
DOMMAGE CA POUVAIT FAIRE UN BEAU SOCLE DE CONQUETE DU RENOUVEAU.
Dommage pour ces 2 TEKES qui incarnent ou sont percus comme SUDISTE OU NORDISTE par l'imaginaire du petit peuple.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir