Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique PARFAIT KOLELAS A DIT CONVENTION ET NON ALLIANCE

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

PARFAIT KOLELAS A DIT CONVENTION ET NON ALLIANCE

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Décidément peu des congolais qui commentent tous les temps sur face book font de la politique. Lors de la conférence de presse tenue le 29 juillet 2016 au siège de la CODEHA Parfait KOLELAS avait lancé l’idée d’aller vers une convention nationale de l’opposition. Tout dernièrement, le 18 septembre il publiait un message aux compagnons de lutte pour expliquer ce qu’il attendait de cette convention. Pour lui cette convention devrait regrouper tous ceux qui se réclament de l’opposition

L’idée a fait son chemin et aujourd’hui certains partis et certaines personnalités ont répondu favorablement à cette offre politique qui s’inscrit dans un souci impérieux de pouvoir rassembler l’opposition pour que celle-ci parle d’une même voix dans l’optique d’un dialogue national inclusif. Il sied de rappeler qu’au niveau du FROCAD le plus grand parti politique de cette plate forme en l’occurrence l’UPADS a dit oui et un de ses membres préside même le secrétariat du comité d’experts chargé de préparer la tenue de cet événement. L’ancien coordonnateur du FROCAD Paul marie MPOUELE aussi a dit oui. Du coté de l’IDC, Parfait KOLELAS qui constituait plus de 80% du potentiel électoral de cette plate forme est tout naturellement présent à cette messe tant attendue par les démocrates congolais.


Parfait KOLELAS a bien expliqué qu’il avait décidé de convoquer l’opposition dans toute sa diversité pour sortir de la pensée unique .il a proposé une vision constructive et non humiliante de l’opposition car il est improductif de traiter comme il est courant et cela sans preuves les gens de corrompus ,de traites qui ne seraient donc pas admis aux rencontres de l’opposition .Pour certains politiciens il fallait organiser la convention de l’IDC FROCAD et que les autres partis politiques de l’opposition devraient s’arrimer aux conclusions prises a l’issue de ladite convention .c’est une vision honteuse et humiliante qui ne peut pas faire avancer notre cause. A vrai dire nombreux de ceux qui boudent la présence de kignoumbi kia MBOUNGOU et Paul marie Mpouélé ont vite oublié l’épisode de la commission nationale électorale indépendante. Dans cette commission 6 places avaient été réservées à l’opposition, mais ce qui s’est passé c’est que l’IDC-FROCAD qui avait pourtant 5 candidats à cette élection ne sait retrouvée qu’avec trois (3) représentants. Le pouvoir en place avait donc donné les trois postes restant au représentant de KIGNOUMBI, au représentant de Fila saint et un à un autre parti qui se réclamait de l’opposition. Lors du dialogue de SIBITI on ‘a vu comment le pouvoir de Brazzaville a présenté la délégation de FILA, de KIGNOUMBI kia MBOUNGOU et même des dissidents du MCDDI et de l’UPADS comme les représentants de l’opposition à cette mascarade de dialogue. Aujourd’hui l’histoire pourrait se répéter si nous laissons sur le bord de la route ceux qui bien qu’ayant reconnu le pouvoir de Brazzaville, se disent de l’opposition. Dans la perspective d’un dialogue national inclusif nous risquons de voir le quota de l’opposition réduit si nous ne faisons pas un grand rassemblement de tous ceux qui se réclament de l’opposition.

Demain s’il arrivait que nous allions au dialogue national inclusif sous l’égide de la communauté internationale, il faudra que nous soyons unis pour faire face à ce pouvoir que nous combattons. D’où le sens même de l’appel au rassemblement de Parfait KOLELAS.

Cette convention voulue, réclamée et souhaitée par les démocrates congolais n’a que deux objectifs majeurs : la rédaction d’un mémorandum sur le dialogue national inclusif et le bilan et les raisons de l’échec de notre opposition.il ne s’agit pas comme j’entends ici et là d’une alliance politique entre KIGNOUMBI et Parfait KOLELAS comme certains le disent. Le président Parfait KOLELAS vient de sortir d’une alliance et il n’est pas question qu’il se précipite à signer une autre alliance.la priorité pour nous c’est d’aller vers la création d’un parti politique auquel les militants vont adhérer.les alliances sont indispensables, elles ne se feront pas dans la précipitation, dans l’ambigüité et dans la confusion mais dans des choix et des responsabilités clairement assumés.

Parfait KOLELAS est en phase avec son idéal politique.il est dans une logique de rassemblement, d’apaisement et de réaffirmation des valeurs de paix, d’unité nationale et d’alternance démocratique dans notre pays.
Allons à la convention pour que vive la démocratie et l’opposition congolaise. L’APAKO prendra part à cet événement qui marquera le début d’une nouvelle ère politique dans notre pays. Je suis et je reste convaincu que l’histoire donnera raison à Parfait KOLELAS.

 

Par:  Henri Blaise NZONZA

 

 


Commentaires  

 
+1 #1 DOUNGA DOUNGA 26-09-2016 21:15
MINABLE comme plaidoyer !

Henri Blaise NZONZA attends seulement ton poste de députain au lieu de divaguer dans des justificatifs sans

Le malheur du Pool vient des hommes du Pool eux mêmes.

Aveugles dans le suivisme et champions dans la traitrise, la cupidité et le nombrilisme.

Même devant des évidences criardes vous restez et resterez aveugles.

Celui que IMPARFAIT appelle "Papa" vous tend la main et vous ouvre les portes de sa TELEFOUFOU. Allez donc manger et sabrer le champagne... pendant vos électeurs continuent à se faire massacrer dans le Pool.

Le sang de tous ces morts dont vous n'avez sans doute rien à faire parlera un jour pour dénoncer votre SILENCE ASSOURDISSANT

Que Dieu vous bénisse dans sa mansuétude... CAR CHACUN PORTERA SON FARDEAU AU FOND DE SA PROPRE CONSCIENCE
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir